interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Paradis Perdu - Psaume 2 - par Brice Cossu

Paradis Perdu - Psaume 2 - par Brice Cossu

Interview réalisée par Phibes en mars 2009

Sceneario.com : Bonjour Brice, Vous êtes, à proprement parler, un jeune auteur dont les débuts sont plutôt "fracassants". Pourriez-vous nous expliciter votre immersion dans le monde de la bande dessinée ?


Brice Cossu : Hé bien, cela s'est fait peu avant la fin de mes études de communication visuelle courant 2006... donc au moment de choisir entre continuer les études et commencer a travailler dans un domaine qui me plaisait, j'ai pu rencontrer Jean Wacquet après qu'il ait vu quelques dessins. Il s'est montré trés intéressé et quelques mois plus tard, les premières propositions de projets sont arrivées.

Sceneario.com : "Rémission" est, sauf erreur, votre premier ouvrage grand public. Comment s'est faite votre rencontre avec ce grand scénariste qu'est Yves Swolfs ?


Brice Cossu : Nous nous sommes rencontrés dans les locaux de Soleil à Toulon, pendant l'été 2006, et je ne m'attendais pas du tout a ce qu'il me propose un projet quand je suis arrivé !! Déjà pas mal intimidé, quand je savais quel poids lourd du métier j'allais rencontrer, je suis arrivé les jambes tremblantes au bureau, et là, Yves a tout simplement été .... lui-même, un mec généreux et beaucoup trop modeste (rires). c'est au bout de deux bonnes heures de conversation que le projet "Rémission" fut évoqué pour la première fois.


Sceneario.com : Le fait de partir sur un one-shot, dénotait-il de la part des éditions Soleil, une sorte de test vis-à-vis de vos capacités ou au contraire, confirmait-il votre entrée définitive au sein de cette grande boutique éditoriale ?


Brice Cossu : Surtout,je pense, pour faire une entrée en douceur !! je trouve trés judicieux pour un premier ouvrage de commencer par un one shot, pour tester non seulement les capacités, mais aussi pour préparer à la suite, c'est-à-dire des séries en plusieurs tomes ! Faire un one shot pour commencer permet, je pense, pour un jeune auteur, de se familiariser avec les bases, et d'avoir le sentiment d'avoir fait son projet du début à la fin, et pour l'éditeur, cela est évidemment moins une prise de risque.

Sceneario.com : Quelle a été votre réaction lorsque "Rémission" a fleuri les étalages des librairies ?


Brice Cossu : Un gros sentiment de fierté et un énorme stress de me demander si ça allait plaire aux gens ( rires ).

Sceneario.com : Pour revenir à l'actualité, vous avez publié récemment "L'évangile selon Jacob", 1er opus du deuxième cycle de la saga "Paradis perdu". Comment êtes-vous parvenu à intégrer cette série ?


Brice Cossu : Anne et Gérard (Ange) avaient déjà remarqué mes dessins quand je suis arrivé chez Soleil, mais avec "Rémission", je n'ai pas eu de nouvelles pendant environ un an, puis je suis monté sur Paris pour les rencontrer, et c'est là qu'ils m'ont proposé de reprendre la série.

Sceneario.com : N'est-il pas trop dur de changer de genre, de passer d'un style de roman graphique à un récit fantastique ?


Brice Cossu : Au contraire, c'est là que je trouve passionnant le métier de dessinateur BD, de pouvoir toucher à énormément de styles, d'y apporter son univers. Cela apporte une motivation supplémentaire dans le travail, et aussi contribue à l'évolution du dessin.


      

Sceneario.com : Yves Swolfs, Ange, sont des scénaristes qui ont fait largement leurs preuves et qui ont atteint une notoriété incontestable. Quel est votre secret pour vous associer avec ces poids lourds de la BD ?


Brice Cossu : Je leur fais de grands yeux implorants ( rires) ! plus sérieusement, c'est toujours l'éditeur qui m'a présenté à eux ( Merci à eux ), et le courant est toujours super bien passé !! J'essaie au maximum d'avoir un vrai rapport humain avec les gens avec qui je travaille, et pour beaucoup, ce sont des amis aujourd'hui !

Sceneario.com : Le fait de succéder à ces grands dessinateurs que sont Philippe Xavier et Varanda, et de fait, de rejoindre leur piédestal, ne vous a-t-il pas apporté une pression supplémentaire dans votre travail ?


