interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Louis... dessinateur de TESSA

Louis... dessinateur de TESSA


L'Album

SCENEARIO.COM: Bonjour Mister Louis ! Chez Soleil, vient de paraître «Tessa», sur un scénario de Mitric. C’est ta première BD ?
LOUIS:
Yep, pas mon premier essai, mais ma première BD.

SCENEARIO.COM: Quel est ton parcours, auparavant ?
LOUIS:
Je suis un ancien prof d’éléctrotechnique en LEP. J’ai démissionné voilà bientôt 4 ans. Et ensuite j’ai bossé en pub/presse et comics, avant d’être à fond sur Tessa.

SCENEARIO.COM: Comment en es-tu venu à « Tessa » ?
LOUIS:
En rencontrant Nico Mitric.

SCENEARIO.COM: Comment s’est passé cette rencontre ?
LOUIS:
Didier Crisse nous avait présenté à Angoulème car on disait à Nico qu’un mec avait un style proche du sien, et moi on me parlait de Mitric sans que je connaisse son travail. Et ça a été rigolo de constater que c’était vrai. Mais nos styles évoluent dans des voies de plus en plus différentes. Vos n’aurez qu’à comparer le tome 2 de Tessa avec son kooka.

SCENEARIO.COM: Pourquoi avoir choisi de situer Tessa et sa famille aux U.S.A (on y reconnaît les fameux school-bus) alors que vous auriez pu les situer en France ? Un hommage par rapport aux séries U.S., à leur cinéma ?
LOUIS:
Parce que ce n’est pas aux usa ;) hé hé hé.

SCENEARIO.COM: Ah ??? au lecteur de chercher alors ?? Toi-même, es-tu un fan de séries américaines : X-files, Friends, CSI, … ?
LOUIS:
Nop. pas du tout.

SCENEARIO.COM: En ce qui concerne l’avenir de Tessa: verra-t-on le personnage grandir ou restera–t-elle une adolescente ?
LOUIS:
Elle restera ado. On verra juste l’anniversaire de ses 16 ans plus tard.

SCENEARIO.COM: Dans ce premier tome, il est fait allusion à 42 agents intergalactiques et, je cite : «Bon, ami lecteur ou lectrice, soit patient(e), car les séries dérivées de Tessa A.I. ne sont pas prévues avant quelques années». A l’instar de «Kookabura», «Lanfeust», prévoyez-vous des spin-offs ?
LOUIS:
Si tout se passe comme prévu, oui.

SCENEARIO.COM: De nombreuses allusions, jeux de mots, clins d’œils parsèment ce premier tome : par exemple «paix et prospérité», le «kouï-zzath, ça dérape», MÜR-HADD, GUIDHE-L’KUR; qui se fait le plus plaisir en faisant ces allusions ?
LOUIS:
Tous les deux ;)

SCENEARIO.COM: Participes-tu au scénario ?
LOUIS:
Je donne beaucoup d’idées en vracs que Nico intègre . C’est son taff’. Mais j’apporte plein de trucs.

SCENEARIO.COM: Comment se passe votre collaboration ? Découpage, écriture, … ?
LOUIS:
On se voit pour découper une dixaine de planches une fois par mois. Il fait de micros storyboard qui tienne sur des timbres posts, on en discute, puis je fais le vrai storyboard. Pendant que je dessine chez moi après, il prépare les dialogues.

SCENEARIO.COM: Interessante technique de travail…. !!! Quelques lecteurs de « Tessa » la comparent à Nävis, l’héroïne de «Sillage» la série de Morvan et Buchet. Personnellement, je trouve que ce n’est pas vraiment le même esprit. Quel est ton point de vue ?
LOUIS:
Je comprends tout à fait qu’il y ai rapprochement. Mais ce n’est pas Sillage. J’ai toujours voulu dessiner les aventures d’une minette dans l’espace. ET à nous de montrer au fil des albums que ce n’est pas la même série. Tessa aurait pu s’appeler Tessa et Swidz car c’est un duo en fait. Pas une héroine seule. Et Tessa n’est pas la seule humaine dans l’espace. mais vous verrez cela dès le tome 2.

