interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Interview de HANT1S3 à l'occasion de la sortie du T2 d'EGOVOX

Interview de HANT1S3 à l'occasion de la sortie du T2 d'EGOVOX

Interview réalisée par sbuoro en janvier 2008


Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter et nous dire qu'est et comment est né le projet Hynnner vs Hant1s3 ?

HANT1S3 : Bonjour. Je me nomme HANT1S3, je suis le concepteur du Projet. "HYNNNER Vs HANT1S3" (prononcer Inner Versus Hantise), est l’aboutissement de 19 ans de projets musicaux.

L’origine est un projet de 1989 à l’origine duquel on était, Yigaël (NDR : le dessinateur de la série Egovox) et moi-même… Nous nous sommes rencontrés au collège. Il était déjà dessinateur et moi musicien. Nous étions de véritables passionnés, je me suis même mis au dessin à cette époque ! Yigaël, quant à lui, s’est mis au clavier puis à la basse. Pour ma part, j’écrivais et composais avec un synthétiseur.

Les années ont passé, notre projet a fini par prendre le nom "HANTISES" en 1994. Nous avons joué avec différents musiciens (dans des bars, festivals, fêtes de la musique etc.)

En 1998, Yigaël a décidé de se lancer pleinement dans la BD. Le groupe a fini par spliter. C’est alors sous le nom d’HANT1S3 (pour souligner l’évolution solo) que j’ai enregistré ma première Démo CD.

En 1999, J’ai fait la rencontre d’une chanteuse expérimentale, Alien/A avec qui j’ai fondé 2 projets, "Sound Searchers. Inc" et "HYNNNER". Durant 5 ans, nous avons fait pas mal de scène, je m’occupais de tout excepté l’écriture et le chant. En parallèle, j’ai continué à accumuler les compos persos et les enregistrements…

En 2004, commençant à me lasser d’HYNNNER, j’ai tout d’abord créé un projet Toon-Industriel avec Mrs. KorBacK sous le nom de "H.O.P" (HANT1S3 Overdrive Project), puis j’ai entrepris de tout réorganiser en tentant de mélanger les capacités musicales de chacun de mes projets. Voilà comment est né HYNNNER Vs HANT1S3.

De 2004 à 2007, le line-up a beaucoup évolué. Depuis presque 2 ans, la formation s’est stabilisée autour de mes 2 acolytes égo-déviants : NOYYZ (Guitare, Basse, Second Chant) et 5uRtR (Batterie).


Sceneario.com : Comment est venue l’idée du concept album sur Egovox et aviez-vous déjà écrit de la musique avant ces titres dédiés à l’univers de la BD ?

HANT1S3 : Je n’avais jamais écrit ni composé de morceaux qui soient en rapport direct avec une œuvre. Mes textes sont souvent autobiographiques ou inspirés de mes expériences personnelles. J’ai aussi créé mes propres histoires et dans ces cas-là, mes sources d’inspiration étaient liées à l’actualité, à l’histoire, au cinéma et à la littérature de science fiction.

Lorsque Yigaël m’a parlé du projet BD EgoVox, j’avoue ne pas avoir été réellement convaincu au départ... Mais, au fur et à mesure que sa collaboration avec le scénariste Céka avançait, j’ai pu découvrir l’histoire avec un peu plus de détails. J’ai vu pas mal d’études de personnages, quelques planches et petit à petit, j’ai commencé à tomber sous le charme de l’univers qui prenait forme sous le crayon de Yigaël.

J’y ai trouvé beaucoup de similitudes avec ma musique, les thèmes abordés, la dérision, le cynisme etc...

Le jour où j’ai lu le tome 1, je me suis pris une sacrée claque et c’est de manière quasi-automatique que les premiers morceaux ont émergé de mon esprit. Je me suis senti inspiré et j’en ai vite parlé à Yigaël. Il a vite été séduit par ce que je lui envoyais. J’ai donc continué sur ma lancée et au final, je me suis vite retrouvé avec une dizaine de morceaux collant à l’univers de la BD.

Sceneario.com : Ecrivez-vous les titres en fonction des personnages et des ambiances de la BD ou bien au contraire est-ce sur une musique déjà écrite que vous attribuez ensuite un nom tiré d’Egovox, un nom qui « colle bien » au résultat musical ?

