interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Rencontre sur les îles avec Ood Serrière

Rencontre sur les îles avec Ood Serrière

à l'occasion de la sortie du tome 1 de Thalulaa !

THALULAA T1 couv

Sceneario.com : Bonjour Ood. Ton actualité, c’est la sortie de Thalulaa aux éditions Soleil sur un scénario de Crisse.. Mais avant que nous en parlions, peux-tu te présenter, nous raconter comment tu en es venue à faire de la bande dessinée ?


Ood Serrière : Bonjour ! La bande dessinée a toujours fait partie de ma vie, depuis longtemps. Petite, j’en lisais déjà beaucoup, et j’ai toujours dessiné. Aussi, en cours, il n’était pas rare de trouver des illustrations un peu partout, sur les copies et prises de notes. Mes études se sont donc faites avec l’envie constante de dessiner, illustrer, raconter. Après la fin de ces études, je me suis donc lancée, très motivée et convaincue que ce métier est fait pour moi : il faut être un peu fou pour se lancer dans cet univers, mais à force de ténacité et de travail, et de rencontres, j’ai pu doucement évoluer, et Apprendre les bases de la bande dessinée.


Sceneario.com  : Quelles ont été tes influences graphiques ? Quels auteurs t’ont marquée ?


Ood Serrière : Mes influences graphiques sont assez nombreuses et diverses, elles vont de Frazetta, illustrateur de génie, à Franquin, de Walt Disney à Chris Sanders, Crisse bien évidemment, dont j’ai toujours adoré le travail, Lanfeust, La quete de l’Oiseau du temps et le travail de Loisel. J’admire aussi le travail de Virginie Augustin et de Didier Cassegrain. Le style "dessin animé" m’a toujours plu.


Sceneario.com  : Thalulaa sort ce mois-ci. Peux-tu en faire le pitch assez rapidement pour les lecteurs ?


Ood Serrière : Une île quelque part dans le Pacifique, il y a très longtemps… Bien avant que les navires venus de la vieille Europe ne découvrent cet océan gigantesque. Thalulaa, fille du shaman, vit sa vie de jeune femme avec grâce et harmonie parmi ceux de sa tribu. Jusqu’au jour où, déposé par une raie manta géante, un homme blond aux tatouages étranges échoue sur les plages dorées de son île. Le jour même où la montagne sacrée s’ébroue… Les choses ne seront plus jamais comme avant…


Sceneario.com  : Comment as-tu rejoint Crisse sur cette série ?


Ood Serrière : Je travaille sur un projet avec Jactance, dans la collection Blue Moon – les citadines , qui sortira début 2011 – et Crisse avait donc pu voir mon travail. De ce fait, étant aussi fan de son travail, nous avons discuté. Il m’a proposé de réaliser Thalulaa avec lui au scénario.


Sceneario.com : pourquoi Crisse a-t-il laissé sa place de dessinateur ?


Ood Serrière : Crisse est dessinateur mais aussi scénariste, parmi ses nombreux talents. Mais je lui laisse le soin de répondre à cette question.


Sceneario.com  : As-tu eu en main rapidement les personnages de cette série ?


Ood Serrière : Oui, parce que l’univers qu’il m’a proposé m’a tout de suite plu, et j’aime l’histoire qu’il m’a proposée : elle me correspond bien. J’ai tout de suite pu y mettre aussi une part de mon univers.


Sceneario.com : Les images de Thalulaa font rêver. La mer, les îles, l’aventure. T’es-tu documentée sur Tahiti, sur les îles du pacifique, ou as-tu laissé la place à ton instinct, à ton imagination ?


Ood Serrière : Et bien, il y a un peu des deux : j’ai contacté des gens sur Tahiti, qui m’ont envoyé des photos, livres, mais j’ai également fait marcher mon imagination pour le côté fantastique bien sûr.


Sceneario.com  : Connais-tu d’avance toute la trame ? où comme le lecteur avanceras-tu petit à petit dans l’histoire ?


Ood Serrière : Et bien, je connais une partie de ce qu’il va se passer, mais je decouvre aussi certaines choses….je travaille donc également en étant sous le mystere !


Sceneario.com : Tiens, comment travailles-tu avec Crisse ?


Ood Serrière : Nous travaillons en échangeant, idées et autres éléments. Bien sûr, chacun à sa place, scénariste et dessinateur, mais Crisse étant un maître en la matière me conseille, et me guide. Nos deux univers viennent s’enrichir l’un et l’autre.


Sceneario.com  : Quelle est la méthode de travail d’Ood Serrière ?


Ood Serrière : Elle est libre, sans trop de contraintes…je travaille régulièrement. J’adore ça, je suis passionnée par ce que je fais. Je travaille souvent sur plusieurs projets en même temps, planches, aquarelles, illustrations : ça me permet de changer de temps en temps, quand je sature sur certains dessins. Mais je dessine tous les jours, sans exception.


Sceneario.com : Qui a créé le bestiaire de la série ? As-tu aussi ton mot à dire ?


Ood Serrière : Moi-même et Crisse : il m’a laissé libre cours pour le bestiaire, et j’ai apporté de ce fait mes petites bestioles qui viennent accompagner régulièrement ses personnages.


Sceneario.com : As-tu d’autres projets en vue ?


Ood Serrière : Thalulaa 2  bien sûr, mais aussi les Citadines avec Jactance, un portfolio édité chez ‘Sculpteurs de Bulles’, etc …


Sceneario.com  : ton bureau est-il rangé ou en bazar ? Quand tu travailles : aimes-tu que ce soit le bazar autour de toi ou que tout soit à sa place ?


Ood Serrière : Mmh, un peu des deux : un bazar organisé je dirais, pas trop strict pour laisser place à l’imagination, avec les éléments que j’aime, objets familiers, etc.


Sceneario.com : Lis-tu d’autres bandes dessinées ? Quel a été ton dernier coup de cœur pour une BD ?


Ood Serrière : Je lis beaucoup de bd…mon derniers coup de cœur : Yaxin the faun


Sceneario.com  : Ton dernier coup de cœur pour un film ?


Ood Serrière : Une série plutot : Fringe !


Sceneario.com  : Pour une musique ?


Ood Serrière : Yodelice, le dernier album Cardoid


Sceneario.com : Merci Ood de nous avoir consacré un peu de ton temps.


Ood Serrière : Merci à vous !