interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Anne-Claire, Olivier et Jérôme JOUVRAY

Anne-Claire, Olivier et Jérôme JOUVRAY

Interview réalisée par Marie, en Février 2003
Album: Lincoln.

SCENEARIO.COM: Anne-Claire, Olivier et Jérôme bonjour
Tous : bonjour !

SCENEARIO.COM: Est ce que vous pouvez rapidement vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?
Olivier :
Olivier Jouvray, marié, une fille, 32 ans, 1.77m, 95 kgs, profession infographiste et scénariste débutant.

Jerôme : Marié à Anne-Claire, un garçon de 18 mois, 30 ans, en dehors de la BD, je fais aussi de l’illustration (presse, web…) et du dessin animé (habillage TV, web…)

Anne-Claire : Mariée à Jérôme, et donc un petit garçon aussi, 31 ans, en plus de la couleur pour BD, je fais aussi de la déco et du Design.

SCENEARIO.COM: Olivier, Scénariste..... vous imaginez Lincoln..., pourquoi, avoir choisi votre frère pour le mettre en images ?
Olivier : Je n’ai pas eu vraiment le choix ! je ne vais pas me fâcher avec la famille dès le premier album ! Et comme il n’est pas trop manchot avec ses pinceaux, je m’en sors bien !

SCENEARIO.COM: Comment est née cette idée tellement drôle de faire une bd avec Dieu en Héros ( ou presque !), c'est un sujet audacieux ?
Olivier : Je dirais plutôt que c’est facile, on peut l’imaginer n’importe comment ! Sinon ça doit être lié à mon age, la crise de la trentaine « qui suis-je ? », « qu’est-ce que je fais là ? »…

SCENEARIO.COM: Et, pourquoi avoir prit le ton de l'humour , justement pour ce Dieu ? Est-ce une sorte de protection sous couvert du "on peut rire de tout !" vis à vis d'une partie du public qui pourrait être gêné ?...
Olivier : Parce que j’aime bien raconter des âneries ! Le sujet de la religion m’intéresse particulièrement mais c’est souvent traité avec trop de sérieux ! Si Dieu existe, j’espère que c’est un déconneur sinon il ne m’intéresse pas.
L’idée de départ, c’est que Dieu a paraît-il créé l’homme à son image donc forcément il nous ressemble…

SCENEARIO.COM: L'histoire de Lincoln débute, on sent qu'il peut y avoir un très grand nombre d'aventures.... vous êtes vous fixés une limite ?
Olivier :
Surtout pas !

SCENEARIO.COM: Peut on avoir un scoop : Lincoln vivra t-il l'amour ? parce que bon.... hein, il est vraiment looser ce personnage ?
Olivier :
Peut-être, mais certainement pas comme on pourrait l’imaginer ! Réellement je n’en suis pas sûr car comme il le dit dans la BD, si il se trouvait une gentille petite femme, il irait s’installer dans une jolie petite ferme pour élever des vaches et il n’y aurait plus grand chose à raconter, on serait bien emmerdés non ?

Jerome : En tout cas ça peut être intéressant de voir comment Lincoln pourrait réagir face à une femme qui le séduit…

SCENEARIO.COM: Dans un cadre hors familial, qui est le ou les dessinateurs que vous aimeriez voir illustrer vos scenearios ?
Olivier :
Vous avez un problème avec l’orthographe de « scénario » j’ai l’impression ! Sérieusement je n’ai pas réfléchi à la question… Mais j’essaye en ce moment de convaincre un copain de faire une BD avec moi parce qu’il a une qualité de dessin incroyable dans un style plus SF et comme mon frère n’aime pas tellement la SF, ça serait une nouvelle expérience.
Sinon je travaille aussi sur une nouvelle série (trilogie vraisemblablement) avec Kelilan le dessinateur de « Ville rêve » chez Paquet (Scoop !)

SCENEARIO.COM: Jérôme et Anne Claire, vous êtes liés dans la vie et sur les pages de l'album, l'un dessine, l'autre colorise.... hum, toujours d'accord ?
Jerôme :
Non, pas toujours, mais ce qui est intéressant c’est qu’Anne-Claire ose plus que moi et me propose toujours des mises en couleur que je n’aurais pas pu imaginer et souvent ça fonctionne !

Anne-Claire : En général, on est assez d’accord, on a la même façon de voir une mise en couleur, avec des aplats et des petits effets de matières dans les ombres. Mais Jerôme n’aime pas le violet et j’essaye toujours d’en placer quelque part…

SCENEARIO.COM: Comment est né le visage de Dieu ? et combien de temps a t-il fallu pour le trouver ?
Olivier :
On a regardé les nuages en fumant des cigarettes qui font rire !

Jerôme : J’ai commencé a dessiner un petit barbu chauve, pied nu avec une petite barbe ronde, d’après les dialogues, ça semblait correspondre à la vision d’Olivier avec un sombrero en plus !

