interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, de Améziane et Corentin, auteurs de G.A.T. chez Nuclea²

de Améziane et Corentin, auteurs de G.A.T. chez Nuclea²

Interview réalisée par Ronan le 26 Juin 2003.
Album
Le Site officiel www.gatlab.com

Retrouvez également les auteurs de G.A.T. sur le Forum de Sceneario,
et n'hésitez pas à leur poser vos questions ou à leur donner vos avis...
Toutes les illustrations sont des images inédites produites durant l'élaboration de l'album G.A.T. ©2003 améziane + corentin

SCENEARIO.COM: bonjour, la question obligée, pouvez vous vous présenter, présenter votre parcours professionnel, comment s'est fait votre arrivée dans le monde de la bd ?
Corentin:
Bonjour à tous, je m'appelle Corentin.
Pour résumer 30 années:
La BD a commencé pour moi comme presque tout le monde en France avec Pif Gadget, Placid & Muzo, Adèle Blanc-Sec, les shtroumpf, Spirou, Tintin, Boule & Bill, Asterix, (Goldorak) etc...

À 10 ans, sur la dernière étagère des toilettes, j'ai découvert Métal Hurlant, l'Écho des Savanes (et Spécial USA), Charlie, À Suivre…
L'idée que je me faisais de la BD explosa. La BD peut être autre chose qu'un simple divertissement. Je prend alors une grande décision: vivre du dessin.

Après des études de dessin tumultueuses durant lesquelles nous avons créé le Mégazine GOLGOTH avec quelques autres élèves, dont Ameziane ;) (voir question 2) et c'est lui qui finira de me faire découvrir les Mangakas.

J'ai commencé à travailler comme maquettiste aux éditions La Sirène. Sous le regard jovial de Christian Gaudin qui avait la même passion que moi pour le dessin, et en particulier la BD.
J'ai enchaîné comme illustrateur presse dans divers magazines, mais va vendre des robots dans Elle !!

Mon sac à routine plein, au même moment que celui d'Ameziane, nous avons decidé de nous consacrer uniquement à faire de la BD (et si possible du comics et du manga). Au début de l'année 2002, Christian Gaudin, reprend contact avec nous, trois mois plus tard, nous signons G.A.T. chez Nucléa2.

Améziane: hello
Moi, c'est Améziane (c'est mon vrai prénom)
Je lisais des comics avant même de savoir lire. Un jour de 1975, sur un marché, ma mère qui voulait me faire taire, m'a fait choisir entre un tintin et un spiderman. Direct, je saute sur le spiderman, le fameux STRANGE 74, et v'la le Améziane qui dit plus un mot.
Plus tard, le petit améziane plonge dans Pif Gadget (quoi Pif était communiste!!) et il collectionne les Strange. J'apprends à dessiner dans DAREDEVIL (oui Miller déjà) et il découvre le japon dans WOLVERINE de Claremont et Miller (toujours!).

Et puis le CHOC part one, ELEKTRA ASSASSIN de Miller et Sienkiewcz. je lis ça et je comprends rien. Je déteste mais j'y reviens toujours. j'y ai appris une bonne leçon. Le réfus violent d'une forme d'art a parfois des sources plus profondes. Depuis je regarde toujours deux fois avant de cracher sur un bouquin sauf sur XIII que je déteste vraimment
Un an plus tard, je lis les derniers numéros d'ELEKTRA et je sais; je ferais ça quand je serais grand. Des trucs fous où la liberté artistique sera totale. Des histoires qui feront voyager le lecteur, toujours la peur au ventre de se crasher dans des territoires étranges.
J'ai été ce petit garçon qui lisait des aventures incroyables, maintenant c'est mon tour de vous raconter des histoires.

Le CHOC part two, c'est AKIRA d'Otomo. À la récré, je lis le AKIRA n°1 en français. Une explosion atomique dans mon crane. c'est Néo Améziane qui se relève des cendres de la BELGITUDE. je le relis 5 fois, tout est fluide, efficace. bon, je fais court vous l'avez tous lu (et sinon, vous allez me faire le plaisir de lever votre cul de devant votre écran et vous filez chez le libraire le plus proche si vous voulez qu'on parle la même langue.)
Donc nous y voila, je suis grand et je veux mélanger le comics et le manga en france.
Ca s'appelle G.A.T. et c'est sorti chez Nuclea2, dispo partout.

