interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Krystel interviewée à Quai des Bulles  2010

Krystel interviewée à Quai des Bulles 2010

Interview réalisée par Isa à Saint-Malo en octobre 2010


Sceneario.com : Bonjour. « ASH » est ta première bande dessinée, mais pas ta première expérience en tant qu’auteur.

Krystel : Avant j’étais dans l’illustration. J’avais aussi démarré un projet chez les Humano mais il n’a pas abouti. Avant « ASH » j’avais donc une expérience en bande dessinée et en illustration jeunesse. Avec des couvertures, des magazines etc.

Sceneario.com : Tu es sortie de l’école il y a quatre ans. Cependant « ASH » est déjà très aboutie. Le traitement des ambiances témoigne d’une sérieuse maîtrise.

Krystel : Déjà l’école a été très formatrice. J’ai dessiné tous les jours pendant quatre années. A la sortie de l’école il faut bien travailler. Donc forcément on continue. On fait un book, on démarche ; ça permet forcément de progresser.

Sceneario.com : Qu’est-ce qui t’a plu dans le scénario de François Debois ?

Krystel : En fait on y a travaillé ensemble. On est parti d’un personnage que j’avais déjà inventé. On a mis nos goûts en commun. Il a regardé ce que je faisais, les ambiances qui s’en dégageaient. Il avait déjà visité Prague. Il m’a proposé plusieurs idées dans ce décors, c’est ainsi qu’est née « ASH ».

Sceneario.com : Quelles recherches as-tu été amenées à réaliser ?

Krystel : N’étant jamais allée à Prague, j’ai forcément dû me documenter sur le sujet. Un peu sur les costumes aussi, même si on ne voulait pas faire une BD historique, je me permets un certain nombre de libertés sur le sujet. Et puis il y a un bon nombre de choses que je n’avais jamais dessinées et pour lesquelles j’ai dû faire quelques recherches pour obtenir un minimum de cohérence.

Sceneario.com : Qu’est-ce qui t’intéressait plus particulièrement dans l’histoire ? Le côté gothique, l’aspect surnaturel ?

Krystel : La partie un peu surnaturelle et les personnages. Ils n’ont pas un caractère caricatural. Ils ne sont pas juste méchants ou juste gentils ; personne n’est tout blanc ou tout noir dans l’album. Ils ont tous des défauts, tous des qualités et c’est ce que j’apprécie particulièrement.

Sceneario.com : Il y a un mélange de styles dans les personnages avec un petit côté manga, on ne s’attend pas nécessairement à une histoire gothique.

Krystel : C’est ce qui me plait justement.

Sceneario.com : Qu’est-ce qui t’a demandé le plus d’efforts pour ton premier album ?

Krystel : J’ai beaucoup travaillé sur les décors, ce n’était pas mon point fort. Autant les personnages c’est quelque chose que je maîtrise en partie ; pour les décors il y avait du boulot. De même, les scènes d’action n’étaient pas du tout évidentes pour moi, car j’en avais trés peu réalisées. Et puis forcément, étant donné que c’est mon premier album il a fallu que je travail beaucoup de choses. Par exemple la narration qui est un point très important en bande dessinée et qui est très difficile à maîtriser.

Sceneario.com : C’est un travail de longue haleine.

Krystel : Exactement. On découvre beaucoup de choses qui nous font progresser. Il y a aussi des scènes que l’on sent mieux que d’autres. On a un meilleur feeling, on voit les choses tout de suite. Et pour d’autres il faut beaucoup plus de travail, ça ne vient pas tout seul.

Sceneario.com : Travailler avec un scénariste nous amène à réaliser des choses que l’on n’aurait pas faites sinon ?

Krystel : Tout à fait. Il y a des choses que je ne savais pas faire forcément. Mais comme c’est dans le scénario il faut bien se lancer. Dans le tome deux il va y avoir plein de scènes super chouettes mais qui vont être très difficiles pour moi. Il y aura entre autre une course poursuite dans Prague avec un automate, ça va être géniale mais il va falloir bien la rendre avec des ambiances et tout.


Sceneario.com : Justement, dans l’album il y a un très gros travail sur les ambiances !

