interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Interview de MARA pour sa série CLUES

Interview de MARA pour sa série CLUES

Interview de MARA pour sa série CLUES

Sceneario.com : Bonjour Mara !

C'est la première fois que Sceneario est en contact avec vous. Afin de mieux cerner votre personnalité, pourriez-vous nous expliciter ce qui vous a poussé à épouser la carrière d'auteur de bandes dessinées ?


Mara : Bonjour ! Alors pour commencer, je pense que le dessin et l’écriture étaient déjà présents dans ma vie depuis longtemps avant d’avoir le vrai déclic, vers 17 ans, lorsque j’ai rencontré la dessinatrice suisse Valp, auteur de « Lock » et « Ashrel ». Ca a été une véritable révélation : j’ai soudain réalisé que le dessin, l’écriture, et la narration cinématographique, à savoir tout ce qui m’intéressait, pouvaient être combinés ensemble et donnaient le support idéal de toutes mes aspirations, à savoir la BD! Depuis ce moment-là je n’ai eu qu’une envie, faire de la BD coûte que coûte…


Clues T1 couv Clues T2 couv Clues T3 couv

Sceneario.com : Clues est votre première bande dessinée grand public. Comment est né ce projet qui, à ce jour, comporte trois volets ? Comment s'est réalisée votre rencontre avec les éditions Akileos ?


Mara : A la base je suis une grande fan de Sherlock Holmes, et je m’inventais souvent des histoires qui le mettait en scène. Petit à petit une de ces histoires s’est changée en quelque chose de plus personnel, même si on y sent clairement la référence de base. Pour le scénario, j’avais quelques idées bien ancrées dès le départ, surtout concernant les relations troubles et compliquées entre les personnages autour desquelles j’ai brodé une intrigue polar classique qui m’a surtout servi à mettre en valeur ces différents liens. Une fois quelques planches réalisées, des pages de croquis et un synopsis complet écrit, j’ai rassemblé le tout sous forme de dossier et je suis allée démarcher des éditeurs directement en festival. J’ai rencontré les éditions Akileos à Angoulême en 2005 et il y a tout de suite eu une affinité. Nous sommes restés en contact, j’ai eu des retours réguliers sur des planches et des versions de storyboard que je leur envoyais, ils m’ont fait des remarques et guidée tout au long du chemin sans être envahissants, puis on s’est mis d’accord sur le tout en février 2007, et le contrat fut signé !


Clues T2 extrait 1

Sceneario.com : Pourquoi vous êtes-vous lancée en solo dans cette aventure ? N'appréciez-vous pas le travail à plusieurs mains ?


Mara : Je n’ai encore jamais travaillé avec de scénariste sur un gros projet, mais l’idée est loin de me déplaire et j’ai eu quelques propositions, déjà lorsque je démarchais Clues en festival. Mais j’avais cette maudite obsession de vouloir à tout prix sortir une BD où je serais seule aux commandes, et c’est une expérience vraiment géniale, même si ce n’est pas tous les jours facile de se botter les fesses et de se mettre au travail tout en évitant de procrastiner trop !

Sceneario.com : Pourquoi avoir choisi la période victorienne pour traiter votre intrigue ? Seriez-vous particulièrement sensible à cette époque qui a servi de cadre à Sir Conan Doyle ?


Mara : Oui, justement, j’adore Sherlock Holmes depuis bien longtemps, et le Londres victorien a un charme incontestable, c’est un vrai plaisir de jouer avec les codes de l’époque, que ce soit au niveau des décors, des costumes, des trognes des personnages…


Clues T1 extrait 1

Sceneario.com : Comment s'est opéré le choix de vos personnages (Emily Arderen, Nathanaël Hawkins, Henry Feldman ? A ce titre, l'esprit de Sherlock Holmes ne planerait-il pas sur ces derniers et en particulier sur Hawkins ? Pourquoi également cette touche féminine ?