SCENEARIO.COM: comment vous êtes vous rencontrés ?
Amé:
Dans une école de dessin, Core est le premier mec que j'ai vu là-bas.
on a parlé un peu, il m'a montré son book et JE L'AI AUTOMATIQUEMENT DESTESTÉ. Un peu comme dans un film de flics, il y a le jeune chien fou (moi) et puis l'autre plus calme à qui on la fait pas (lui).
Ils peuvent pas s'encadrer et ils deviennent super potes à la fin. Avec d'autres pôtes, Dao, Jean-Charles, Bù et Dimo, on a fait GOLGOTH. Nous trouvions les autres fanzines de l'époque (1991) trop laids alors nous avons fait le mag que nous voulions lire.
Plus tard , on a fait le genre de BD qu'on voulait lire, quelque chose de moderne.

SCENEARIO.COM: Corentin, pourquoi es-tu parti au Japon, est-ce la culture nipponne qui t'inspire ?
Core:
Historiquement le pragmatisme et l'intelligence des Japonais dans leur manière d'adapter la démocratie occidentale à leur propre culture pourrait suffir à passionner, mais bien sur il s'agit surtout d'une question de sensibilité individuelle. Arts plastiques, Architecture, vie en communauté, sens des couleurs, art culinaire et même philosophie.
C'est dans la ville de Tokyo avec des japonais que je me sens le plus en harmonie.
J'espère aller aussi un jour au Brésil, à HK, en Thaïlande, au Vietnam… N'importe où si cela m'ouvre l'esprit :)

SCENEARIO.COM: comment est née l'idée de cette bd ?
Amé:
En l'an 2000, Corentin avait fait une expo de robots en 3D, SHTL. Je me suis servi de son travail comme base pour créer un univers futuriste, mais pas trop. J'ai l'absolue conviction que dans 40 ans, le monde sera pareil qu'aujourdhui.
Pas de machin volant, pas d'extraterrestre, pas de ville en Pléxiglass peuplée de mecs en pyjama, Non. Juste pareil que maintenant mais en pire. Tout ce qui est techno sera différent, les montres, les chaussures, les voitures et les télécommunications.
Donc le futur, des robots et plusieurs fois 48 pages.
J'avais le désir de créer un univers complet et complexe qui pourrait servir pour tous nos futurs projets. G.A.T. n'est que le début. Je voulais avoir un rythme de narration et des graphismes plus modernes. Plusieurs personnages qui sont chacun une petite partie d'un tout où chacun interagit sur l'autre même s'ils ne se rencontrent pas.
Des films comme Magnolia ou ceux D'Altman sont une référence obligée.
Christian voulait une série pour la catalogue Nuclea2, de la SF ou de l'HEROIC FANTASY. Bon , je suis pas trop le genre barbare poilu qui est l'élu d'un monde des ténébres qu'il va sauver dans un quête formidable, accompagné d'un mage, d'un troll, d'une bestiole cool et d'une grosse nypho.
Non merci, jeune gars, tu tires ton dé de 6 tes cartes de MAGIC et tu te casses.
En bref à part CORBEN et BISLEY, je calcule même pas ce genre de BD.

Donc se sera de la SF ou plutôt de l'Anticipation.
Présenter le futur comme un commentaire accerbe de l'époque dans laquelle on vit. Notre réalité est bien plus flippante que n'importe quel fiction, aujourd'hui.
Un pays de droite sur une planète où un paquet d'ex-militaires (Poutine, SHARON) et d'escrocs (Berlusconi, Bush, Chirac) dirigent des super-puissances où le fric est roi.
Aprés le 21 avril 2002, j'ai réécris le scénario pour qu'il soit un peu plus drôle et qu'une note d'espoir puisse y voir le jour. On a assez d'emmerdes tous les jours. Je veux pas qu'on se tire une balle aprés avoir lu notre livre. Notre métier, c'est de distraire le public.
Je pars toujours du principe que le lecteur a un cerveau. Pendant des années, j'ai été un lecteur moi aussi.
Si le public veut lire quelque chose de plus léger, je ne lui en veux pas, mais je crois qu'il y a aussi un public pour quelque chose de différent.
Je souhaite que ce public fasse connaissance avec G.A.T.
Quand on faisait des fanzines même si on en vendait que 200 exemplaires, j'étais superheureux. j'avais jamais parlé à 200 personnes à la fois. C'est une tribune fantastique, on te donne un micro et tu dis ce que tu veux. À toi d'avoir la politesse d'avoir quelque chose à dire, sinon amuse les gens.
Avec G.A.T., nous voulions alterner l'action avec le commentaire social. Je définissais G.A.T. comme une fiction anti-mondialisation avec des robots qui se battent.
Et il fallait être un minimum pertinant sur la vision du futur, ne pas revendre les vieux clichés de la S.F.
Je plonge dans plusieurs ouvrages de géopolitique, de vulgarisation scientifique et j'écris une saga en 6 volumes et autant de ONE SHOT (Album de G.A.T. où nous retrouverons des personnages secondaires ou pas, le temps d'une histoire. MASTAKI aura la sienne et HARAKU aussi.).
Si les ventes sont au rendez vous, vous verrez ça dans G.A.T. et sinon vous le verrez sous un autre nom.

