interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Vincent Bailly dessinateur talentueux

Vincent Bailly dessinateur talentueux

La fiche de Vincent BAILLY

Sceneario.com: Comment avez vous rencontré Luc? Quels éléments particuliers vous ont décidé à travailler ensemble ?
Vincent Bailly : A Strasbourg ,on avait des amis en commun. Luc est d' Obernai et à ce moment là il travaillait déjà avec Laurent Hirn sur le " Pouvoir", on a du se rencontrer autour d'une bière avec d' autres élèves des Arts Décoratifs.
Le talent de Luc était déjà évident à l'époque, et c'est donc vers lui que je me suis tourné quand Delcourt a commencé à moins avoir envie du " Coeur de sang". Je savais qu'avec Luc l'aventure serait belle, la petite nouvelle de 10 pages qu' il m'a présentée cassait tout et donc je n' ai pas eu de mal à me décider. Entre-temps Delcourt s'était lui décidé à signer le dernier tome du "Coeur", Luc a bien voulu m'attendre un peu et on s'est lancé.

Sceneario.com : Angus PowDerHill est souvent qualifié d'Héroïc-Fantasy. Pourtant l'ambiance onirique semble inscrire cette BD dans un cadre plus général. Revendiquez-vous l'appartenance à ce genre ?
Vincent Bailly : Oui, même si la volonté était de faire une série suffisamment décalée par rapport à ce qui se fait souvent dans le genre, à savoir des bimbos en strings au bras de crétins musculeux. Les thèmes abordés paraissent faire sortir la série des codes de l' Héroïc-Fantasy, mais c'est seulement parce les éditeurs et les auteurs deviennent fainéants et caricaturaux quand ils abordent le genre.

Sceneario.com : Interagissez-vous avec la trame établie par votre scénariste ou au contraire préférez-vous vous exprimer dans le cadre strict que vous fixe celui-ci ?
Vincent Bailly : On parle un peu de ce que sera l' album à son tout début, mais dans l' ensemble je ne la ramène pas trop sur la construction du scénario. En fait j'aime bien découvrir l'album au fur et à mesure, quitte à réagir si quelque chose passe ( un peu) moins bien.

Sceneario.com : Les couleurs sont un élément fondamental de l'ambiance de la série. Comment travaillez-vous avec votre coloriste ? L. Brunschwig interagit-il avec les choix en matière de colorisation ?
Vincent Bailly : Isabelle est libre. On à voulu l' associer en tant qu' auteur sur l' album et à ce titre c'est elle qui fait ses choix de techniques et d' ambiances, pour peu que ce soit en accord avec le scénario. On en discute juste un peu avant la réalisation des planches, et jusqu'ici il n' y a pas eu de désaccords( à part peut être la couleur du géant).

Sceneario.com : Comment se déroule la journée type de Vincent?
Vincent Bailly : Je me lève et je me bouscule... vers 11 H, il faut vite sauter dans son pantalon pour aller chercher Orane et Lucile à l' école quand Magali, leur maman, n'est pas là.
On mange, puis retour à l' école, il est 14 h et ma journée commence : boulot jusqu'a 16H30 . École et retour avec les filles, les devoirs, le goûter, un peu de télé ou du sport pour l'une et de la musique pour l' autre; il est 19h30 et Magali revient de la librairie. Après le coucher des puces et s' il n' y a rien à la télé ou pas de sport ( aïkido) je me remet à bosser jusqu'à 4 H, dodo et rebelote.

Sceneario.com : Quelles sont les qualités de Luc? Et ses défauts...?
Vincent Bailly : Pour les qualités outre le talent, il est à l'écoute de ses auteurs et ça c'est un bonheur. Il est capable d' inonder ton mail de compliments ou d' encouragements s'il sent que tu doutes un peu de ton travail tout en disant les choses si tu es en train de te planter. C' est réellement quelqu' un de précieux avec une méthode de travail à la foi exigeante et chaleureuse.
Pour les défauts, je n'en vois qu'un seul; il trouve que "Hook" est un bon film.

Sceneario.Com : Comment voyez-vous la suite ? D'autres projets ? Dans d'autres genres ?
Vincent Bailly : Il nous reste encore trois tomes à faire ensemble, et je n' ai pas encore réfléchi à la suite, donc tout reste ouvert.

Sceneario.com : Scénariser une BD? Vincent Bailly : Pourquoi pas, mais il va falloir apprendre à écrire( et c' est pas gagné).

Sceneario.com : Avec quel auteur aimeriez vous travailler?
Vincent Bailly : Tous.

Sceneario.com : Avez vous espoir que "Coeur de Sang" soit un jour réédité?
Vincent Bailly : Les chiffres de ventes ont probablement été trop modestes pour que Guy Delcourt veuille d'une réédition, donc il va falloir se contenter d' écumer les boutiques d' occasions.

Sceneario.com : Quels sont vos dernières lecture coup de coeur?
Vincent Bailly: " Ayako" de Tezuka. J'en était resté à Astro Boy, le roi Léo ou le prince Saphir et comme un gros crétin j' avais l' impression de connaître le maître alors que manifestement il y a une profondeur dans son oeuvre que je ne soupçonnais pas. Ca doit être en train de vous faire marrer parceque vous le saviez déjà mais bon ,moi je m' étais assis sur mes certitudes et cette lecture a été une vrai claque.Je m'en vais donc combler mes lacunes de ce pas.

Sceneario.com : Que pensez vous du net et des sites BD plus particulièrement? Et de scénario.com? Vincent Bailly : Dans l' ensemble du bien pour peu qu'il y ait un peu de fond, et donc je pense énormément de bien de scénario.com. Ajoutons qu' à part le net ou les festivals il y a très peu de moyen d' avoir des critiques d'album pour un auteur, donc merci le net .

Sceneario.com : Merci encore
Vincent Bailly : Merci à vous.