Mara : Je voulais surtout des relations entre personnages dynamiques et savoureuses à suivre. Hawkins et Emily sont donc construits en opposés absolus, autant au niveau du caractère qu’au niveau du design. C’était un vrai plaisir que de les faire interagir tout au long de l’histoire. Feldman est une sorte d’entre-deux, il tient à la fois d’Emily et d’Hawkins, et il leur permet notamment de régler leurs différents, de calmer un peu le jeu. Hawkins est à la fois inspiré de Sherlock Holmes, c’est évident, mais aussi du Pr. Higgins de la pièce de théâtre « Pygmalion » de George Bernard Shaw, un linguiste très doué au caractère abject, qui prend le pari de faire d’une vendeuse de fleurs pouilleuse une véritable lady en quelques mois seulement. Cette pièce m’a beaucoup inspirée pour les joutes verbales entre Hawkins et Emily notamment. Concernant la touche féminine, je pense qu’un personnage comme Emily, balancée en pleine ère victorienne, ça ne peut que donner des situations assez amusantes à mettre en scène, et contraster avec la rigidité et la dureté de l’époque. Un peu de fraîcheur, ça ne peut pas faire de mal !


Clues T3 extrait 1

Sceneario.com : Pour camper confortablement votre histoire londonienne qui vient flirter avec les quartiers miséreux de la ville, avez-vous ressenti le besoin de vous documenter ? Quels types d'ouvrages en particulier ?


Mara : J’ai pas mal regardé l’art book du « Peter Pan » de Loisel, qui est une vraie mine. Sinon je me suis beaucoup documentée grâce aux livres de la collection Dover, archives picturales libres de droit qui contiennent notamment des gravures et des photos : il en existe tout un tas consacré à l’ère victorienne, sur les costumes, les bâtiments, les transports publics. J’en ai toute une étagère !

Sceneario.com : Un lien ténu que l'on commence à percevoir existe entre Hawkins et Emily. A-t-il été difficile à mettre en place ?


Mara : La scène finale du tome 3 et tout ce qu’elle implique est la première scène qui est m’est apparue quand j’ai commencé à écrire Clues, tout le reste a été brodé autour si on peut dire. Il y a encore quelques révélations que je garde en stock pour le 4ème et je me réjouis de voir ce que les gens vont en penser !

Clues T3 extrait 2

Sceneario.com : Le troisième volet de Clues qui sort en ce mois d'octobre est l'occasion de faire un arrêt sur image sur Hawkins. Etait-il temps pour vous (et pour le lecteur) que le voile soit levé sur son passé et la rencontre qui devait marquer sa destinée ?


Mara : A la base, Clues ne devait se dérouler qu’en 3 tomes, et il était prévu que certains évènements y apparaissent sous forme de flashback. Mais plus j’avançais dans le storyboard, plus je réalisais que ces flashbacks allaient prendre beaucoup de place, quasiment un tiers du livre si ce n’est plus. Rien de tel pour plomber la narration ! Mon meilleur ami m’a alors conseillé de faire un prequel, et de le caser carrément entre le tome 2 et le tome 4. J’ai soumis l’idée à mon éditeur qui a trouvé le concept intéressant et audacieux. Le lecteur pourra donc lire le tome 4 avec quelques clés en mains, ce qui pourrait le rendre encore plus impatient de connaître la résolution de toutes ces relations compliquées maintenant qu’il connaît certains enjeux.

Sceneario.com : Ne vous a-t-il pas été difficile d'occulter en cet épisode la sémillante Emily ?


Mara : Non, parce que j’ai eu un plaisir de fou à dessiner Mylena, qui est aussi un personnage assez différent de sa fille, beaucoup plus anguleuse, plus « femme », plus sévère, alors qu’Emily est toute en fraîcheur et en naïveté. Mais je me réjouis de la faire revenir dans le tome 4, ça c’est certain !