HANT1S3 :
EgoVox a été une nouvelle étape pour moi. La plupart des morceaux (Comme : Wooker, Milk-Shake, Leïto, Ego-One, Ego-Deviants…) ont été écrits et composés sur la base de ce que je connaissais de la BD, chose que je n’avais jamais faite auparavant…D’autres titres sont par contre d’anciens morceaux inachevés sur lesquels j’ai écrit de nouveaux textes inspirés de la BD.


Sceneario.com : Comment définiriez-vous votre musique ? Où peut-on écouter votre musique ou se procurer votre album ?

HANT1S3 :
Si l’on considère que nous sommes un groupe de rebels vivant en 227 après Ego-One, notre musique baptisée PLUG est influencée par les différentes cultures du passé : Rock, Wave, Trip-Hop, Electro, Indus, World, Big Beat, Classique…

Pour le moment, notre site et d’autres sites de promotion musicale diffusent notre musique, mais suite à la sortie de notre album (prévue cette année chez Urgence Disk Records), l’intégralité des titres en écoute va disparaître pour ne faire place qu’à quelques extraits…

Sceneario.com : Un concert a eu lieu le 2 décembre 2007 au festival Alienor à Lille. Etait-ce le premier concert où les titres d’Egovox étaient joués ? Qu’avez-vous retiré de cette expérience ? Et Yigaël (qui était présent) ?

HANT1S3 :
Depuis la création des premiers morceaux d’EgoVox, j’ai, petit à petit, inclus les morceaux dans les sets. Depuis un an, ils sont pratiquement tous joués en live.

Lors du Festival Alienor, nous avons uniquement joué les morceaux dédiés à EgoVox. Le but était de présenter le tome 1 et d’annoncer les sorties prochaines du tome 2 et de notre album.

C’était la première fois que Yigaël me voyait jouer en live depuis 1998. Lorsqu’on se voyait, je lui faisais écouter les parties enregistrées ou je lui chantais quelques morceaux, accompagné au piano ou à la guitare. J’ai eu peur de le décevoir ou de ne pas coller à sa vision de la BD mais il a, semble-t-il, beaucoup apprécié mon travail…c’est l’essentiel !

 



Sceneario.com : Les éditions Akiléos soutiennent-elles le groupe (on voit apparaître vos coordonnées et votre logo en page de garde du T2) ou votre travail n’est-il que parallèle et hors notion de droits d’auteurs et autres complications de ce genre ?

HANT1S3 :
Sans le soutien des éditions Akiléos, l’album musical tel que nous le concevions n’aurait pas pu voir le jour. Le concept BD/Musique a fini par nous sembler évident. Cela permettait d’un côté à HYNNNER Vs HANT1S3 de jouir d’un concept visuel défini par Yigaël et de l’autre, de permettre une promotion de la BD via un autre medium.

Nous sommes devenus un groupe musical vivant en 227 après Ego-One, toléré par le gouvernement Sférien (afin d’apaiser les esprits) et, parallèlement, membre de la « Grande Cause » Bien que n’apparaissant pas directement dans la BD (si ce n’est en arrière plan dans l’une des scènes maîtresses du tome 2 !), nous sommes désormais citoyens d’Egosfer…


De gauche à droite: Noyzz (guitariste), Raf (manager du groupe), Hant1s3 (chanteur et compositeur) et Yigaël

Sceneario.com : Comment feriez-vous la publicité (autrement qu’en musique !!!) pour Egovox auprès des lecteurs de BD qui ne connaitraient pas encore la série ?

HANT1S3 :
EgoVox est une très bonne critique de notre société et un bel hommage à bon nombre d’œuvres de science-fiction. L’histoire, teintée d’humour, est servie par un dessin frais et graphiquement proche du cartoon. C’est une manière ludique d’accéder à une réflexion sur la condition humaine…

Pour les intéressés, à l’entrée de notre site http://www.hvsh.net, un petit digiclip explique les origines de la BD, afin d’éclaircir le lecteur et l’auditeur sur le pourquoi du comment.

(Ou à cette adresse pour le lecteur exportable via Dailymotion :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/EgoVox/video/x2cg3h_egovox-vs-hant1s3_music)

Sceneario.com : Merci HANT1S3, et longue vie à  Hynnner Vs Hant1s3 et à EgoVox !!!