interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Interview de Geyser

Interview de Geyser

Interview de Geyser

Sceneario.com : Peux-tu te présenter et nous dire comment tu es arrivé dans la bande dessinée ?

Geyser :
Alors salut, moi c'est Romain "Geyser" Gaschet et on m'a posé là, dans le milieu de la BD sans que je ne demande rien à personne. C'est Louis (Tessa) qui m'a ouvert les portes de la BD en me présentant l'âââffreux Jean-Marc !
Et on a commencé à bosser sur Omnopolis. Direct !
Sinon, niveau cursus :
- BAC au féminin (section littéraire) (une vrai quiche... la loose complète !)
- Ecole d'arts appliqués Pivaut (section dessin animé / BD en dilettante)
- Atelier CCCP : j' y suis encore, j'arrive pas à avoir le diplôme... Louis est un vrai rat à ce niveau-là, il ne veut pas me le donner,  héhé ! ;-)

Sceneario.com : Sur le site de Bamboo, il est dit que tu es aussi designer 2D chez Monte-Christo. Comment gères-tu ton temps ?

Geyser :
En fait, j'ai bossé en tant que "setting designer" freelance sur leur jeu Silverfall. Mais c'était un one-shoot de 3 mois. Je n'y suis plus depuis longtemps. Je ne faisais pas ça en parallèle de la BD mais à plein temps durant ces 3 mois. C'était entre le tome 1 et le tome 2.

C’était assez génial comme expérience vu que c'était la première fois que je bossais en team. Je n'avais jamais fait ça avant. J'ai pu rencontrer des game designers, des programmeurs, des graphistes, des modeleurs 3D, des animateurs, des ingé' son, etc.... c'est terriblement émulant et captivant. Ca permet aussi de se dépasser et de donner 3000% de soi-même !
 
Si tu veux plus d'info sur Silverfall : www.silverfall-lejeu.fr 
Y a même dans les news des "making of" dont le n°2 dans lequel je blablate, vers la fin, des décors. Bref, super expérience le jeu vidéo... J' y retournerai un jour ... C'est sûr !

Sceneario.com : Dessinateur, c'était un rêve d'enfant?

Geyser :
Bah nan... Quand j'étais gamin, je ne dessinais absolument pas. J’en n'avais vraiment rien à foutre du dessin. Je voulais être gendarme ou bassiste dans mon ancien groupe... C'est vers 19 ans en milieu de la term' où j'ai eu le coup de foudre pour les 1er Witchblade de Turner... Ça m'a vraiment marqué et j'ai commencé à recopier ses dessins pour le fun... Et puis en quelques semaines, je ne faisais quasiment plus que ça. Je me suis inscrit en cours d'arts plastiques au lycée, la petite option de 2 heures. Je l'ai passée au bac (tellement serré que sans cette option de merde, je ne l'aurais pas eu...). A partir de ce moment, je n'ai plus arrêté de dessiner : je vouais un culte à Turner et à ses dessins. Superbe transition pour parler de ....

Sceneario.com : Tes auteurs préférés et tes sources d'inspirations?
 
Geyser :
Turner (hé hé...), Trantkat (pour son magnifique et prenant HK), Ledroit (pour Sha et Requiem et ses illus’), Louis (ça c'est pour la lèche ...), Mitric (ça c'est pour le mensonge ...), Joe Madureira (Battle chaser), Katsura (DNA², Vidéo girl .... rhaaaa love ...) et plein d'autres en fait... En illustrateur, je peux citer sans hésiter Brom !!!! , Sparth, Baron Thierry.

Et puis y a les films, la photo, le graphisme, les romans, les jeux de rôles, les jeux de figurines, la vie réelle aussi... Bref, tout ce qui passe sous mon regard torve est potentiellement décortiqué et mis à nu...

Sceneario.com : Comment travaillez-vous avec JM lainé ? Te fournit-il le scénario complet ou par morceaux ?

Geyser :
Ça dépend. Pour le tome 1, ce qui était pas mal c'est que le scénario était entièrement bouclé... Donc j'ai pu bosser le story d'un coup d'un seul... Ça m'a permis d'avoir une vision globale de l'album et d'essayer d'équilibrer le plus possible mes planches. Pour le tome 2, le début était un peu en flux tendu mais après j'ai rapidement eu tout le script et pour le 3, tout n'est pas encore écrit.

Pour la manière de faire, Jim m'écrit un script succint de la planche avec un découpage case par case et les dialogues déjà intégrés... Ensuite, je bidouille pour en faire un story. Je peux rajouter des cases, en enlever, on en discute, on s'engueule, on boude, on se réconcilie (pas sur l'oreiller !!!) mais en général, le story vient très vite. Après le story validé, la réalisation de la planche peu commencer.

Sceneario.com : Ça aide d'avoir un scénariste qui dessine aussi ?

Geyser :
Sur le début du tome 1 : oui... Il pouvait vraiment me donner des avis sur mon dessin et me corriger les pétouilles. Après, oui aussi, mais différemment. Le fait d'avoir dessiné lui permet d'avoir plus facilement des images mentales des cadrages... On gagne du temps, je suppose.

Sceneario.com : C'est un avantage de faire soi-même ses couleurs ?

Geyser :
Un bonheur ultime mais aussi une malédiction : je contrôle la planche au niveau graphique à 100%. C’est génial, il y a des trucs que je ne dessine même plus en NB parce que je sais que je vais les faire directement en couleurs. Ça donne une cohérence encore plus forte aussi. Par contre, c'est long, trèèèèèèèèèèèèèèèèès long... Et donc mes albums sortent moins vite qu'un auteur qui ne fait que le NB. Et donc, je gagne moins bien ma vie... Plus je veillis, plus je deviens vénal en fait... Euh, serai-je rémunéré pour cette interview ? :-)

Sceneario.com : Tu travailles en atelier avec Louis. Intervient-il dans ton travail ?

Geyser :
Ouais, il me donne de bons avis et m'a beaucoup appris. Sur le tome 1, il m'a fait devenir un dessinateur de BD, et sur le tome 2, il m'a permis de pousser plus loin encore ma technique et de me dépasser personnellement et psychologiquement. Je sens que sur le tome 3 ça va être plus énorme encore !!!... hé hé ! On s'entend vraiment bien et l'atelier nous permet de progresser et de bosser plus facilement ensemble sur certains boulots (illus, ex-libris...)

Sceneario.com : Comment se sont passées les premières séances de dédicaces ?

Geyser :
Vraiment bien vu qu'avant que mon album sorte, la team Tessa m'avait emmené sur certains festivals pour faire les couleurs des dédicaces de Mitric et des fois de Louis. Donc j'avais déjà eu un entraînement préliminaire... Hé hé !

Sceneario.com : Il reste un tome d'Omnopolis pour finir le cycle. As-tu déjà des envies ou des projets ?

Geyser :
Bah mes 7 prochaines années sont blindées... Elles ne m'appartiennent déjà plus, je les ai vendues à des êtres totalement crapuleux... Héhéhé... après Omnopolis, je fais un 42 Agent intergalactique chez Soleil, puis un truc avec le Mitric... Puis je me lance dans un projet perso de Sword & Sorcery version nordique avec Olivier Dobremel au scénario... Héhé...
Comme on dit par chez nous : ch'uis overbooké ! 

Sceneario.com : Merci !

Geyser :
Merci d'avoir eu le courage de tenir jusqu'ici et de ne pas avoir pris tes jambes à ton cou !!!