interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Par Matt en mars 2005

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan:
Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet. Pouvez-vous nous en dire plus sur la trame de l’album ? Des révélations ?
JDM:
Oui, c'est l'histoire d’une créature très douce qui doit lutter contre son instinct meurtrier car elle ne supporte pas de ne pouvoir contrôler ses afflux de violence lorsqu'elle a faim ou est énervée. Nävis va l'aider, bien sûr.

Sceneario.com: Nous en savons donc désormais un peu plus sur ce prochain album, déjà des idées pour les suivants ?
JDM:
Relativement beaucoup. Car nous sommes en train de réfléchir aussi à une adaptation en série de dessins animés télé. Donc il nous faut beaucoup d'histoires, et celles-ci viendront enrichir l'univers.
Toujours est-il que le tome 3 parlera de la petite souris qui donne des cadeaux aux enfants en échange de dents.

Sceneario.com: Que pourrons-nous découvrir dans le 8ème tome de la série principale Sillage ?
JDM:
Hmm, eh bien on peut dire que l'album commence par un drame qui va rendre Nävis dépressive. Heureusement pour elle, elle va enfin voir des humains.

Sceneario.com: Et pour les prochains albums ?

JDM: Les tomes 9 et 10 devraient se suivrent. Je ne peux pas en dire plus.

Sceneario.com: Cette année marquera également la parution du nouveau tome de Nävis (Une série bien accueillie par le public) et du 2ème tome des Chroniques de Sillage plus controversée. Une telle diversité dans les séries ne risque t-il pas de faire baisser en terme de qualité la série principale ou de donner une mauvaise impression aux lecteurs ? (trop d’informations répandues dans 3 séries différentes)
JDM:
Je pense que les deux ont été controversées, et à la fois beaucoup vendues. Ce qui est logique : plus de gens lisent, plus il y en a qui sont déçus.
Les infos qui sont dans les chroniques ne sont pas vitales pour la série mère. C'est un complément très dur à écrire mais très marrant à faire, parce qu'on a la possibilité de travailler avec beaucoup de gens. J'essaye plus que dans le tome 1 d'avoir dans chaque histoire une info plus reliée aux séries de départ (Sillage et Nävis). Dans les albums à venir, on aura un album fait par des auteurs japonais, et en janvier 2006, 5 histoires formant un cycle narratif complet à partir d'éléments du tome 5.

Sceneario.com: Dans le tome 2 des chroniques de sillage, on peut observer que 4 des chroniques se basent sur différents tome de Sillage, sur le tome 1 de Nävis et même sur une des chroniques du premier album. Pourquoi rattacher ce volume 2 aux autres séries de façon aussi reliées ? (Elles pourraient s’imbriquer entre elles !) C’est un changement radical par rapport au premier volume, qui ne faisait que reprendre quelques éléments moins visibles de ci de là non ?
JDM:
Ce que je peux dire, c'est que les histoires que je raconte désormais se doivent d'être en relation proche avec la série, afin qu'elles soient le moins anecdotiques possibles. C'est après avoir écouté les lecteurs qui trouvaient certaines histoires du 1 un peu gratuites.

Sceneario.com: D’autres projets de cet ordre sont-ils prévus avec Philippe ? Un 2ème tome du Collectionneur peut-être ?
JDM:
Non, pas encore.
Sûrement un vrai ArtBook du travail de Philippe d'ici quelques temps, et un livre dont le titre de travail est 1000 Nävis, et dont je n'ai donc pas besoin d'expliquer le concept. Mais on n'a pas encore de dates pour ça.

