interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, des auteurs de BLACKSAD chez Dargaud

des auteurs de BLACKSAD chez Dargaud

Interview réalisée par Aub et Marie, en Mars 2003

SCENEARIO.COM: Bonjour à tous les deux.
SCENEARIO.COM: Blacksad a eu un énorme succès, comment l'expliquez vous ?

Juan DIAZ CANALES: C’est vraiment difficile à expliquer. On ne sait pas pourquoi certaines BDs deviennent un succès et d’autres non. En fait, nous n’avons aucune formule magique pour faire réussir un album. La seule formule qu’on utilise, c’est travailler beaucoup! Il faut se rappeller que tous les deux, nous ne sommes que des débutants dans ce metier.


SCENEARIO.COM: Le 2° tome sort le 22 mars, le temps entre les 2 tomes a été assez long, vous aviez d'autres travaux ?

Juanjo GUARNIDO: Oui, on travaille tous les deux à plein temps dans le domaine du dessin animé, ce qui nous laisse seulement notre soi-disant “temps libre” pour Blacksad, on espère que les lecteurs impatients prendront ça en compte…

SCENEARIO.COM: Avez vous été inspirés par la littérature française, notamment par des auteurs comme Simenon ou des héros comme Nestor Burma, pour la réalisation de "Blacksad" ?

Juan DIAZ CANALES: Je dois avouer que je n’ai jamais lu Simenon (j’espere regler ça bientôt!). Et concernant Nestor Burma, je le connais seulement grâce aux adaptations de Tardi.

SCENEARIO.COM: Vous travaillez chez Disney, est-ce que vous avez une préférence entre l'anime et la bande dessinée ?

Juanjo GUARNIDO: Chaque activité est un métier à part entière avec ses plaisirs et ses frustrations. Dans la BD, il y a le coté auteur, œuvre personnelle, mais dans l’anime la richesse du travail en équipe est très gratifiante… je passe sur les aspects négatifs de l’une et l’autre…

SCENEARIO.COM: Les personnages sont des animaux, qui de vous deux a fait ce choix ? Que vous apporte t-il (le choix)?

Juan DIAZ CANALES: Normalement, les animaux sont dejá choisis à l’écriture du scénario. Ça veut dire que c’est moi qui prend une première décision. Mais par la suite, Juanjo intervient pour proposer certaines alternatives qui sont toujours des bonnes idées.

SCENEARIO.COM: Les couleurs sont un atout essentiel de cette bd, comment sont-elles réalisées ?

Juanjo GUARNIDO: À l’aquarelle, directement sur la planche encrée, et à la suite de plusieurs recherches de couleurs , reproduisant certaines cases à petite échelle.

SCENEARIO.COM: Blaksad a l'air de beaucoup plaire aux lecteurs, avez vous envie de faire durer cette aventure avec ces personnages ?

Juanjo GUARNIDO: En principe on est partis pour un nombre indéfini d’aventures. Tant que les lecteurs en voudront et que nous serons motivés, on continuera…

SCENEARIO.COM: Quelles sont vos influences les plus marquantes dans le domaine culturel en général ?

Juan DIAZ CANALES: D’abord j’imagine que la BD et le dessin animé, parce-que ces sont mes metiers. Sinon, j’avoue une grande influence du cinéma et de la literature en général, pas nécessairement du polar ou du film noir seulement.
Juanjo GUARNIDO: Beaucoup… le cinéma, notamment les vieux films… il y avait une subtilité dans la mise en scène qui n’est plus aujourd’hui, où l’on peut tout montrer; la peinture, les grands illustrateurs américains… mais aussi la photographie, voire même la musique…

SCENEARIO.COM: Comment se porte la bande dessinée en Espagne ?

