interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Stéphane Heurteau interview pour Karadec et Hyde

Stéphane Heurteau interview pour Karadec et Hyde

Interview réalisée par Isa à Quai des Bulles en octobre 2010

Cliquer pour voir la planche complète


Interview janvier 2006


Sceneario.com : Bonjour, je te propose une petite réactualisation des news depuis notre dernière interview avec sceneario. A l’ époque tu travaillais sur le deuxième tome de « Winston Hoggart ».


S. Heurteau : Depuis il y a eu les deux albums de « Lautremer » chez Casterman. Quelques albums en tant que coloriste. Dont un bouquin sur l’environnement avec Jean-Blaise Djian. « Fanch Karadec » est sorti récemment chez Vagabondages et actuellement je travaille sur « Hyde » qui sortira chez Casterman.


Sceneario.com : Donc tu démarres une nouvelle série avec « Fanch Karadec ».


S. Heurteau : L’idée est de créer une série policière à caractère régional autour de la Bretagne. Je l’ai donc proposée aux éditions Vagabondages qui se sont spécialisées dans ce domaine. Je réalise le scénario mais pas le dessin pour des questions de temps, car je travaille en parallèle sur un autre album. J’ai donc proposé Sébastien Corbet pour le dessin. Son travail m’avait plu lorsque j’avais réalisé la mise en couleur de son premier album aux éditions Vagabongades : « Les grandes enquêtes des p’tits Philous ».


Sceneario.com : Comment est née l’histoire ?


S. Heurteau : Il y a quatre ans de ça à Quai des Bulles lors d’une soirée Casterman. Loisel m’avait alors proposé de récupérer un projet initié en commun avec Jean-Charles Kraehn. Il y avait un cahier des charges à tenir. Le héros devait être breton, veuf, à la retraite avec un fils. Il devait avoir des potes marins. L’histoire devait être archi bretonnante. L’idée de base était de faire du breton avec une trame de polar pour qu’il y ait une intrigue. Pour le premier tome l’ histoire prend son origine dans une légende : le vol de la statue de Saint-Yves où en même temps on aurait retrouvé un type crucifié aux roues d’une charrette. Et de nos jours le même phénomène se reproduit.


Cliquer pour voir la planche complète


Sceneario.com : Donc pour cette série l’histoire n’est pas obligatoirement policière.


S. Heurteau : Effectivement, ce qui compte est de s’intéresser aux personnages.


Sceneario.com : Et pour le prochain album ?


S. Heurteau : Il y aura tout de même un fond d’intrigue policière. C’est un peu le même principe que pour « Jérôme K Jérome Bloche ». L’intrigue est secondaire, ce qui nous intéresse c’est la vie que mène le héros.


Sceneario.com : Comment s’est fait le choix du site pour le premier album ?


S. Heurteau : Loisel et Kraehn étant à l’origine du scénario, ils voulaient une histoire qui se déroule dans leur coin. Ils habitaient sur Perros-Guirec, la légende de Tréguier était un bon point de départ.


Sceneario.com : Et pour le prochain album ça se déroulera où ?


S. Heurteau : A Saint-Malo normalement. Le décor s’y prête parfaitement.


Sceneario.com : Régis Loisel et Jean-Charles Kraehn conservent un droit de regard sur votre travail ?


S. Heurteau : Je réalise le scénario et le storyboard, Sébastien Corbet réalise le dessin supervisé par Loisel. Puis je récupère le dessin et je fais la mise en couleur. De plus, ils suivent attentivement le scénario.


Cliquer pour voir la planche complète


Sceneario.com : C’est une nouvelle expérience pour toi de scénariser du polar.


S. Heurteau : Effectivement aujourd’hui je suis plus à l’aise pour scénariser de l'aventure. Mais pour le côté Bretonnant là je suis dans mon élément. Je me suis documenté sur un site de la police pour me familiariser avec les enquêtes criminologiques. Et j’en ai sélectionné plusieurs qui me permettront de travailler mes différentes histoires.
Le truc c’est de trouver à chaque fois le lien avec le personnage de Fanch Karadec.


