interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Yiu, Premières Missions Tome 5 : Exfiltration Geisha

Yiu, Premières Missions Tome 5 : Exfiltration Geisha

YIU, PREMIERES MISSIONS Tome 5 - Exfiltration Geisha
VAX, TEHY et J.M. VEE ont répondu à nos questions...

Sceneario.com : Vax, le dessin ne se démarque pas trop de la série mère, était-ce pour ne pas blesser les fans de la première heure?
Vax :
Je n'ai pas vraiment eu à me forcer pour coller à l'univers graphique de la série mère, ce genre de décors, de persos, c'était exactement ce que j'aimais dessiner avant de faire de la bd, du coup c'est assez naturellement que je me suis mis dans le bain. Et oui, c'est certain que le but était de garder une certaine homogénéité entre les deux séries, même si en regardant bien on trouve beaucoup de différences au niveau dessin. Je dirais même que d'albums en albums, je me sens de plus en plus libre d'apporter des choses qui n'existaient pas forcement dans la série mère, comme ce coté japonisant qu'on retrouve dans les tomes 2 et 5.    


Sceneario.com : Vax, Souhaiterais-tu diversifier ton talent de dessinateur en t'attaquant à un ou d'autres genres que la science-fiction ? Si oui, lesquels ?
Vax :
J'aime beaucoup le médiéval fantastique, les series plus actuelles et réalistes m'intéressent également, et j'ai une envie d'album humour sur des ninjas que je traine depuis quelques temps. Mais j'affectionne vraiment la SF, c'est un domaine ou l'imaginaire fonctionne beaucoup, ça donne une grande marge de création, de looks bizarres, on peut mélanger de l'ancien avec du futuriste, ça a un vrai coté éclatant.


Sceneario.com : Vax, As-tu peut-être d'autres projets dans les cartons qui sont susceptibles de sortir prochainement?
Vax :
Oui, comme le disait Téhy je termine le dessin du premier tome de REIGN pour lequel je signerai Cara (mon vrai nom), toujours chez soleil, dans la collection "12 septembre" et qui devrait sortir cette année. C'est une série plus réaliste, actuelle, elle traite d'une unité de déminage qui lutte contre le terrorisme dans une ville des états unis. J'essaie d'avoir un dessin plus documenté, je découvre que c'est très plaisant à faire.


Sceneario.com : Téhy et JM, Comment se déroule la collaboration au scénario entre vous deux?
Téhy:
Plutôt bien, merci. En fait généralement je rédige une premiere piste, on en cause entre Vax et Jm Vee. Jm Vee apporte des idées, des propositions, à partir de ça j'affine, je pioche dans ses idées, le meilleur de la crème. En général je dialogue, découpe, je laisse des trous, parfois des phrases que j'écris très simplement, en demandant a Jm Vee de les développer avec tout l'apport de ses connaissances technologiques et scientifiques (il travaille dans la recherche, le bougre). Dès que les phrases sont un peu scientifico-obscures, c'est lui. Dès que les phrases sont du style : "oh mon dieu ils sont 4000, on est foutus !" c'est moi.
Mais à noter aussi qu'un scénariste n'est jamais aussi bon que quand il bosse avec un dessinateur très impliqué, qui va voir toutes les failles en amont et demander à ce qu'on rebosse. En ce sens, Vax excelle. Et personnellement j'adore ça. Du coup le scénario doit plaire à Jm Vee, à Vax, et à moi. Ça nous fait 3 étapes de filtres. Ce n'en est que meilleur.
Vax est sans doute le dessinateur avec qui j'ai travaillé le plus impliqué dans le scénario, le plus exigeant. Il a son nez dans le scénario, moi dans son dessin, on est constamment en train de tout remettre en question, mais de façon extrêmement positive, sans jamais le moindre souci d'ego. On va clairement dans le même sens, et on ne compte pas le temps passé. Seul compte d'être satisfaits à l'arrivée.

JM: Je propose, Tehy dispose (rire). Dans les phases initiales du travail, Tehy sort en général une trame globale, des scènes, des moments forts, on en discute, on peaufine le scénario, et puis après c'est parti: Tehy story-boarde, crobarde, on fait les dialogues en interaction (beaucoup par Email), et je m'occupe beaucoup des raccords technologiques et historiques, je m'assure qu'il n'y a pas d'incohérences biographiques... c'est mon background de scientifique méthodique et borné qui veut ça (je suis chercheur dans la vraie vie).


Sceneario.com : Téhy et JM, En combien de tomes est prévue cette série dérivée ?

Téhy:
Cette série est pour moi l'équivalent de mes lectures d'enfance : Blueberry, Valérian, le Vagabond des Limbes. Sur ces séries là je ne me suis jamais demandé combien il y aurait d'épisodes, on sentait déjà à l'époque que ce serait sans fin. Et aujourd'hui, ces séries sont encore présentes. Je rêve YIU premières missions dans le même esprit. On verra bien. On marche au plaisir. Si les lecteurs suivent, l'éditeur suivra... Mine de rien YIU PM et YIU série mère, déjà 10 albums au total.... Et 2 autres en 2008 ! C'est déjà pour nous incroyable d'avoir réussi à monter cette petite montagne, et on a de bonnes chaussures aux pieds, on ne lâche pas l'affaire. Et il faut dire qu'on est très soutenus par le site YIU et ses YIUnautes, tous les jours !
JM:YIU PM is "no limit". Nous on se sent bien d'en faire 25 au moins, y a matière sans problème, on trouve beaucoup d'idée en cours de conception d'un album qu'on ne peut pas placer, donc on les met dans les suivants... ça fait vite boule de neige ! Le PM6 est d'ailleurs bien parti...


Sceneario.com : Téhy, Quel était le cahier des charges pour créer un série dérivée à Yiu?
Téhy:
Surtout ne pas baisser en qualité par rapport à la série mère. Ne pas faire une série tiroir-caisse. On est très satisfait de l'accueil critique des albums, la série est réellement appréciée non pas comme une sous série, mais comme une réelle série de qualité. Il faut dire que Vax se défonce aussi littéralement d'albums en albums.... Et le 6 va être étonnant !


Sceneario.com : Téhy, Dans quels genres d'ouvrages te sens-tu le plus à l'aise pour scénariser?
Téhy:
Scénaristiquement, je crois que je ne fais que des albums dans lesquels je vais me sentir à l'aise. J'ai un peu plus de mal actuellement sur une série avec Vax (qui signe Cara) intitulé Reign, car elle se passe de nos jours et demande doc et crédibilité. Et j'aime assez détourner la crédibilité, pour pousser les murs, donner dans l'excès. Du coup, c'est plus de travail, en tout cas un travail différent. Mais je me sens autant fait pour m'amuser avec l'humour qu'avec le fantastique.


Sceneario.com : Téhy, Pour la série "Yiu", tu signes sous le nom de Téhy. Pour d'autres, tu te présentes sous le surnom de Jim. Pourquoi avoir choisir plusieurs pseudos ?
Téhy:
Oh, au départ il n'y avait là qu'une ruse contractuelle, afin de signer un album d'humour alors que j'étais censé bosser sur une série fantastique, il m'a fallu faire croire à l'éditeur que j'étais quelqu'un d'autre.... Et du coup c'est resté. Je le déplore un peu, et en même temps ça sépare bien les deux types de scénarios que je travaille.