Clues T3 extrait 3

Sceneario.com : Graphiquement, il est indéniable que vous avez beaucoup travaillé vos albums, au regard de chaque carnet de croquis qui arborent les trois albums et des esquisses publiées dans votre blog (http://www.sargas.net/mara/). Seriez-vous du genre tatillon, à chercher inlassablement avant de coucher sur le papier ou parvenez-vous, d'un premier jet, à trouver le juste dessin ?


Mara : Je passe par un grand nombre d’étapes avant de parvenir au résultat final d’un case. D’abord j’écris la scène dans un carnet de dessin en estimant le nombre de pages qu’elle fera assez rapidement, avec les dialogues un peu en vrac, puis je dessine des images en rapport avec la scène, qui en capturent quelques instantanés. Je choisis les images qui me semblent les plus probantes, puis je les assemblent sous forme de mini pages de storyboard, format timbre-poste. Puis je redessine le tout à un format plus grand, un poil plus détaillé, qui formera la scène storyboardée finale que je soumets à l’éditeur. Une fois la scène validée, j’attaque la planche finale, mais je redessine encore sur des feuilles à côté les attitudes-clés des personnages, afin qu’elles soient le plus juste possible.

Sceneario.com : En termes de dessins et d'univers, quelles sont vos inspirations (multiples) ?


Mara : J’aime beaucoup les univers des dessinateurs qui s’inspirent ou qui travaillent dans le domaine de l’animation, comme Loisel justement, Claire Wendling, Guarnido, Peter de Sève pour ne citer qu’eux. Il y a toujours une telle vie dans les expressions de leurs personnages, c’en est fascinant !


CLUES T3 extrait 4

Sceneario.com : Quelle est votre cadence quant à l'exécution de planche ? Vous permettez-vous des arrêts plus ou moins prolongés ou cherchez-vous la régularité pour ne pas perdre le souffle ?


Mara : Une fois vraiment lancée, je peux être une vraie machine ! Mais il faut que je sois lancée, que je sois dans des bonnes conditions, et que je ne sois pas obligée de prendre commandes sur commandes pour payer les factures, ce qui n’a pas été le cas ces deux dernières années, raisons pour lesquelles un bon petit moment s’est écoulé entre le tome 2 et le tome 3. En réalité, je n’ai pu mettre le turbo qu’en janvier 2012, et je n’avais alors que 5 planches de terminées. Le storyboard était prêt, il n’y avait plus qu’à faire les planches. Il m’a fallu 7 mois pour le boucler à partir de ce moment-là.

Sceneario.com : Bénéficiez-vous d'aide d'autrui ou de professionnels pour la réalisation de vos albums ?


Mara : Je n’hésite pas à montrer mon travail à certains amis, et il se trouve que certain(e)s sont du métier aussi. Mais la plupart du temps, je demande surtout des conseils à mon meilleur ami, et à mes éditeurs, qui sont toujours prêts à me faire un retour intelligent, objectif et constructif sur mon travail.


Clues T3 extrait 4

Sceneario.com : Avez-vous, à ce jour, arrêté le nombre d'albums liés à cette saga ?


Mara : Oui, il y aura 4 tomes.

Sceneario.com : Est-ce qu'en parallèle, d'autres projets sont en cours ou à venir ? Toute seule, une nouvelle fois, ou en tandem ?


Mara : Pour le moment, je n’ai rien de spécifique de prévu. Je préfère ne pas trop y penser là tout de suite, car je ne veux pas perdre ma motivation pour Clues au profit d’une possible nouvelle série de BD, et risquer de bâcler mon dernier tome parce que je suis trop impatiente de passer à la suite ! Chaque chose en son temps. Je préfère en tout cas avoir fini le storyboard avant de me mettre sérieusement à préparer l’après-Clues. Mais j’ai quand même un carnet de croquis « Comix Buro » prévu pour début 2013 sur lequel je suis en train de plancher !

Sceneario.com : Sceneario.com vous remercie vivement pour vos réponses et vous souhaite le meilleur pour la suite !


Mara : Ce fut un plaisir ! Merci beaucoup !