interview bande-dessinée, interview auteurs bande-dessinée, Andrea MUTTI: quand un italien débarque chez les français...

Andrea MUTTI: quand un italien débarque chez les français...

Interview réalisée en anglais et traduite par Aub en Février 2004
Album
Carnet de croquis

Sceneario : Bonjour Andréa, peux tu te présenter en quelques mots?
Andréa Mutti :
Bonjour à tous et merci pour votre accueil sur votre site. Bon, j’ai 30 ans, je suis marié et j’ai un petit garçon. J’habite à Brescia (Italie). Je suis géomètre de formation et j’ai étudié à l’école Ruben Sosa les comics, les illustrations et l’art pendant 3 ans, j’avais à l’époque 16-19 ans !. J’ai commencé aussitôt mes premières publications en petit strip dans un journal appelé Periferia, c’était en 1991.
Après j’ai collaboré avec les éditions Xénian pour une série de super héros du nom de DNAction (1992). J’ai dessiné 2 histoires d’horreur pour Demon-Story pour l’éditeur Fenix et pour le même éditeur une série de SF-Polar appelé Hell’s Patrol. (J’ai écrit deux histoires).
Le grand saut a été avec Star Comics éditions, où j’ai écrit Hammer deux histoires de SF et aussi Lazarus Ledd deux histoires de SF-Polar.
Après cette super expérience j’ai commencé une longue collaboration avec Bonelli éditions avec SF Nathan Never. J’ai travaillé avec eux durant 9 ans et écrit 12 histoires… et maintenant j’ai commencé une collaboration excitante avec la monde de la BD française.
J’adore les thrillers, les polars la SF et les romans… J’aime aussi beaucoup le cinéma !!!

Sceneario : Fais- tu uniquement de la BD ?
Andréa Mutti :
Oh non… Je fais aussi des couvertures de livres, des illustrations pour des sites web ou des journaux, et j’ai travaillé pour un livre d’illustrations sur JRR Tolkien « Le seigneur des Anneaux ». Ce livre s’appelle « Les héros du Seigneur des Anneaux »… J’ai fait aussi quelques storyboard et illustrations de clips vidéo pour le group de rock Bluvertigo, j’ai même gagné le MTV Music Award avec la vidéo Altre Forme Di Vita.

Sceneario : Comment c’est passé la rencontre avec Saimbert ?
Andréa Mutti :
Par le net ! Incroyable mais vrai ! La technologie est très importante pour communiquer et s’envoyer des idées !! Avec Philippe j’ai eu un incroyable feeling… vraiment… les mêmes idées et les mêmes envies. J’ai été réellement chanceux de rencontrer Philippe et je pense qu’il a plein de bonnes idées pour les histoires. On est devenu de bons amis.

Sceneario : Est ce que la BD est bien développée en Italie ?
Andréa Mutti :
Bien… enfin pas mal. Mais je suis certain qu’on peut faire mieux… étape par étape. Les Italiens doivent être éduqué pour lire autre chose que du noir et blanc et du manga… quelque chose de différent … et de bon !!

Sceneario : Trouvez vous facilement de la BD francophone en Italie ?
Andréa Mutti :
Oh.. oui !Dans les librairies et dans des boutiques spécialisées… Mais je le répete je pense qu’on ne peut que s’améliorer.

Sceneario : Peux tu nous raconter une de tes journée type ?
Andréa Mutti :
Bien sur ! Je démarre à 8h30, je fais le storybord avant toute chose. Après je me mets à l’encrage avec des aquarelles pour les ombres et les masses noires. C’est très important car mon coloriste (Angelo Busachini) fait des photocopies de ces pages et commence à peindre à l’huile. Avant, Angélo et moi, discutons longuement des couleurs, de l’atmosphère qui règne dans les pages… C’est vraiment TRES TRES important. Généralement je fais une page par jour.
En général je préfère travailler avec des couleurs naturelles… : huile, gouache, aquarelles…. Ou encore l’acrylique.
J’aime aussi les couleurs informatiques, mais bon un vrai bruch c’est quand même autre chose, enfin chacun son truc.

Sceneario : As-tu déjà rêvé que tu étais un cambrioleur ?
Andréa Mutti :
Evidemment…. Quand j’ai commencé le tome 1 j’ai fait beaucoup de rêve avec des meurtres, des assassins et des bandits. Oh, ma pauvre femme…

Sceneario : Avec quels auteurs aimerais-tu travailler ?
Andréa Mutti :
Fiuuuuuuuuuu… beaucoup ! J’adore Miller, Mignola, berardi, Jodorowsky, Moebius… JD Morvan, Frehel… en fait beaucoup trop pour faire une liste.

Sceneario : Quels sont tes projets ?
Andréa Mutti :
En tout premier j’ aimerai vraiment faire une très forte série avec Break Point chez Albin Michel. Je pense que le concept est vraiment très fort, et l’équipe de travail est vraiment enthousiaste et professionnelle (Un grand merci à Elisabeth Haroche pour son énergie). J’utilise toutes mes forces pour donner le meilleur de moi à chaque page et j’espère que les lecteurs français apprécieront mon travail. Cette expérience est vraiment fantastique et j’ aimerai ne jamais l’arréter… j’espère bien sur !!
Je suis très motivé pour faire de mieux en mieux… Je suis excité à chaque page…
J’ai un autre projet chez Vents d’Ouest… un polar…. Je pense que ça sera prêt cet été…
Je suis maintenant sûr d’une chose… ce n’est pas mon travail.. c’est ma vie.

Sceneario : Quel est le scénariste qui va travailler avec toi chez Vents d’Ouest ?
Andréa Mutti :
Mon meilleur ami, Luca Crovi. Nous avons fait une BD sur le thriller de Massimo Carlotto… Très dure et très forte histoire. Ca ressemble à un film de Tarantino.

Sceneario : Lis-tu des Bds ?
Andréa Mutti :
Beaucoup ! Française, américaine, italienne… des mangas aussi. C’est mon travail et ma vie, non ?

Sceneario : Qu’as-tu aimé dernièrement ?
Andréa Mutti :
J’ai beaucoup aimé Sin-City, Le retour du guerrier noir, Dardevil, L’homme sans peur, Ken Parker, Métabarons, Rapaces, Gipsy, spidy, Hulk, Tex, Dylan dog, Watchmen… oh mon dieu !

Sceneario : Comment as-tu connu sceneario.com ?
Andréa Mutti :
Un de mes amis m’en a parlé !! J’ai vu le site et, sincèrement, j’ai été surpris par les articles et leur qualité, l’espace réservé aux auteurs. Vraiment , mes compliments.
J’aimerai dire un grand merci à toi, Aubert, et à toute ton équipe et aux lecteurs. Vraiment merci à tous.

Sceneario : C’est nous qui te remercions et te souhaitons bonnes continuations.