interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Erik Svane & Dan Greenberg

Erik Svane & Dan Greenberg

Erik SVANE & Dan GREENBERG

Sceneario.com : Vous êtes les auteurs de Général Léonardo
Erik Svane : L’origine de l’histoire est que Léonard de Vinci a inventé plein de machines militaires qui n’ont été réalisées que 400 ans après sa mort. J’avais imaginé une histoire où l’on invente son char, son delta-plane, son arbalète géante… pour en faire une armée invincible qui va être formée par le Vatican pour prendre Jérusalem.

Sceneario.com : Dan, tu t’es retrouvé comment sur cette aventure ?
Dan Greenberg : J’ai rencontré Erik par le biais d’ami en commun. Il cherchait un dessinateur, je cherchais un scénariste, nous nous sommes rencontrés, il m’a présenté le scénario, et nous avons commencé à travailler ensemble. La mayonnaise à bien pris, on a travaillé sans avoir vraiment d’éditeur.

Sceneario.com : C’est tous les deux votre premier album, comment êtes vous arrivé chez Paquet ?
Erik Svane : On est allé à Angoulème, on lui a présenté notre travail, il nous a demandé de nous lui laisser et quelques semaines plus tard il nous a contactés pour nous annoncer qu’il voulait nous éditer.

Sceneario.com : Ca fait quel effet de voir son album publié ?
Dan Greenberg : Ca fait évidemment très plaisir. Lorsque l’on a travaillé de nombreuses heures et que enfin il est publié, qu’il est accessible à tous, c’est vraiment très plaisant. C’est du concret.

Sceneario.com : Comment as tu appréhendé l’histoire ?
Dan Greenberg : J’ai lu l’histoire au fur et à mesure, en sachant quand même les grandes lignes. Mais je n’avais pas le synopsis détaillé, j’ai eu des surprises comme le lecteur peut en avoir en découvrant le travail.

Sceneario.com : Et toi, tu connais déjà la fin ?
Erik Svane : J’avais une idée, j’en ai parlé à Dan, mais toutes mes idées n’étaient pas totalement écrites, du coup il y a des choses qui changent. Par exemple, j’ai une partie de l’histoire où le delta-plane est utilisé pour la première fois dans le désert, mais comme Dan aime beaucoup les pirates, j’ai décidé de faire cette partie en pleine mer, et du coup ça se passe encore mieux que dans le désert.

Sceneario.com : Dan, t’arrive-t-il de demander à Erik de modifier l’histoire?
Dan Greenberg : C’est plutôt lui qui corrige un peu mes planches. Je fais un premier jet du storyboard en crayonné, on se voit, on en parle, et on modifie. Lorsque l’on est d’accord, je commence l’encrage, et il arrive même des fois que l’on re-modifie. On travaille beaucoup ensemble.
Erik Svane : Moi mon principe c’est de travailler comme à Hollywood, et pas comme dans un film artistique européen. Moi comme au cinéma, je parle, on échange afin d’essayer de sortir ce qui va être le meilleur résultat possible. On se voit pour les crayonnés, on corrige, on améliore…

Sceneario.com : Concernant le coloriste, est-ce un choix ou une personne imposée ?
Dan Greenberg : En tant que dessinateur je voulais faire les couleurs, mais ça n’a pas été possible à cause du temps et des moyens. Le coloriste a été choisi par l’éditeur après en avoir testé plusieurs. C’est donc le studio Malka qui a été retenu, ils travaillaient sur les planches et nous envoyaient le tout par mail. Moi j’avais donné des indications précises, on faisait corriger des fois, mais en général ça c’est très bien passé.

Sceneario.com : A la base tu es passionné par Leonard de Vinci ?
Erik Svane : En fait je voulais surtout faire une BD d’action avec de grands combats, à l’image de Charlier, de Greg, d’EP Jacobs... Pour moi, depuis le Secret de l’Espadon on n’a pas réalisé de grande Bande Dessinée avec des batailles qui durent des planches et des planches. A la fin du tome 1, il y a une grosse bataille, dans le tome 2 il y aura une bataille d’une quinzaine de pages, je suis sûr que les passionnés de films d’action y trouveront leur compte.

Sceneario.com : Actuellement vous travaillez sur le tome 2 ?
Erik Svane : Oui je travaille sur le tome 2, mais en parallèle je travaille aussi sur un western, une aventure en Afghanistan de nos jours, ou encore une histoire sur la guerre de 7 ans qui est en fait la guerre du dernier des Mohicans. Mais je cherche des dessinateurs.

Sceneario.com : Pleins de projets très historiques donc…
Erik Svane : Oui, je suis très attiré par tout ce qui est historique, j’adore tout ce qu’a fait Charlier, Barbe Rouge, Buck Danny, Blueberry… J’y travaille certainement à la sauce 21° siècle, mais oui je base mon travail sur toutes ces choses là.

Sceneario.com : Et toi sur le tome 2…
Dan Greenberg : Oui, j’en suis à la moitié, mais évidemment je guette des ouvertures sur d’autres projets, chez Paquet ou ailleurs.

Sceneario : Ce tome 2 sort donc pour Angoulème…
Dan Greenberg : Ca va être dur, mais on va essayer… promis !