SCENEARIO.COM: GAT est une bd assez innovante dans les techniques employées. N'est ce pas dur de trouver un éditeur lorsque l'on s'éloigne des standards habituels?
Quel a été l'accueil de NUCLEA… ?
Core:
En fait j'ai l'impression que les éditeurs sont à la fois attirés par ce qui pourrait renouveler leur catalogue et en même temps, ils flipent à mort de se planter, d'arriver trop tôt ou de rien vendre.
C'est légitime, en même temps c'est ça le métier d'éditeur. Ils doivent surement rechercher le futur nouveau standard mais sans trop prendre de risque... ?
Amé: Avec Nuclea2, on n'a eu AUCUN problème artistique. Un doux rêve bordé par une couverture de confiance et d'euros. Par contre quand, on a montré l'album, on a vite compris qu'on aura JAMAIS pu le faire sous cette forme, là ailleurs. Si ça marche un peu, ce sera la surprise. Sinon, lls nous faudra redresser le tir un peu mais on aura tenté le coup.

SCENEARIO.COM: quel retour avez-vous du public ?
Core:
Qui sème la tempête récolte des gouttes d'eau!

Amé: Cet album a déjà le mérite d'exister car il est unique. Si vous y passez un bon moment (et je sais qu'il sera bon, l'histoire et les dialogues sont unanimement salués et appréciés) c'est l'essentiel.
Tu as le droit d'être bon ou mauvais mais JAMAIS d'ennuyer le public, ça c'est un crime.
L'histoire plait, le rythme déroute (pas de 3 actes classiques, rien de classique en fait) et de bons dialogues. L'univers et les visuels sont jugés comme un tout par le public (ce qui est mortel). Les dessins sont plus ou moins appréciés, ça depend des passages. La 3D ne semblent vraimment géner que les pros (et souvent parce qu'ils détestent la 3D même quand c'est bien fait). Ils ont tous une petite théorie la dessus. C'est bien. Nous sommes au centre de conversations endiablées et j'adore ça.

SCENEARIO.COM: combien de temps a duré la réalisation de cette bd ?
Core:
30 années de réflexion et plus ou moins 18 mois d'exécution.
Amé: février 2002- Christian nous contacte.
Une semaine plus tard, il a le dossier de G.A.T. où sont déja présents tous les concepts de G.A.T.
Mars 02 - je commence à écrire le scénar.
Avril 02 - Corentin fini SARU.
Mai 02 - le contrat est signé, Core finit NEVSKI le golgoth russe qu'on verra dans le 1.2
Juin 02 - premiers décors et essais de persos.
Juillet 02 - FURYO est fini.
Septembre 02 -Le scénario est fini, j'ai écris quatre versions du vol. 1.1 et développé tout le reste de la série. premières planches, la scène de la douche.
Octobre 02 - le style de dessin "comics" avec des aplats noirs ne fonctionne pas.
Novembre 02 - la première version du combat est présenté.
Janvier 03 - j'adopte le CELL-SHADING et tout va mieux. Je suis obligé de refaire de nombreuses séquences.
22 Avril 03 - G.A.T. est terminé.