Juan DIAZ CANALES: D’une part, il y a des grands artistes et des amateurs fidèles. D’une autre part, il n’y a pas une industrie forte de la BD en Espagne. C’est vrai qu’on a assez d’albums publiés par année (pas de comparaison avec la France!) mais presque toute ces publications sont étrangères: americaine, japonaise et européenne, dans cet ordre. La production nationale est très réduite, donc c’est trés rare qu’un auteur puisse voir publié son œuvre en Espagne. Normalement, il verra sa BD publiée dans d’autres pays et aprés l’editeur espagnol achetera les droits de publication car c’est beaucoup moins cher. C’est notre cas, tout comme celui de Pellejero, Zentner, Munuera, Miralles, Garcia, etc et aussi celui de beaucoup d’auteurs qui travaillent chez Marvel et DC.

SCENEARIO.COM: Allez-vous vous déplacer cette année dans des Salons de BD, ou pourra-t-on vous rencontrer ?

Juanjo GUARNIDO: On ne sait pas encore exactement, de toutes façons on devra étaler ça dans le temps, parce que l’achèvement de Blacksad 2 a été très dur et éprouvant en particulier pour moi… alors c’est le moment de reprendre de l’énergie… Pour l’instant, j’ai confirmé ma présence à Perros-Guirec et à Amiens.

SCENEARIO.COM: Lisez-vous des bd, si oui lesquelles (manga compris) ?

Juanjo GUARNIDO: Lesquelles? Trop nombreuses pour en faire une sélection… ça va de Astérix à Peter Pan, de Aldébaran à Lapinot, de Tirésias à M.Jean, de Tramp à Capitaine Écarlate, de Monster à Liberty Meadows…
Juan DIAZ CANALES: Moi, je lis beaucoup de BD, quelle que soit son origine ou genre. Bien que la plupart de ma collection se nourrit de BD européene, j’ai pas mal d’albums d’auteurs anglo-saxons, comme par exemple Eisner, Moore, Crumb, Miller, Clowes, Mazzucchelli, Sim ou Jeff Smith. Côté manga, dernièrement, je suis enthousiaste pour la série Monster, de Urasawa. Je trouve que c'est une des bande-dessinées les plus réussies que je n'ai jamais lu. J’adore aussi Taniguchi (“Le journal de mon pére”) et Sakaguchi, l’auteur de “Ikkyu”, pour moi un vrai chef-d’oeuvre.


SCENEARIO.COM: Quels sont vos projets dans les mois à venir ?

Juanjo GUARNIDO: Essentiellement , dormir.

SCENEARIO.COM: Avez vous des projets séparément dans le domaine de la bd ?

Juanjo GUARNIDO: Plutôt des vagues idées que des projets… trop tôt pour en parler…
Juan DIAZ CANALES: J’ai envie d'aborder une série tout seul, mais c’est vrai que aujourd’hui cela me semble une peu loin car je n’ai pas le temps à cause de mon travail dans l’animation.

SCENEARIO.COM: Le tome 1 à peine sorti, vous avez produit beaucoup de para bd (statuettes, hors série de luxe, etc...) quelles en sont les raisons ?

Juanjo GUARNIDO: Les gens ont voulu les faire! Nous, on n’y est pour rien! Au plus, on a suivi, des fois même avec l’ipression d’en faire trop… mais c’est aussi vrai que après, on est content d’avoir ces beaux objets entre les mains…

SCENEARIO.COM: Surfez vous sur internet de temps en temps? Sur des sites de BD?
Juan DIAZ CANALES:
Oui, j’utilise souvent internet, surtout pour me documenter. En plus, c’est genial pour être informé des nouveautés, festivals et toute autre chose relationée avec la BD.

SCENEARIO.COM: Connaissez vous le site sceneario.com ?

Juan DIAZ CANALES: Non, je ne connaissais pas votre site avant l’interview, mais il faut reconaitre que c’est superbe. Bravo!

SCENEARIO.COM: Quel est votre animal préféré?

Juan DIAZ CANALES:
Pas de surprise...le chat, bien sûr!
Juanjo GUARNIDO: L’ornithorynque!( coucou Yoann!).Les matous, ça vous fout des poils partout...