interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Steven DUPRE pour Pandora Box

Steven DUPRE pour Pandora Box

Interview réalisée par Aub en Juin 2005
Traduction de Fred Nac
Les albums de Steven DUPRE
L'interview en Néerlandais

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter en quelques mots?
Steven DUPRE:
J’ai 37 ans et il y 18 ans que je suis dessinateur professionnel. J'ai commencé selon une méthode typiquement flamande : chaque jour un démi page au journal ‘Het Volk’, durant 6 ans!
Après ca j’ai fait quelques albums jeunesse et des petites choses pour des éditeurs flamands et hollandais. Plus tard le série Coma est arrivée pour les Editions Glénat.

Sceneario.com: Comment êtes vous arrivé sur le projet Pandora Box?
Steven DUPRE:
Sébastien Gnaedig m’a telephoné et demandé si j’aurais envie – et surtout le temps – pour collaborer à la BD Pandora Box. Il m’a envoyé le scenario de ‘la Paresse’ et j’étais vraiment fascinné par la qualité.
Normalement le sport et tout ce qui se rapporte au sport n'est pas sencé me pasionner, mais malgré le sujet, laissant de coté mes intérets personnels, l’histoire a réussie à m'emporter ? Je voulais savoir comment elle finirait !
Et croyez-moi, ma connaissance du français étant très limitéé, lire un scenario comme ça n'a pas été spécialement facile pour moi. Normalement je met plusieurs jours, mais pas pour cette histoire. Du coup, j’ai rappelé Sébastien et dis oui. A ce moment il y avaient encore quelques pêchés de libres, alors j’avais encore un large choix, j'ai donc pris la Gourmandise...

Sceneario.com: Avez vous pris connaissance de l'ensemble de la série ou uniquement de votre album?
Steven DUPRE:
j'ai été vraiment interessé par tout le travail de Alcante avait réalisé, et j’ai lu la plupart des scenarii qui étaient terminés. Il y a juste "l’Espoir" que je n'ai pas encore lu.

Sceneario.com: Que pensez vous de ses séries à plusieurs auteurs?
Steven DUPRE:
Je n'ai pas encore lu "Le Décalogue" ou "Le Triangle Secret", je ne peux donc pas donner mon opinion sur ces séries. Pour le cas de Pandora Box, l'essai est selon moi assez intéressant. Et le système d’un série à plusieurs dessinateurs a des avantages pour tout les partis concernés. Mais l’avantage le plus grand est le gain de temps, autant pour le scénariste, l’éditeur que pour les lecteurs.

Sceneario.com: Quelle est la journée type de Steven?
Steven DUPRE:
Assez ennuyeuse.
J’emmène mes enfants à l’école, dessine jusqu’au moment que je dois les rechercher de nouveau et je les aide pour leur devoirs. Quand ma femme revient de son travail, je dessine à nouveau. Je mets les enfants au lit et ensuite c'est variable suivant nos envies, je dessins, j’écris ou je regarde la télé.

Sceneario.com: Vous travaillez chez vous ou dans un studio d'auteurs?
Steven DUPRE:
Je travaille à la maison. J'ai toujours fait comme ça. Seul Kristof Spaey, un étudiant de St. Lucas à Bruxelles est venu pendant un mois en stage durant les travaux sur la BD "la Gourmandise", sinon personne n' est venu à mon atelier.
J’aime travailler tout seul. Je pense que je ne suis pas capable à travailler en studio. Quoique...
Je m’amuse vraiment quand je travaille au studio d’animation. Mais cela n’est pas chez moi. Dans ce cas je me sens plus un employé devant aller au travail tous les matins.

Sceneario.com: Quel péché vous ressemble le plus?
Steven DUPRE:
Le désir, je pense. Mais tout les autres sont plus au moins approprié, je crains. (Ici Dupré se confesse...Note du traducteur)

Sceneario.com: Etes vous quelqu'un de gourmand?
Steven DUPRE:
Gourmand de la vie? Non. Ces derniers temps peut-être un peu plus, je m’entraîne, mais je ne suis pas vraiment un jouisseur de la vie. Je ne me permet pas cela. Le travail vient en premier place, et ca n’arrête jamais. Il y a toujours quelque chose au bureau que je dois terminer... Je prends des vacances en fonction de mon travail, souvent je me sert de mes vacances pour chercher de la documentation... Mes destinations de vacances sont toujours connectés avec les localisation de ma prochaine histoire. Je prend vraiment du plaisir dans mon travail.

Sceneario.com: De quel type est le marché de la BD dans votre pays?
Steven DUPRE:
Mon pays d'origine est la Belgique, mais la région où j’habite est la Flandre, et les différences entre les marchés de bds en Flandre et la Wallonie sont assez grandes.
Le marché de bd néerlandais est vraiment petit, alors que la production est très élevée. De Bob et Bobette, Kiekeboe, Jommeke,... sont publiés au moins 4 titres chaque année, et ils se vendent à plus de 100.000ex par titre. A côté de ça, il y a des tentatives d'attirer le public Flamands à la BD par le biais de programmes TV connus (ex: Jean-Marie Pfaff, ex-gardien de but d’équipe nationale), ou encore avec des groupes de la musique pop,....
C’est de l'argent facile, parce que quand la série de télé arrête, le bd s’arrête aussi. Je n’aime pas trop ce genre de commerce.
Selon moi, cela ne fait pas du bien à l’image de la bd. La plupart des gens ont l’impression que la bd est là seulement pour les enfants. J’ai essayé de survivre dans ce milieu en faisant un album par an, mais cela n’est vraiment pas réalisable. Je pouvais donc choisir entre augmenter ma production ou continuer à faire de la qualité, mais pour ça, je devais être édité en France.

Sceneario.com: Le marché a-t-il des possibilités de se développer?
Steven DUPRE:
Je pense que oui. Il y a un prix biennal dans la Communauté Flamande pour des bds, ce qui est vraiment bien pour que le public prenne un peu plus au sérieux ce média. Le gouvernement Flamand a un (petit) budget avec laquel il peut aidee le secteur dde la BD et les auteurs de bds. Cela donne aux gens la possibilité à se lancer et un jour ou l'autre, le résultat de cette politique va payer. De plus en plus des auteurs flamandes publient à l'internationales. Quelques-uns, comme Randall Casaer, ont tout pour réussir.

Sceneario.com: Ou va t on retrouver Steven Dupré dans les mois à venir? (vos projets)
Steven DUPRE:
En ce moment je travaille sur un dessin animé. Un serié TV au danmark et à coté de cela j’essai de développer mon propre dessin animés. Le script est terminé, David Caryn a fait un dévellopement visuel vraiment très beau....et à côte de cela, j’ ai présenté différents projets aux différents éditeurs et j’écris aussi des scenarios pour d'autres dessinateurs. Mais je ne pense pas que cela va aboutir à une nouvelle publication prochainement, à moins que ce ne soit un vieux travail de moi, à paraitre au néderlande donc... Un peu de patience alors.