SCENEARIO.COM: Quand j’ai lu «Tessa» la première fois, j’ai plutôt retrouvé l’esprit de «L’Agence Barbare» de Marko et Ollier (paru chez Bamboo). Connais-tu cette série ?
LOUIS:
J’en ai entendu parlé mais je ne l’ai jamais lu.

SCENEARIO.COM: Si tu en as l’occasion un jour, je te la conseille…. Venons en à ton autre actualité chez SEMIC : une courte histoire du Darkness parue en complément du «Darkness/Hulk». Il y a eu le «Spawn : Simonie» fait en France, maintenant le Darkness. Comment est née cette idée ? Et pourquoi ce personnage ?
LOUIS:
Thierry Mornet, qui est aussi un ami m’a proposé de faire une couv pour le numéro 26 du Darkness. Et suite celle ci, il m’a proposé lors d’un déjeuner de proposer cette histoire courte à Top cow, qui a valider le principe uniquement sur la couv ;)

SCENEARIO.COM: Y aura-t-il d’autres aventures du Darkness illustrées par Louis ?
LOUIS:
Tout dépends de la réussite de celui ci.

SCENEARIO.COM: Travailles-tu de la même manière sur «Tessa» et «Darkness» ? On note un découpage très cinématographique, surtout le gunfight …
LOUIS:
Non, la je fais du comics, qui a des codes graphiques et narratifs différents de la BD européenne. Mais sinon, je bosse quasiment de la même manière.

SCENEARIO.COM: Quels ont été tes influences graphiques ?
LOUIS:
Franquin, Seron, Maëster, Vatine, Otomo et le duo Byrne-Austin pour les influences majeures.

SCENEARIO.COM: Ton dernier coup de cœur ?
LOUIS:
Cross fire.

SCENEARIO.COM: Es-tu plutôt cinéma ou DVDvore ?
LOUIS:
Les deux.

SCENEARIO.COM: Et ton dernier coup de cœur?
LOUIS:
I robot.

SCENEARIO.COM: Je l’ai pas vu…
En littérature, es-tu un bon lecteur ou occasionnel ? et ton dernier coup de cœur?
LOUIS:
oui, je lis pas mal , et le coup de coeur est la relecture de la strategie ender.

SCENEARIO.COM: Venons en à l’internet : «Tessa» a son propre site. Voyages-tu un peu sur la toile ?
LOUIS:
Oui.

SCENEARIO.COM: Que penses-tu de cet «outil» informatique ?
LOUIS:
Il m’a fait commencer dans le métier, c’est un plus indéniable.

SCENEARIO.COM: Cela doit te prendre du temps de venir sur ce forum de «Tessa», d’aller voir aussi sur d’autres forum : comment gères-tu ta journée de travail ?
LOUIS:
10 heures au bureau tout compris. C’est important de se fixer des horaires quand on bosse chez soit. Mais encore plus important de s’y tenir.

SCENEARIO.COM: Quels sont tes futurs projets ?
LOUIS:
Tessa ;) d’autres épisodes du Darkness si tout se passe bien (j’en fais un en 1 mois).

SCENEARIO.COM: Dernière question : que conseillerais-tu à un «jeune» qui voudrait se lancer dans la BD ?
LOUIS:
D’observer tout et tout le temps. De prendre la position pour «sentir» ses persos, de bosser bosser bosser et bosser encore et de toujours, toujours rester humble. Apprendre qu’il ne sait rien et que chaque dessin, chaque case est une nouvelle aventure entièrement nouvelle.

SCENEARIO.COM: Bien merci beaucoup Louis,
A bientôt et bonne continuation .
LOUIS:
Merci à toi.