interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Bastien Vivès, suite à la parution de Le goût du chlore chez KSTR

Bastien Vivès, suite à la parution de Le goût du chlore chez KSTR

Interview réalisée par sbuoro en mai 2008

Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous rappeler dans quelles conditions Chanmax (le pseudo sous lequel vous avez signé Poungi la racaille) a laissé la place à Bastien Vivès ?

Bastien Vivès :
Bonjour ! Je m’appelle Bastien Vives, j'ai 24 ans, je mesure 1m76, je suis brun, yeux marrons, j’aime le sport, le cinéma, la musique et rigoler entre amis. J’avais utilisé le pseudo Chanmax, car lorsque j’avais fini le premier Poungi cela m’était apparu comme une évidence de prendre un pseudo débile, et ensuite quand j’ai fait ma première BD je suis revenu à mon vrai nom, ce qui m’est apparu aussi comme une évidence !!!

Sceneario.com : Votre actualité, c'est Le goût du chlore... Comment vous est venue cette idée de scénario et quelle est la part autobiographique de ce récit ?!

Bastien Vivès :
J’ai écrit cette histoire en juin 2007 durant Hollywood Jan et tout est allé très très vite car suite à certains évènements, il fallait que je m’occupe. Tout à été fait dans l’instant, donc il y a beaucoup de choses qui une fois écrites et dessinées relèvent de l’autobio, surtout dans le point de vue symbolique du récit, et non dans les faits exacts, on va dire...

Sceneario.com : Etait-ce un projet qui vous trottait dans la tête depuis longtemps ou bien le succès de vos titres précédents a-t-il eu un effet boostant sur votre inspiration ?

Bastien Vivès :
Non, ça ne me trottait pas dans la tête depuis longtemps. J’écris des histoires quand j’ai envie de raconter quelque chose, si je n’ai rien à raconter alors je n’écris pas. Et donc comme je le disais tout est allé très vite, et on va dire que le fait d'avoir fait 2 BD avant à permis d avoir une bonne méthode de travail, de pouvoir me concentrer sur ce que j’avais à raconter et non sur des problèmes pratiques ou de logistique...

Sceneario.com : Pourquoi n'avoir pas donné de prénoms à vos héros ? Est-ce que ça aurait changé "quelque chose" ?

Bastien Vivès :
Oui, je voulais rester dans la symbolique, et qu’il n’y ait pas de repères de temps, de lieux et de personnes. Comme ça je pense qu’il est plus facile de s’identifier, et ça m’a permis d’avoir un peu de distance sur cet album durant la réalisation.

Sceneario.com : En fin d'album, on lit que cet album a été réalisé "durant l'été 2007". Combien de temps a été nécessaire au Goût du chlore pour voir le jour ?

Bastien Vivès :
J’ai mis 3 mois à peu près pour le faire, si bien que j’ai stoppé Hollywood Jan pour pouvoir faire cet album, et j’ai repris Hollywood Jan ensuite, durant septembre.

Sceneario.com : Y a-t-il eu des difficultés particulières au niveau de vos habitudes de dessin, par exemple pour ces différences de représentation entre ce qu'on voit sous l'eau et au-dessus de la surface ? Comment avez-vous travaillé sur ce titre ? Crayon puis ordi ?

Bastien Vivès :
J’ai tout fait directement à l’ordi, je faisais une esquisse pour les parties sous l’eau, je mettais les masses de couleurs ensuite, je n’arrive pas à dessiner avec la couleur... alors je triche un peu !

Sceneario.com : Comment Le goût du chlore a-t-il été accueilli par votre éditeur lors de sa présentation ? Avez-vous dû changer des choses ou vous laisse-t-on vous exprimer pleinement chez KSTR ?

Bastien Vivès :
Je me souviens, on était dans un train pour Dijon (pour ma première dédicace de ELLE(s)) avec mon éditeur, et j’ai commencé à lui parler de cette histoire dans une piscine. La semaine d’après je lui ai montré le découpage et il m’a dit "OK !". Je lui ai montré les planches une fois finies, et ça lui a plu. Je n’ai eu aucune modification à faire. J’apprécie énormément la relation de confiance qu’il y a entre Didier Borg et moi, on discute beaucoup avant de faire un projet, il m’a déjà refusé quelques projets, mais une fois qu'on s’est mis d’accord, alors je fais la BD de mon côté et je lui montre une fois finie.

Sceneario.com : Sur la pochette de l'album Astérix et Cléopâtre, les auteurs nous amusaient avec cette liste de matériel qui avait été nécessaire à sa réalisation. Et vous ? Combien avez-vous utilisé de cartouches de bleu ?!!

Bastien Vivès :
Héhé, oui, j'en ai utilisé quelques-unes, mais ce n'était simplement que des sorties "brouillons" ; les belles impressions sont pour le livre final, moi c’était juste pour faire des vérifications au niveau de la narration, de la lisibilité et du rythme de lecture.

Sceneario.com : Vous êtes, avec 3 titres à son catalogue, un incontournable de la collection KSTR... Avez-vous eu des propositions d'autres éditeurs ou avez-vous des projets qui n'auraient pas leur place chez KSTR ?

Bastien Vivès :
Oui, j’ai d’autres projets à côté, des projets qui ne rentrent pas chez KSTR. Et pour voir comment c’est chez les autres… héhé !!! Mais j’aime beaucoup travailler avec Didier (Borg), alors pour moi c’est ce qui compte, j’ai choisi ce métier aussi pour les conditions de travail, c’est très important...

Sceneario.com : Vous sentiriez-vous à l'aise au dessin dans n'importe quel style d'histoire ? Chanmax a-t-il raccroché définitivement ?

Bastien Vivès :
Tout dépend de ce qu’il y a à raconter, le dessin pour le dessin n’a pas vraiment grand intérêt pour moi. Ce qui est important, c’est de voir ce qu’on a à raconter et quelle manière de dessiner sera la plus adaptée à mettre en valeur l’histoire.

Sceneario.com : Avoir dédicacé à Angoulême, qu'est-ce que ça a représenté, pour vous ?

Bastien Vivès :
J’étais très content de participer à ce festival, ça m’a permis de me rendre compte que je faisais partie "de la machine". Et que peut-être un jour j’arriverai à vivre de ma passion. C’est rassurant...

Sceneario.com : Quels sont vos rêves d'auteur de BD ?

Bastien Vivès :
De vivre de mon métier.

Sceneario.com : Quelles sont vos inspirations ? Vos auteurs préférés ?

Bastien Vivès :
Pour mes inspirations : la vie de tous les jours, mes amis, les souvenirs, le cinéma, la musique... Et pour mes auteurs préférés en bande dessinée : Gipi, Bill Watterson, Blain, Goscinny...

Sceneario.com : Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ? Seul ? Avec d'autres ?

Bastien Vivès :
Alors en ce moment je fais ma prochaine BD chez KSTR avec Romain Trystram aux couleurs, et ensuite peut-être vais-je faire un album des aventures de Pédé et Mimidard avec Alexis de Raphelis. Nous y travaillons, en tout cas...

Sceneario.com : Merci, et bonne continuation, donc !