SCENEARIO.COM: cette bd est quasiment réalisée entièrement en images numériques. Il suffirait d'un rien (ou presque ;-) pour quelle devienne un film d'animation. Ca vous dirait ?
Core:
Seulement avec le Studio 4°c et koji morimoto ;)
Sauf si tu connais quelqu'un d'autre d'aussi talentueux :)))
Nan, je rigole, bien sur c'est un rêve mais bon...

Amé: J'y pense sérieusement. Et j'écris en ce moment le scénario.

SCENEARIO.COM: Corentin, pour parler un peu concrétement, peux-tu nous préciser ta technique ? Comment nait une page de GAT ? Les outils que tu utilises...
Core:
Pour l'essentiel: tout d'abord en ce qui concerne G.A.T. nous avons essayé au maximum que cela soit un travail d'équipe, d'échanges, donc la majorité des idées sont nées de discussions enflammées, parfois jusqu'à plus de Lune.

Ensuite beaucoup de croquis (à 4 mains) pour mettre au point l'univers; Améziane me fait un storyboard très précis de la mise en scéne, je lui dessine des concept-roughs des mechas et des décors, puis il recale tout ça.
Retour à ma tanière, devant mes 2 joujoux favoris (après ma femme et avant ma PS2 ;)), mon G3 et mon bébé G4 bipro800mhz1goRam80Godd, une palette graphique et beaucoup de CD (environ 150 pour le volume 1 de GAT + un nouveau DD de 120 GO) pour exécuter le tout en 3D. Pour les softs, je suis sur MAC c'est surtout dans Cinema 4D que tout a été modelisé et rendu, Photoshop pour les textures.
Après Améziane repasse dans Photoshop avec un coup de flou gaussien et un calque d'incrustation pour "atténuer" l'effet 3d et ainsi légerement relier dessins et 3D.
Je tiens quand même à préciser dans c4d: on a la possibilité de placer en arrière plan des vues, des dessins representant la face, le profil et le dessus de l'objet, de manière à garder la "vie" du dessin à main levée, et on a plus qu'à modèliser... Facile !!
Pour les textures avec un appareil numérique, c'est facile: j'ai dû prendre environ 1500 photos au Japon, il reste plus qu'à les retoucher dans Photoshop et les plaquer sur les modèles. Et hop !!
Au final le plus dur, c'est l'éclairage et la gestion du poids des fichiers des scènes pour pouvoir lancer des rendus "humain" (246 heures de calcul pour une case ou "mémoire insufisante" malgrés mes 1 gigaoctet de ram, tu oublies!)

SCENEARIO.COM: Améziane, c'est toi qui t'occupes du dessin des personnages. Peux tu nous parler des problèmes que tu as rencontré avec cette partie ?
Amé:
J'ai entendu beaucoup de choses sur comment j'aurais dû faire les dessins avec la 3D dans G.A.T. et je suis le premier à voir mes erreurs mais j'aime pronfondement ce qu'on a fait. On m'a dit que les dessins devaient être plus "réalistes" ou plus "comics", etc… au risque de paraître un peu méchant, je dirais ceci.
Si vous avez la solution magique pour mélanger en BD, la 2D et la 3D faites-le dans votre album et je me ferais un immense plaisir de l'acheter. Mais malheureusement et après des mois de recherches, autant en comics qu'en manga, je n'ai pas trouvé la méthode miracle. les ricains ne l'ont pas encore et seuls les japonais s'y sont approché avec brio. un seul nom MASAMUNE SHIROW. et bien au risque de déplaire je ne veux pas faire du sous-SHIROW. je veux trouver ma propre technique.
Au début de G.A.T. j'avais un trait trés nerveux, avec des aplats de noirs et des hachures trés comics mais cela n'allait pas avec la 3D de Core. Comme je ne trouvais pas en BD, un modéle satisfaisant, je me suis dirigé vers l'animation JAP ; BLOOD the LAST VAMPIRE, GHOST IN THE SHELL, JIN ROH, METROPOLIS.

