interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Mitric Nicolas pour Tessa 4

Mitric Nicolas pour Tessa 4

Nicolas Mitric pour le tome 4 de Tessa, élu "Meilleur Scénar' du mois de juin 2007 des Editions Soleil"

Sceneario.com: Bonjour Nicolas et merci de nous accorder à nouveau un peu de temps que l’on sait précieux. Encore quelques jours à patienter et les fans pourront découvrir le nouvel Opus de « Tessa ».  Comment se déroule ta collaboration au jour le jour avec Louis, le dessinateur de la série ?
Nicolas MITRIC: Début le tout premier jour c’est un peu le rêve, ça peut faire « cliché » mais c’est pourtant le cas. Tessa A.I. est un projet très vivant en soi à faire (du fait même du type d’histoire et du rythme du scénario) et Louis et moi y mettons 100% de ce que nous pouvons y mettre chacun dans notre partie. Je cherche sans cesse de nouvelles situations, de nouveaux décors de nouvelles épreuves à faire dessiner à Louis, car il est extrêmement friand de changement… cela permet de surprendre sans cesse les lecteurs et de nous surprendre nous-même. Donc au jour le jour c’est l’éclate quoi ;)


Sceneario.com: Connais-tu déjà la fin de l’histoire ? Y a t-il un nombre arrêté de tomes ou cela peut-il encore varier?
Nicolas MITRIC: Oui, je conçois toujours la fin de toutes mes séries, et j’ai une grande trame globale pour arriver à mes fins. En revanche ce qui se passe lors des tomes est comme une terre glaise que je travaille sans cesse jusqu’à la dernière page, parfois je me laisse moi-même surprendre par des événements qui apparaissent du fait d’une situation nouvelle dans l’histoire. Pour résumer, tout est sous contrôle jusqu’à se qu’apparaisse l’inattendu !


Sceneario.com: Pensais-tu que cette série allait être aussi bien accueillie par les lecteurs ?
Nicolas MITRIC: Je l’espérais, j’espérais même encore plus car un auteur à toujours envie de faire partager au plus grand nombre les aventures de ses héros, j’espère que le temps me donnera raison ;))
Mais le prévoir était totalement impossible !


Sceneario.com: Parlons de ce nouvel album : Comment t’est venue cette idée de jeux Olympiques intergalactiques entre agents ? Pourquoi ne pas avoir réuni la totalité de ces agents ?
Nicolas MITRIC: L’idée des Cosmolympiades je l’ai toujours souhaitée, car j’ai toujours adoré dans les films, les BD ou les dessins animés le côté épique des épreuves et les tensions narratives qu’elles apportent ! Qui ne se souvient pas de la course de Pod de Star Wars épisode 1, ou de la course de char de Ben Hur ?! Mais là je voulais en plus le mettre à la « sauce Tessa », c'est-à-dire avec une dose encore plus grande d’inattendu et de parodie.

Le fait de ne dévoiler qu’une partie des A.I. c’est pour préserver tout au long de la série la découverte au compte-goutte des 42 prestigieux agents. Quel plaisir était le nôtre de découvrir un par un les Chevaliers d’Or dans leurs maisons respective !


Sceneario.com: As-tu une idée de ce que pourrait contenir le prochain album ? Veux-tu nous en faire part ?
Nicolas MITRIC: Oui je sais déjà ce qu’il va se passer, mais comme vous connaissez la fin du T4 à Sceneario et pas les lecteurs, vous comprendrez bien qu’il est impossible de dévoiler quoi que ce soit sans lever le voile sur le T4. On va dire que Tessa et tous ceux qui l’accompagneront vont découvrir un tout nouvel univers et dès lors beaucoup de choses vont s’en trouver changées. Aussi, les éléments dévoilés à propos du Sidéral Killer dans le T4 vont trouver de plus en plus de réponses… on se rapprochera de cet énigmatique prédateur d’Agents Intergalactiques… qui est-il vraiment et pourquoi agit-il ainsi !


Sceneario.com: Certains n’hésitent pas à mettre en avant la ressemblance entre « Tessa » et une série qui paraît chez la concurrence. Qu’aimerais-tu leur répondre aujourd’hui ?
Nicolas MITRIC: Houlà, ne me dites pas que ça fait encore débat ça ?! Je crois que depuis 3 ans Louis et moi avons tout dis là-dessus. Le mieux est que chacun lise les 2 séries, c’est le plus simple pour se faire une opinion et arriver rapidement à la conclusion que ce sont des séries bien différentes… à vous de voir, mais sans préjugés !


Sceneario.com: Louis m’a confié que le contact avec les lecteurs de la série était important pour lui. Est-ce le cas également pour toi ? Dans quelle mesure ?
Nicolas MITRIC: C’est vrai que Louis a un contact très privilégié avec les lecteurs de Tessa, parce que jusqu’à récemment il ne travaillait presque exclusivement que pour l’univers -Tessa et 42 Agents Intergalactiques-. Je pense que lorsqu’il travaillera sur d’autres séries comme par exemple j*le Kookaburra Universe qu’il a débuté en parallèle des 2 autres séries, il sera amené à rencontrer un lectorat encore plus large qui ne l’associera pas forcément immédiatement à Tessa. Et en gros c’est ce qui m’est arrivé, puisque j’ai travaillé sur 7 séries différentes, donc on ne m’associe plus seulement à l’Arkeod de mes débuts !

Sceneario.com: Dans tes séries, tu es tantôt dessinateur, scénariste, voir les deux sur Arkeod par exemple. D’où te viens cette polyvalence ? Dans quelle situation préfères-tu te trouver ? (Dessinateur ou Scénariste) ?
Nicolas MITRIC: J’aime les 2 rôles tout autant, j’en ai même un troisième en tant que directeur de collection sur Kookaburra Universe depuis quelques temps, et c’est bien cette polyvalence où j’ai des rôles très différents à jouer qui est un incroyable moteur pour moi (tantôt « responsable d’une série », tantôt « au service de l’histoire », tantôt « complètement autonome »). J’ai la grande chance d’être arrivé professionnellement à un endroit dont je rêvais, alors j’en profite au maximum en travaillant avec beaucoup d’auteurs avec qui je rêvais de travailler…

Sceneario.com: As-tu des projets dans l’avenir qui viendraient se rajouter à ta charge de travail actuelle ?
Nicolas MITRIC: Oui, entre autre la reprise du scénario de la série –K- que j’ai rebaptisé –Kookaburra K- pour bien l’ancrer dans la saga Kookaburra. Mais aussi la création d’une nouvelle série « Dragan Prekào Space Sniper », qui débutera juste à la fin du Kookaburra Universe que nous avions réalisé avec Crisse et qui racontera toute l’histoire du charismatique héro de Kookaburra lorsqu’il devint Space Sniper.

Sceneario.com: Merci beaucoup pour ces réponses Nicolas, nous te souhaitons un repos bien mérité !