interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Le Testament Des Siècles - Tome 1

Le Testament Des Siècles - Tome 1

Interview flash réalisée par Aub et sbuoro en novembre 2007


Questions à Henri Loevenbruck, co-scénariste avec Nicolas Jarry et auteur du roman qui a inspiré la BD :

Sceneario.com : Lorsque ton roman est paru, pensais-tu qu'il serait adapté en Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Non, pas du tout. D'ailleurs, quand Soleil m'a appelé, j'ai d'abord cru qu'ils voulaient me proposer d'adapter mes romans de Fantasy, adaptation à laquelle, en revanche, j'avais songé, étant donné que c'est un genre qui est plus courant en BD, surtout chez Soleil.

Sceneario.com : Le passage de roman à scénario de BD est-il difficile ?

Henri Loevenbruck :
Oui, surtout quand c'est une première fois. La collaboration de Nicolas Jarry a été précieuse et essentielle, il a fallu que j'aprenne les bases. J'avais ecrit des scénarios pour l'audiovisuel, mais jamais pour la BD, et sans son aide je crois que j'aurais fait beaucoup d'erreurs. C'est toujours difficile d'adapter un roman, où la matière est souvent riche parce qu'on ne compte pas les pages en littarature comme on le fait en BD ou comme on compte les minutes au cinéma. C'est donc souvent un travail de concision. Il faut aller à l'essentiel. Le fait que nous ayons prévu trois tomes est toutefois déjà plus rassurant... On va avoir le temps de mettre beaucoup de choses. Finalement, dans une adaptation, le plus dur n'est pas ce qu'on raconte, mais ce qu'on ne raconte pas.

Sceneario.com: As-tu accepté des modifications dans le scénario entre ton roman et la BD ?

Henri Loevenbruck :
Bien sûr. En réalité, j'étais le premier à vouloir en faire. Mon roman est sorti avant le Da Vinci Code, et la sortie de ce dernier m'a valu quelques énervements quand des lecteurs, n'ayant pas regardé les dates de publication, m'ont dit que le mien lui ressemblait beaucoup. J'ai donc eu, par exemple, envie d'insister davantage sur ce qui diférenciait nos deux livres que sur ce qui les rapprochait... Et je me suis laissé guidé par Nicolas (Jarry) qui avait fait un boulot remarquable pour adapter mon  roman.

Sceneario.com : Lis-tu de la Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Bien sûr ! Moins que des romans, certes, mais j'en ai toujours lu. Je ne suis pas l'actualité de très près, mais je me laisse souvent tenter ici et là.


Questions à Christian Pacurariu, le dessinateur :

Sceneario.com: Dans quelle mesure adapter un roman (comportant en lui-même  descriptions, explications, etc...) permet de s'éviter de la recherche de documentation ou au contraire pousse-t-il à trouver des  choses très précises sur lesquelles il faut absolument se baser ?

Christian Pacurariu :
Pour la recherche de documentation c'était tres simple : ce sont les scenaristes qui m'ont fourni presque tout ce dont j'ai eu besoin (photos et explications). Des fois, il a fallu respecter scrupuleusement, et des fois j'ai eu la liberte d'interpreter !

Sceneario.com : En combien de temps as-tu réalisé l'album ?

Christian Pacurariu :
La réalisation de l'album aura pris presque une année (j'aurai pu le faire plus vite mais j'ai eu beaucoup de problèmes -  mon père est décedé après un mois d'hospitalisation, je suis parti en Espagne un mois, etc...).

Sceneario.com: Pour la série Les légendes de la table ronde, tu avais travaillé - sur chaque tome - avec un ou plusieurs autres dessinateurs. Dis-nous ce que ça change pour toi de travailler seul au dessin : moins besoin de s'attacher à une homogénéité graphique ? Difficultés ou facilités ?

Christian Pacurariu :
Pour la série Les Légendes de la table ronde j'ai travaillé avec plusieurs dessinateurs. Travailler seul au dessin, oui, c'est vrai, il y a moins besoin de s'attacher à une homogénéité graphique et surtout, "on se sent mieux" quand on dessine tout seul un album entier !!!  ;-)

Sceneario.com: Comment "vis-tu" le fait que la réalisation de la couverture ait été confiée à Djief ?

Christian Pacurariu
: Pour le fait que la réalisation de la couverture ait été confiée à Djief je ne suis pas contre, sourtout que vraiment il a fait du bon boulot !