En animation, les persos et les décors sont dans deux styles différents et ce sont les ambiances colorées qui font le lien. C'est quelque chose que plus personne ne remarque. Alors on a été dans cette direction.
En BD, le trait est sacré, il est scanné dans une résolution supérieure et quand on vend une planche, il n'y a que le trait noir. Dans la mise en couleur, tous les tons sont descendus pour laisser respirer le trait.
Ok c'est bien et bien chez nous, petits iconoclastes que nous sommes, le trait n'est qu'une information de volume ou de forme. Les personnages sont tellement imbriqués dans les décors que l'on regarde l'image dans son entier. Comme dans les albums de Sienkiewcz, Williams ou Mc Kean. Le mixed-media ou peinture numérique.
Bon, c'est pas courant et surtout c'est rarement utilisé dans ce genre d'histoire mais il faut un début à tout.
Le travail sur les couleurs, les nuances que nous avons apportés dans les scènes en clair/obscur ou les effets de lumières apporte à l'album une cohésion. Là aussi ayant trouvé la technique dans les deux derniers mois, certaines scènes n'ont pas pu être refaite mais les 22 dernières pages, la scène du garage de sanbon-no-yubi et la scène du parking sont, je trouve particulièrement réussies.
Dans le volume 1.2, nous allons simplifier un peu le style pour une plus grande intégration et surtout parce que ce sera un album trés ACTION et il nous faudra un traité légérement plus dynamique.

SCENEARIO.COM: pourquoi avoir choisi des personnages aux looks asiatique ? Dans un style manga, c'est souvent l'inverse, les persos ont des looks européen !
Amé:
tu as tout à fait raison ;)
C'est simple, je trouve le visage asiatique, le plus beau à dessiner. C'est assez difficile parce qu'il est un peu plat et les raccourcis des yeux donnent toujours l'impression que le personnage louche mais putain quel kiffe.
Les éditions Piquier, spécialisé en littérature ASIE, disent : "L'Asie est suffisamment grande pour qu'on ne s'occupe que d'elle."

Faire une histoire qui se passe à Tokyo en 2040 et ne dessiner que des "long nez", ça aurait été dommage.
Plus tard dans l'histoire, on aura des mexicains, des américains, des africains du sud et des mongols, ils faudra vraimment que l'on reconnaisse les particularitées de chacun.

SCENEARIO.COM: le tome 2 est prévu pour quand ? et la série est prévue en combien de tomes ?
Amé:
La série originale était en 6 volumes. Soit 3 arcs de 2 albums plus les "ONE SHOT". Donc la suite G.A.T. 1.2 "MASTAKI" finira le premier arc. Aprés on utilisera les persos pour quelques "ONE SHOT".
Quelques infos sur le VOLUME 1.2 "MASTAKI".
Tous nos personnages sont dans le ASAKUSA building, la ACE SQUAD charge. SARU tente de s'échapper dans la ville poursuivi par les ARIES les golgoth de la ACE SQUAD.
HARAKU et ses hommes investissent le 72éme étage et ils tentent d'appréhender MASTAKI et ENRIQUE. Je peux vous annoncer d'avance une rencontre mémorable entre HARAKU et MASTAKI. Un album trés chaud, été 2004. Bon rien de signé pour l'instant mais le scénar est en route.
On retrouvera MASTAKI en 2037 dans "CRASH TEST", quand elle était encore dans la ACE SQUAD. Avec deux de ses collégues, elle tentera de voler une grosse somme d'argent à des flics. un polar.
Dans KHAN 2.0, nous assisterons au débarquement de l'armée russe en Mongolie et nous verrons le sous-commandant KHAN tenter de libérer son pays du joug imperialiste. une histoire de guerre et si tout cela se passe bien, nous ferons AKUMYO. L'histoire du G.A.T. un thriller.
Tout cela dépendra des ventes et de l'accueil des éditeurs. Nous tenterons d'aller en voir plusieurs et de créer une série de livres où toutes les productions seront liées.

SCENEARIO.COM: quels sont vos projets pour l'après GAT ?
Amé:
Nous travaillons sur ce projet avant de faire G.A.T. et il s'appelle "CLAN". C'est une adaptation moderne du mythe de ZATOICHI, le samouraï aveugle. 26 films à ce jour.
Notre histoire ne se passe pas en 1600 mais de 1945 à 2000 et retrace toute la premiére moitié de la vie de ZATOSHI dans les clans de YAKUZA. Takeshi kitano y jouera un perso de YAKUZA mémorable. Le scénar écrit en 2001 faisait déjà la part belle à KITANO, j'ai appris il y a peu de temps que le prochain film de KITANO sera … ZATOICHI et oui ;)
Sortie prévue en france début 2004… comme nous. CLAN sera un manga de 150 pages noir et blanc édité par Le 9ème monde qui a déjà édité mon portfolio EDO sorti en juin 2003. Plus de News sur notre site. www.gatlab.com
Un petit détail dans G.A.T. on retrouve déjà ZATOSHI, c'est un clochard et il a 90 ans. c'est le vieux qui pisse sur la voiture d'ENRIQUE. Nous le reverrons aussi dans G.A.T. 1.2 "MASTAKI".

