interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Jean-François DI GIORGIO

Jean-François DI GIORGIO

Interview réalisée par Aub en Avril 2006.
La Fiche de JF Di Giorgio

Le carnet de croquis
La fiche album

Sceneario.com: As tu de ton coté terminé l'écriture de Samuraï?
Jean-François DI GIORGIO: Je termine l'écriture du tome 3. Et j'entame celle du 4, qui bouclera le premier cycle.

Sceneario.com: As tu parfois envie de changer ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Oui, je suis parfois tenté. La réalisation d'un premier cycle comme celui de Takeo, c'est 4 ans de votre vie ! Forcément on a envie de changer des choses en chemin.

Sceneario.com: Es-ce que tu es totalement libre de ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Dès  le début, je savais où j'allais. Mais encore une fois, en chemin   il nous arrivait à Fred ou à moi, d'avoir une meilleure idée, voir une idée complètement différente de celle du début. Chaque fois que cela a été possible j'ai  intégrée la nouvelle idée à la trame  principale. Parfois, je n'y suis pas parvenu, alors je garde  cette nouvelle idée dans un coin de ma tête. Pour la développer plus tard

Sceneario.com: Et le résultat final te convient?
Jean-François DI GIORGIO: Difficile de répondre à cette question aujourd'hui, puisque le tome 2, sort à peine.
Je sais exactement l'impact et la force  que j'ai voulu mettre dans cette série, mais je ne sais pas comment le lecteur la recevra.
Par ailleurs,  la difficulté, dans un cycle de 4 albums, c'est de rester intéressant du début jusqu'à la fin. Sans temps mort au milieu.
Pour quelqu'un comme moi, plutôt habitué aux histoires en un tome, cela   a carrément été un défi !  j'ai profité de ce nouvel espace pour essayer de créer un récit plus riche, plus complexe. Ce n'est pas gagné !  ( rires )
Pour la suite de " Samurai ", j'envisage  des histoires, plus " dynamiques" en deux tomes qui peuvent   exister de manière entièrement indépendante  et dans lesquelles on en découvrira un peu plus sur le héros.

Sceneario.com: Jusqu'à quand penses tu pouvoir continuer cette série ?
Jean-François DI GIORGIO: Jusqu'à ma retraite ! ( rires ! )  J'aime bien le personnage de Takeo et je pense qu'il a encore des choses à dire. Je m'y collerai, si les lecteurs prêtent vie à cette série, ce qui est évidemment la condition "sine qua non"

Sceneario.com: Pourquoi as tu choisi de raconter une histoire se déroulant au Japon?
Jean-François DI GIORGIO: Parce que c'est un pays que j'adore ! J'adore leur univers très codifié !   Leur culture ! Leur littérature. Leur cinéma ! Et pas que les vieux films, hein ? Je viens de voir " Old boy " Une vraie claque…  !

Sceneario.com: Quelle est ta plus grande fierté dans cette histoire?
Jean-François DI GIORGIO: D'abord ma collaboration avec Fred.
(Au départ, à part avoir son professeur durant quelques temps, on se connaissait pas si bien que ça. Les années nous ont ensuite fait mûrir et aujourd'hui, nous avons pas mal de choses en commun, et on forme une bonne équipe, complémentaire et bien rodée. )
Ensuite, le fait que le tome 1 ait  bien   "marché " (même si je n'aime pas ce mot).  Et  maintenant cette envie de ne pas  décevoir.

Sceneario.com: Quels sont tes projets actuellement?
Jean-François DI GIORGIO: Je termine l'écriture du " Mygala 3 " et du  "Samurai " 3 qui sortiront en 2007, chez Soleil.
Toujours chez Soleil, on vient juste de commencer les premières pages, d'une nouvelle série, avec une jeune dessinatrice hyper talentueuse !
Cela fait donc 3 séries chez Soleil.
Outre cela, j'ai 2  " one-shot",  "Soleil amer "  ( une histoire romantique et noire )  et " Bruxelles Métropole " (thriller historique...) qui sortiront  chez Glénat /Caravelle en 2007.

Enfin, toujours pour Soleil, j'écris 2 projets, dont l'un se passe ou Japon et l'autre en Russie, et pour lesquels je suis à la recherche de (bons) dessinateurs réalistes.     S'il y a des dessinateurs intéressés, il peuvent me contacter (demander l'adresse mail à l'équipe Sceneario).

Sceneario.com: Voila une bonne nouvelle, le retour dans les bacs de Mygala, comment ça c'est fait?
Jean-François DI GIORGIO:
Le "comment ca s'est fait" est assez simple. Après plusieurs mois, où Nucléa2 jouait aux abonnés absents : projets suspendus, planches non payées, responsables injoignables, etc. …, Fred et moi nous avons compris que la maison d'édition avait de facto cessées activités et que le futur de Mygala était incertain. Nous avons donc stoppé le tome 2 aux environs de la page 30. C'est d'autant plus râlant, que le "bouche à oreille " avait bien fonctionné et que le premier tirage avait été épuisé en quelques mois.
Ensuite,nous avons profité d'Angoulême pour présenter un nouveau projet : Samurai !
Soleil a tout de suite bien accroché au projet. Et aussi à Mygala.
Ca a mis un peu de temps à se mettre en place, mais à présent la machine est bien relancée ! 

Sceneario.com: Trouves tu que Fred travaille plus vite? (voir première interview)
Jean-François DI GIORGIO: Oui. Jugez vous même, en 24 mois, il aura fait 3 albums ! Pour un dessinateur  réaliste, c'est plus que bien !  Et en plus, pour "Samurai",  il a expérimenté une nouvelle technique, entièrement au pinceau, qui colle bien à l'esprit de la série. Chapeau !

Sceneario.com: Quelles BD as tu apprécié ces derniers mois?
Jean-François DI GIORGIO: A la louche: Fritz haber, de David Vandermeulen, chez Delcourt (  j'ai adoré ! ), " Piero " de baudoin, ( pareil ! …  )Ed Seuil, "Sam et Twich", chez Delcourt, "Le combat ordinaire 3", de Larcenet chez Dargaud. Les derniers "Satsuma" et "20Th century boys". Je suis aussi attentif  lorsque des gens comme  Christin, Letendre, Dorisson sortent un nouvel album.

Sceneario.com: Tu surfes sur le net... à la recherche de quoi?
Jean-François DI GIORGIO: De la doc, encore de la doc, toujours de la doc !

Sceneario.com: L'équipe de Sceneario.com a désigné ce 2° tome de Samuraï comme le meilleur Scenar du mois d'avril paru aux éditions Soleil, quels sentiments?
Jean-François DI GIORGIO: Ca me fait très plaisir ! Pour quelqu'un comme moi qui suis fébrile, à chaque sortie d'album, ça rassure un peu .  Vraiment merci !