Sceneario.com : Tu as t’es fixé des limites sur le type de crimes ?


S. Heurteau : Tout est possible. L’idéal est que cela reste accessible au public adolescent. Une prochaine affaire qui parlerait de pédophilie ne serait pas très adaptée en ce sens. Ceci dit le prochain album devrait démarrer par deux cadavres sur les îles Chausey.


Sceneario.com : Tu travailles en solo sur un autre album depuis pas mal de temps sur une histoire qui te tient particulièrement à cœur : « Hyde ».


S. Heurteau : En effet, Hyde comme « Docteur Jekyll et Mister Hyde » en hommage à l’œuvre de Stevenson. Dans mon histoire, Hyde n’est pas un personnage mais un village. Le Village de Hyde, au bord du Loch Ness, dans lequel un jour un type devient amnésique suite à’une agression. Les gens du village ne connaissant pas son nom lui donnent celui du village. Au moment où l'on découvre Mister Hyde on commence à retrouver des femmes éventrées au bord du Loch Ness. C’est à ce moment que l’inconnu part pour Inverness en quête de son identité. Cela se passe douze ans avant les crimes de Jack l’éventreur. L’histoire commence en 1875 et se termine en 1888 à Whitechapel lors de l’apparition de Jack l’éventreur.


Cliquer pour voir la planche complète


Sceneario.com : Et comment est née l’idée de réaliser cet album ?


S. Heurteau : Houla, ça fait quinze ans déjà que j’ai envie d’écrire sur le sujet. Tout à muri progressivement au fil du temps. J’ai finalement réalisé plusieurs moutures pour Casterman. Au départ on partait sur quatre albums. Puis c’est devenu deux gros albums. Et maintenant on est passé à un seul gros album de cent vingt pages. L’idéal après cet album intitulé « Hyde » serait de sortir un autre album de cent vingt pages qui s’appellerait « Jekyll ».


Cliquer pour voir la planche complète


Sceneario.com : Vous prévoyez une édition particulière pour cet album je crois.


S. Heurteau : Tout à fait. Au niveau couverture cela ressemblera plus à un roman puisqu’il n’y aura pas de dessin. Elle sera gris antracite avec l’ombre de mister Hyde ou Jack l’éventreur en surimpression, avec écrit Hyde en rouge sang et des goutes de sang un peu partout sur le bouquin. Du moins c’est la maquette prévue pour le moment.


Sceneario.com : Comment as-tu travaillé l’album ? Tu t’es attaché plus aux ambiances, à la psychologie des personnages …


S. Heurteau : La psychologie et surtout les ambiances. Je souhaitais mélanger le réel et la fiction. A la fin du bouquin il y a un dossier de quatre pages qui fait le parallèle entre l’œuvre de Stevenson et l’œuvre funeste de Jack l’éventreur.


Sceneario.com : Après un si long temps de travail ça va faire du bien de voir sortir l’album !


S. Heurteau : C’est clair. En fait le « Karadec » et le « Hyde » ont été commencés à peu près en même temps il y a deux ans et demi déjà !


Sceneario.com : Mais ce ne sont pas les seuls projets que tu as en cours.


S. Heurteau : En effet, on a commencé un projet chez Vent d’Ouest avec Sébastien Corbet sur une histoire de Convard scénarisée par Djian. Là je réalise le Storyboard puis Sébastien Corbet le dessin que je récupère ensuite pour effectuer la mise en couleur.


Cliquer pour voir la planche complète


Sceneario.com : La sortie de « Hyde » est prévue pour ?


S. Heurteau : Elle vient d’être fixée au 16 février 2011. Et j’ai prévu de terminer l’album le 20 novembre.


Sceneario.com : Presque de quoi envisager une avant-première pour Angoulême ! (rires)


S. Heurteau : J’aimerais bien mais le timing est déjà assez serré. On verra bien.


Sceneario.com : Merci de nous avoir consacré un peu de ton temps. Rendez-vous est pris pour la sortie de « Hyde » !