SCENEARIO.COM: Corentin, as tu déjà travaillé, ou comptes-tu un jour travailler "à l'ancienne", sans l'outil informatique ?
Core:
j'ai commencé par du "traditionnel" et en ce qui me concerne le dessin à la main me permet de bosser de manière plus instinctive, plus libre, plus spontané.

Je crobarde sur tous les bouts de papiers que je trouve, ce qui fait que j'ai des tonnes de dessins partout en vrac à la maison! Mais en fait c'est après un accident de la route que j'ai du accepter de travailler plus au MAC car j'ai beaucoup perdu en dexterité.
Mais je repense souvent a ce qui m'a été enseigné à l'école : "la dexterité mène au fumisme, choisir un outil inapproprié est une bonne manière d'évoluer".
D'autre part si je n'avais pas choisi la 3D, j'aurai certainement essayé la sculpture afin d'avoir une approche différente de la lumière et des volumes. Mais au final la manière personnelle que l'on a de retranscrire ce qu'on voit est essentiel et le choix des outils n'est pas une finalité mais un confort.
Petit jeu : j'ai dessiné quelques figurants dans G.A.T., à vous de trouver lesquels !

SCENEARIO.COM: quel est le déroulement d'une de vos journées de travail ?
Amé:
Je me léve à midi, un peu d'internet où je découvre les travaux de CORE pendant la nuit. Je fais des croquis des pages à faire. Je les envoie par mail. CORE se léve, il est 15h. À 18h , je passe chez lui, on discute des pages. On travaille jusqu'à 1h du mat, je rentre chez moi. Je retravaille les images et j'y rajoute les persos puis la mise en couleurs. À 5h je me couche.
Il est 8h et CORE se couche. Et tout ça, c'était quand le scénar était écrit. 6 à 7 jours sur 7 pendant les 4 derniers mois.

SCENEARIO.COM: quels sont vos influences, aussi bien bd que ciné, livre etc ?
Core:
Pour n'en citer qu'un : tout ça c'est à cause de Moebius !
Amé: La liste est assez longue et on l'a imprimé dans l'album alors je vais completer.
- animation : KOJI MOROMOTO, MAMURO OSHII, OTOMO, Production I.G., Studio GIBLI,
- jeu vidéo : CAPCOM JAPON, NAMCO, SQUARE SOFT.
- manga : OTOMO, SHIROW, TAKEHIKO INOUE, KOIKE & KOJIMA,
- comics : WARREN ELLIS, FRANK MILLER, ALAN MOORE, BRIAN AZZARELLO & RISSO, BILL SIENKIEWCZ, DARROW, KENT WILLIAMS, HOWARD CHAYKIN, GARTH ENNIS, CORBEN, ALEX TOTH, Kyle BAKER, Adam WARREN,
- cinéma : KUROSAWA, KITANO, SCORSESE, SCHRADER, WON KAR WAI, SODERBERGH, KUBRICK, BLIER, TAVERNIER, PEKINPAH, WELLES, COPPOLA, TARANTINO, COHEN brothers, SUZUKI Seijun, MIZUMI kenji, Tsui HARK, John WOO, …
- Littérature : PACO IGNACIO TAIBO 2" À QUATRE MAINS", LUIS SEPULVEDA" LE VIEIL HOMME QUI LISAIT DES ROMANS D'AMOUR", A.C. WEISBECKER "COSMIC BANDITOS".
Basiquement on aime tous les MAVERICK (c'est les piéces de bétails non marquées mais c'est aussi des gars comme SAM PEKINPAH ou ORSON WELLES) dans tous les domaines. Le mot d'ordre pour une bonne hisitoire c'est pouvoir se mettre en danger, alors je vous souhaite un bon voyage … les issues de secours sont situées de chaques cotés de l'apppareil…