Brice Cossu : Une ENOOORME pression même !! étant lecteur du premier cycle, et sachant qu'avec le second psaume, nous allions proposer quelque chose de complètement différent dans l'approche scénaristique et graphique, je me suis demandé si j'allais être à la hauteur. J'ai pris deux mois pour souffler même avant de commencer, car je mourrais de peur, d'ailleurs je ne suis toujours pas tranquille même aujourd'hui !!(rires)


Sceneario.com : Parlons de votre partenariat avec les deux auteurs qui se cachent derrière le nom d'Ange. Comment vous êtes-vous réparti le travail pour la réalisation de "L'évangile selon Jacob" ? Avez-vous eu toute latitude pour définir votre intervention (choix des personnages, des décors, des différents plans…) ou, au contraire, votre crayon a été guidé à la vignette près ?


Brice Cossu : Je reçois le script au fur et à mesure, celui-ci est en général assez detaillé. Toutefois je reste assez libre de modifier certains plans que je trouverais mieux ainsi et pas comme cela... et le fait pour Ange de voir cela, leur permet de s'adapter selon ce que je leur propose et, finalement, nous travaillons dans une réelle unité !! ce fut un peu déroutant comme méthode au début mais finalement, je trouve cette technique tres efficace !


Sceneario.com : On a l'impression, au vu de vos graphiques réalistes, que vous "boudez" l'encrage au noir et que vous préférez utiliser un crayonné bistre. Y a-t-il une raison particulière à cette technique ?


Brice Cossu : Il y a plusieurs raisons à cela, tout d'abord pour une raison technique. J'ai toujours eu une approche de roughman dans le dessin, des petits croquis très rapides. Du coup, je n'étais pas à l'aise avec une technique très appliquée comme l'encrage. Toutefois, je commence à maîtriser un peu plus cette technique donc je la bouderais moins à l'avenir pour de futurs projets (rires). Ensuite, en terme de finitions, j'aime beaucoup ce côté couleur directe que le crayonné permet quand l'album est mis en couleur. La couleur peut prendre plus d'ampleur, de matière, elle fusionne réellement avec le trait et permet ce rendu très intéressant !!

Sceneario.com : Est-il exact de dire que, compte tenu de la multitude de plans représentant des personnages, vous aimez, par-dessus tout, dessiner les individus et jouer avec les expressions de leurs visages "angéliques" ?


Brice Cossu : C'est exactement ça !!! Ce que j'aime vraiment, c'est dessiner les personnages, leurs expressions. J'essaie vraiment d'être le plus réaliste possible à ce niveau, de leur donner une conscience, une certaine humanité ... et Yves comme Ange ont trés bien compris cet aspect de mon travail, et l'ont bien mis en avant dans nos albums.


Sceneario.com : Dans le cadre de votre travail en général, qu'est-ce qui vous inspire ? Y a-t-il d'autres auteurs qui, par leurs œuvres graphiques, vous guident ?


Brice Cossu : Houla !!! les références sont nombreuses, tant dans la BD que dans la musique, dans le cinéma, l'histoire de l'art, etc... Pour travailler, j'ai deja besoin de musique, celle-ci faisant vraiment partie de mon travail; je n'arrive pas à dessiner dans le silence ! Elle varie selon les émotions que j'ai a faire passer ! Pour les références BD, elles sont également trés nombreuses et dans diverses influences (manga, comics, Franco Belge), je suis particulièrement fan du dessinateur Tony Moore ("Walking Dead", "Fear Agent") et tant d'autres que ceux qui lisent l'interview seront encore là demain matin (rires)!!

Sceneario.com : Travaillez-vous sur d’autres projets actuellement ? Pouvez-vous éventuellement nous en divulguer quelques bribes ?


Brice Cossu : En ce moment, je suis sur le deuxieme tome de "Paradis Perdu". Je prépare également la sortie du premier tome d'une série qui s'intitule "Les Cauchemars de Terram", qui sortira dans le courant de l'année , avec Sand au scénario , une BD qui me tient beaucoup a coeur , dans un style fantastique , ou un pere tente desesperement de sauver sa femme et son enfant aux prises avec une malédiction ... et pleins d'autre projets qui se constituent peu a peu et dont vous entendrez peut-être parler bientôt !!!!

Sceneario.com : Merci de vos réponses et bon courage pour la suite !


Brice Cossu : Merci a vous !!!!