Krystel : C’est ce que je préfère travailler avec le storyboard. La mise en place des ambiances de la page en couleur est une des parties où je me fais le plus plaisir !

Sceneario.com : Tu vas sans doute aborder le deuxième tome d’une façon assez différente !?

Krystel : Oui parce que j’ai plus d’expérience. Je connais mes lacunes. Je vais effectuer un gros boulot sur les décors. Pour qu’ils soient beaucoup plus travaillés et qu’il y en ai plus, pour qu’en ouvrant les planches ça ne marque pas juste pour les perso. Et l’expérience acquise sur la narration pour le tome un va forcément se sentir sur le tome deux.

Sceneario.com : La série est prévue en deux tomes ?

Krystel : C’est ça.

Sceneario.com : Et la sortie du tome deux est prévue pour ?

Krystel : Pour le prochain « Quai des bulles » en octobre.

Sceneario.com : Tu peux nous dévoiler un petit peu le deuxième tome ?

Krystel : Je ne vais pas parler du scénario. Mais il va y avoir des séquences très agréables à dessiner et j’espère bien agréables à lire, comme la course poursuite à Prague. Il va y avoir une scène que j’aime beaucoup. Elle va se dérouler dans la neige en forêt avec des loups. Il y a aussi une scène de flashback avec Ash enfant. Tout ça risque d’être bien sympa.

Sceneario.com : J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus d’auteurs féminins en bande dessinée ?

Krystel : C'est aussi mon impression. Mais ça ne fait pas très longtemps que je suis dans le métier. Il y en a de plus en plus en tant que coloristes. Peut-être aussi en tant que dessinatrices. Je travaille en atelier et il y a une autre dessinatrice avec moi. On est de plus en plus et c’est bien. Aujourd’hui il existe pas mal de médias avec plein de styles différents. Dans le cinéma il y a un palette de styles qui est beaucoup plus large qu’en BD. Il y a un public pour tout et peut-être que ça commence à se sentir en BD ? A suivre…

Sceneario.com : Est-ce que le scénario c’est quelque chose qui te plairait ?

Krystel : Oui, j’aimerais bien écrire un scénario mais plus tard. J’ai beaucoup de choses à apprendre déjà en dessin. C’est un métier en soit d’être scénariste. Donc je préfère déjà progresser sur le dessin et petit à petit apprendre sur le scénario en travaillant avec quelqu’un dont c’est vraiment le métier. Peut-être que dans quelques années je me lancerai dans le scénario de ma propre bande dessinée.

Sceneario.com : Il y a des sujets en particulier qui te brancheraient plus ?

Krystel : Le fantastique et peut-être aussi du post-apocalyptique.

Sceneario.com : Il y a des auteurs qui t’inspirent plus que d’autres ?

Krystel : Il y a beaucoup d’illustrateurs japonais, aussi des jeux vidéo. Il y a des auteurs américains, je pense à Joshua Middleton. Des auteurs comme Enrique Fernandez qui a réalisé « L’île sans sourire ». Massimiliano Frezzato connu en particulier pour sa série “Les gardiens du Maser ». Voilà pour n’en citer que quelques uns.

Sceneario.com : Tu envisagerais de travailler dans le jeu video ?

Krystel : Ca fait partie d’un rêve de petite fille en tout cas de travailler dans le jeu vidéo. Après si on me le propose un jour pourquoi pas. Là je suis déjà prise sur le tome deux de « ASH ».

Sceneario.com : A l’origine c’était la bande dessinée qui t’attirait plus particulièrement ?

Krystel : J’aurais voulu être caracter designer dans les jeux vidéo à la base. Après j’ai appris le dessin. Je pensais à l’animation mais en fait dans le jeu vidéo comme en animation on ne travaille pas sur ses propres personnages la plupart du temps et ça m’aurait manqué. Alors que dans le bande dessinée on fait ce que l’on aime, ce que l’on veut en fonction du projet que l’on a accepté soi-même et ça c’est réellement un plaisir.

Sceneario.com : Il ne nous reste plus qu’à patienter pour la sortie du prochain « Ash ». Je te remercie pour cet entretien et je te dis à bientôt dans les bacs.

Krystel : Merci. A bientôt.