SCENEARIO.COM: quelles ont été cette année les bds qui vont ont le plus plus, ou le plus marqués ?
Core:
Depuis "Vagabond" de Inoue, découvert au japon en 2000, je n'ai rien vu d'aussi marquant. À vrai dire je ne lis pas beaucoup de BD ces temps ci, à part celle qu'Améziane me passe. Mais en cherchant bien le dernier De Crecy est très beau, pour ceux qui ne l'on pas vu, et CAGE d'AZZARELLO et Pépé CORBEN qui prouve que les "vieux" sont pas tous décrepits ;)
Amé:Le dernier DE CRECY m'a beaucoup plu.
En comics, 100 BULLETS d'AZZARELLO & RISSO, GLOBAL FREQUENCY de WARREN ELLIS & 12 des meillieurs auteurs US/UK (Bisley, etc…), KING DAVID et UNDERCOVER GENIE de KYLE BAKER, THE ULTIMATES de MARK MILLAR et BRIAN HITCH, SELINA BIG SCORE de DARWYN COOKE, HELLBLAZER par AZZARELLO et JAVIER PULIDO/MARCELO FRUSIN, HUMAN TARGET FINAL CUT par PETER MULLIGAN et JAVIER PULIDO.
et surtout LA TOTALE de LONE WOLF & CUB EN 28 Volumes de 300 pages chacun .
LES GARS si vous parlez pas anglais, prenez des cours, vous savez pas ce que vous manquez.
Je lis pas beaucoup de BD françaises, tous ses gars avec des pseudos, j'ai l'impression qu'ils ont honte de ce qu'ils font. Je crois qu'on a une énorme chance en france c'est de pouvoir faire et dire ce que l'on veut en BD. Le revers à cette médaile c'est que cela rend les auteurs fainéants. C'est un fait, c'est dans l'urgence que l'on crée le mieux. L'adversité génère chez l'artiste quelque chose de spécial qui le fait avancer.
Aux US, t'as pas le choix c'est du super héros ou de l'indépendant noir et blanc. Un mec comme ALAN MOORE qui est un génie, il a fait V FOR VENDETTA mais ça a marché pour lui quand il a fait du Superman aprés ils l'ont laissé faire THE WATCHMEN.
DAVE Mc KEAN, pareil bien avant CAGES, il a fait ARKHAM ASYLUM.
Tous ces mecs aux talents énormes ont du se mettre au service de crétins costumés avant de faire leurs trucs persos. Et bien cela à quand même donné des comics formidables.
Et au japon c'est encore pire. Avec des ventes en millions d'exemplaires, on ne rigole plus. Pourtant les mangas sont d'une incroyable imagination rarement vu en Europe, étant donné qu'ici le marché nie une énorme tranche de la population : les femmes.

SCENEARIO.COM: que pensez des sites comme Sceneario qui propose des critiques d'albums. Est-ce un moyen d'avoir une retour du public ? Que pensez vous du net en général et de ce qu'il apporte à la BD ?
Core:
Sceneario est le meilleur site de BD online !! ;D ...
Le dessin (et l'ecriture) est finalement un travail de solitaire, et le net plus que les dédicaces est un excellent moyen pour les auteurs d'entrer en contact avec le public , les forums sont assez importants pour les auteurs.
Au japon et de plus en plus en France, c'est aussi un moyen pour de jeunes auteurs de publier un travail qui serait moins diffusé sur un fanzine imprimé, c'est très interessant ça.

Amé: Un album qui fonctionne bien fait du 10 000 ex.
Sillage qui cartonne est à 80 000 ex.
un bouquin de l'association qu'on voit partout dans les médias dépassent rarement les 3 000 ex.
Alors un site permet aux auteurs de communiquer avec plus de personnes qu'un fanzine. La réaction est immédiate, les news sont plus fraiches. Il faut relativiser l'importance du net, encore peu de connectés en france mais tout cela est contre-balancé par le fait que les personnes présentent sur ses sites sont vraimment passionnées.
Nous comptons bien tirer partie des ressources du net pour G.A.T..
Nous sommes en train de créer notre site;
www.gatlab.com
il sera on line autour du 10 juillet. Vous y trouverez des galeries inédites sur G.A.T. mais aussi sur nos autres travaux ainsi que nos futurs projets.

SCENEARIO.COM: Un grand merci à vous deux, et à très bientôt pour la suite de vos aventures...