SCENEARIO.COM: Est-ce que Olivier vous a laissé libre de l'imaginer ou est-ce qu'il a donné des consignes ?
Jerôme :
on a fait tout le découpage et la mise en scène ensemble en 3 jours, avec des crayonnés vites torchés. Ça s’est fait rapidement car nous nous sommes rendu compte que nous avions la même vision des choses, les mêmes références…Ensuite je dessinais dans mon coin, Olivier me donnais son avis ensuite…

SCENEARIO.COM: Vous rentrez d'Angoulême, qu'est-ce qu'une manifestation de cette envergure peut apporter à de jeunes auteurs ?
Olivier :
On rencontre plein de potes, on fait plein de nouvelles connaissances, on montre notre tête à notre public (ça peut servir au resto peut-être un jour) et on revient avec 5g d’alcool dans le sang… Que du bon quoi ! Non réellement, c’était assez exceptionnel ! C’est la première fois que je vais au festival d’Angoulême et c’est aussi la première fois que je rencontre la plupart des auteurs de chez Paquet… Il y a une ambiance de groupe vraiment très agréable et j’ai passé 4 jours très sympas.

Jerôme : C’est vrai qu’on se marre bien chez Paquet, il y a une bonne ambiance et on aime se retrouver…Et puis c’est dans ces moments là qu’on rencontre d’autres auteurs…Nous avons eu la chance de rencontrer Moebius par exemple…

SCENEARIO.COM: Que représente la rencontre avec le public
Olivier :
C’est variable, ça dépend de la personne qui arrive en face de vous… C’est souvent très sympa et ça flatte l’ego ne soyons pas faux cul !

Jerôme : C’est sûr, c’est gratifiant, et fatiguant aussi… 4 jours de dédicaces ça use…

SCENEARIO.COM: Dans le milieu de la bande dessinée et dans celui de l'art en général, qui admirez vous ?
Olivier :
Un exemple parmi d’autres : Hayao Miyazaki. Il m’impressionne par la qualité de ses scénarii, j’ai lu toute la série des Nausicaa et je suis bluffé par la qualité de l’histoire (Idem pour ses films)

Jerôme : Blutch est une grosse influence sur ma façon de dessiner…Blain aussi un peu…Il y en a tout un tas d’autres qui ne m’influence pas autant mais dont j’admire le travail tout autant…Schuiten, Tardi, Moebius,

Anne-Claire : J’ai beaucoup aimé les deux premiers albums de la série « TOMMY EGG » de ECO chez Paquet…

SCENEARIO.COM: Quel genre musical pour la bande son de Lincoln ? on peut imaginer un peu de Ennio Moricone ?
Olivier :
J’ai une énorme admiration pour les films de Sergio Leone mais comme j’aime bien surprendre, je pense que je ferais appel à Air ou aux Chemical Brothers pour qu’ils me fassent des remix des musiques d’Ennio Moricone.

SCENEARIO.COM: Puisque Dieu est un pote, vous lui demandez d'interviewer qui parmi ceux qui sont déjà au pays des étoiles ? et pourquoi ?
Olivier :
Jésus pour qu’il me raconte sa vraie histoire sans toutes les conneries qui ont été rajoutées par la suite… ça me fera de l’inspiration pour les prochains tomes.

SCENEARIO.COM: Internet est devenu indispensable, que représente-il pour vous ? et est-ce qu'un jour la bd en ligne pourrait remplacer les albums papier ?
Olivier :
On a essayé en publiant il y a quelque temps une sorte de BD animée (www.supershoes.com.fr) qui a bien marché mais ça ne rapporte pas un rond ! C’est bien pour se faire un peu de pub mais on ne pourra certainement pas continuer… C’est pas qu’on a pas envie mais on a plus le temps.

Jerome : Je ne pense pas que la BD en ligne remplacera le papier, les gens aiment toujours avoir l’objet en main, même quand ils ont déjà lu l’histoire en prépublication dans un magazine, ils achètent l’album ensuite…
Il vaut mieux profiter des nouveaux supports pour essayer de nouvelles choses plutôt que de vouloir remplacer…

SCENEARIO.COM: Vous êtes spécialistes des animations flash. .., vous travaillez notamment pour la télévision,, peut on imaginer qu'un jour Lincoln devienne un dessin animé ?
Olivier :
Certainement pas, je préfère imaginer un scénario spécialement pour un dessin animé que refaire la même histoire… Si j’ai le choix entre, me faire raconter deux fois la même histoire de façon différente, et me faire raconter deux histoires différentes, je choisis vite !

Jerome : Lincoln est une bande dessinée, ce n’est pas une étape intermédiaire vers l’animation. La bande dessinée est mon support de prédilection depuis le début…Quand je réalise une histoire en animation, c’est pareil, le média est choisi depuis le début et adapté à l’ histoire.

SCENEARIO.COM: Connaissiez vous le site de sceneario.com ?
Olivier :
Avant Lincoln, non…

SCENEARIO.COM: Quelle est la question que vous attendez et que l'on ne vous pose pas ?
Olivier :
« Acceptez-vous ce chèque de 250000 euros pour venir faire le scénario du prochain film de Georges Lucas histoire de sauver la série Star Wars ? »

Jerome : « ça vous dirait de dessiner l’affiche ? »

SCENEARIO.COM: Avez vous un coup de gueule ?
Olivier :
Non, j’ai déjà la réputation d’être une grande gueule alors je ne vais pas en rajouter !!

Jerome : Je ne gueule jamais en public…

SCENEARIO.COM: Merci à vous d'avoir répondu à mes questions, et longue vie à Lincoln


ALBUM:
Lincoln

LIENS UTILES:
http://www.bd-lincoln.com
http://www.kcs-production.com
http://www.paquet.li