Sceneario.com: Grâce à ces séries annexes, les lecteurs ont pu découvrir le talent de nouveaux auteurs comme José Luis Munuera ( Nävis - Spirou ) ou encore Thomas Labourot (Troll – Chroniques de Sillage) avec lequel vous collaborez au sein de l’atelier 510 ttc. Qui de Philippe ou de vous même, les avez choisis et pourquoi ? Comment ces collaborations se sont elles déroulées ?
JDM:
Ce sont des copains, ou des gens qui acceptent de travailler avec nous, et c'est un honneur. On élargit le spectre des possibilités au niveau mondial en ce moment, et c'est super. Il faut dire que 8 pages, c'est un bon format, pas trop long à faire…

Sceneario.com: Ces mêmes auteurs vous demandent-ils conseils pour réussir leurs adaptations personnelles des personnages par exemple ?
JDM:
Oui, mais on veut qu'ils restent le plus libre possible graphiquement. Surtout ne pas se conformer à un style graphique. Ce qu'on aime, c'est leur travail, alors on ne veut pas qu'ils le changent.

Sceneario.com: La question du nombre de tomes sur la série Sillage est une question récurrente à chaque interview, vous reste t-il l’envie et les idées pour poursuivre la série pour de longues années encore ? Pensez-vous terminer la série ou la possibilité de la confier à quelqu’un d’autre vous a t-elle déjà effleuré ?
JDM:
On la terminera, sauf si on meurt avant.
Le nombre d'albums, on ne sait pas encore. Juste, on a imaginé la fin dès le début, parce qu'on ne pensait pas que la série fonctionnerait comme ça. Mais pour l'instant, on connaît les histoires jusqu'au 10, qui marquera le croisement entre la série Sillage et la série Nävis. Les 9 et 10 devraient d'ailleurs paraître à peu de temps d'intervalle (normalement).

Sceneario.com: Les fans de l’atelier 510 ttc ne seront pas passés à côté de la diffusion et de la sortie en Dvd du reportage « Les artisans de l’imaginaire » de 54 minutes sur les auteurs faisant partis justement de l’atelier. Cette reconnaissance médiatique, l’attendiez vous ou vous rend-elle totalement indifférent ? Pensez-vous que cette reconnaissance peut changer quelque chose dans votre vie d’auteur ou pour les séries sur lesquelles vous travaillez ?
JDM:
Je crois juste que les gens ont découvert que Philippe dessinait vraiment bien, quand il fait le dessin du samouraï.
Sinon, c'est un chouette reportage de Laurent Boileau, qui nous montre un peu plus sérieux qu'on ne l'est. Je crois que la réussite de ce film, c'est que les spectateurs comprennent bien à cette vision que la BD est un vrai métier. Et quels en sont les impératifs.
Mais pour le reste, ça ne change rien, on ne fait pas ce métier pour passer à la télé, mais pour raconter des histoires. On continue, c’est tout.

Sceneario.com: Au vu du nombre étonnant et faramineux de séries sur lesquelles vous travaillez, comment trouvez-vous le temps pour vous occuper de vous-même et de votre vie privée ? L’une empiète t-elle parfois sur l’autre ?
JDM:
L'un a toujours été l'autre !! C'est comme ça, il y a peu de moment où je n'ai pas un problème de scénar dans la caboche. Mais je pense qu'il en est ainsi pour tous les scénaristes.

Sceneario.com: On sait que vous êtes rarement assis aux tables de dédicaces à côté de Philippe. Y a t-il une raison particulière ou l’envie n’est-elle tout simplement pas présente en vous ?
JDM:
Au contraire, j'y suis souvent, dans des plus petits festivals qu'Angoulême. Mais là bas, j'ai trop de gens à voir pour dédicacer longtemps. CQFD

Sceneario.com: Pour terminer, quels sont les conseils que vous donneriez aux gens qui débutent dans le métier ?

JDM: Pour les scénaristes, de ne pas écrire des histoires dans leur coin pour les présenter à un éditeur. La plus grosse partie de ce métier est la collaboration avec un dessinateur. Il faut donc apprendre à le faire au plus tôt. Et tout le plaisir est là, sinon autant être écrivain, n'est ce pas ?

Sceneario.com: Mr Morvan je vous remercie encore de nous avoir consacré un peu de votre temps précieux pour répondre à nos questions, Merci beaucoup ! Au revoir !
JDM:
Je retourne travailler sur le Spirou 49, au Japon !!!
A bientôt!