Première interview de Jean-David MORVAN Scénariste de Naja (avec Bengal au dessin, Editions Dargaud)

Sceneario.com : Aujourd’hui, on découvre grace à Twitter via le site américain d’actualité Variety, que La Bande Dessinée Naja, publiée chez Dargaud avec Bengal en dessin, va être adaptée au cinéma.

Jean-David MORVAN : Il semblerait, oui 🙂

Sceneario.com : Félicitation pour cette excellente nouvelle.

Jean-David MORVAN: Merci, c’est une chouette surprise.

Sceneario.com : Pouvez-vous nous raconter comment se sont déroulés les contacts avec les américains pour en arriver à cette future adaptation?

Jean-David MORVAN: Il y a chez Médiatoon, la société qui est chargé de dealer les droits dérivés des albums du groupe Média Participations, quelqu’un que j’ai rencontré il y a 26 ans, lors de ma première visite chez mon premier éditeur : Zenda. À l’époque, il avait une barbe et grattait les films des pages revenant de la photogravure. Si son métier a changé, son nom est toujours le même : Laurent Duvault.
Laurent est très actif et a déjà vendu beaucoup de droits… en fait, tout ce qui est est une adaptation de bd de Media participations.
Pour ce qui est de Naja, ce n’est pas la première fois que les droits sont optionnés, en France comme aux USA.

Sceneario.com : Ce qui veut donc dire que vous n’étiez pas du tout dans la boucle de ce projet.

Jean-David MORVAN : Non, ça ne veut pas dire ça 🙂
Depuis juillet, je savais que la série avait de nouveau été optionnée aux USA. Laurent m’avait appelé alors que je buvais un Vittel grenadine en terrasse.
Donc, je savais cela. Mais ce qu’on a découvert aujourd’hui, grâce à twitter avec Bengal, ça c’est nouveau.

Sceneario.com : Donc, l’histoire a été lue, elle a plu… et va être peut-être adaptée… Mais alors, quand allez-vous intervenir dans cette aventure ?

Jean-David MORVAN : Jamais, je pense.
Les Américains connaissent le droit d’auteur à la française, ET le droit moral. C’est une chose qu’ils mettent de côté le plus vite possible par contrat.
De toute façon, je pense que soit on adapte soi-même sa bd en film, soit on laisse faire des gens dont c’est le métier (et vu les noms du scénariste et du réalisateur, ils le font très bien, leur métier). Sinon, c’est comme pisser dans un violon. Et même si je bois souvent de la grenadine, l’urine n’en prend pas le goût. C’est bien plus aigre..
Donc, je vois ça comme une chance immense de faire connaitre mieux notre BD dans le monde (c’est la force d’un film Nord-Américain s’il marche bien, ce dont on ne peut pas être sûr) et notre boulot, à Bengal, et à moi.
Bon, à priori donc, pas de contrôle créatif. mais parfois, il y a des miracles 🙂

Sceneario.com : Avez-vous des droits sur cette histoire, ou est-ce uniquement l’Editeur qui peut négocier quelque chose ?

Jean-David MORVAN: Les droits sont partagés, comme sur tous les contrats. et honnêtement, je n’ai moi-même ni les contacts ni l’énergie de Laurent Duvault pour faire aussi bien que lui. Loin de là. Je lui fait 100% confiance, et visiblement, j’ai eu bien raison.

Sceneario.com : Et des royalties seront alors reversées ?
9782505004660-big-naja-tome-2-tome-2
Jean-David MORVAN : Oui, bien sûr. Il se bat aussi pour ça. On a refusé de céder les droits d’une autre BD que j’ai scénarisée à une chaine Américaine parce qu’ils voulaient bien l’adapter, mais sans payer.
Et on a bien fait, car il semble que l’on va arriver sous peu à un bon deal avec une nouvelle boite de prod.

Précisons que les droits de REALITY-SHOW ont aussi été cédés grâce à lui. Et ceux de SPYGAMES, grâce à d’autres gens, car c’est chez Glénat 🙂

Quoi qu’il en soit, quand une BD franco-Belge est adaptée aux USA, c’est chouette pour toute la BD. Car les producteurs d’Hollywood ont rarement l’occasion de lire nos histoires, alors que les auteurs d’ici aussi bons que les Américains. Il y a des ponts à créer.

Sceneario.com : Comment avez-vous pris cette nouvelle ? Peut-on réellement y croire ?

Jean-David MORVAN : Comment pourrait-on mal la prendre ? 🙂 Ce que nous avons appris est très excitant, car il y a désormais un montage financier pour faire le film. Ça veut dire que les chances de le voir se faire ont augmenté (vendre une option n’est jamais une garantie). De plus un bon scénariste : JP Davis et un bon réalisateur : Cédric Nicolas-Troyan sont annoncés. C’est que les négociations avancent.
Bref, on peut y croire. Même si moi, je n’en serai vraiment certain que quand le générique commencera devant moi, dans une salle de cinéma de ma ville, alors que j’aurais payé mon billet 🙂

Enfin, Avec l’annonce à la fin du mois dernier qu’Andre Mexer, un personnage que j’ai inventé dans mon « Wolverine Saudade » allait être repris dans le nouveau grand crossover des X-Men en comics chez Marvel : ResurreXion http://www.bleedingcool.com/2016/10/22/speculator-corner-wolverine-saudade-1/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=gplus / http://www.bleedingcool.com/2016/10/28/will-resurrxion-be-x-men-version-of-dcs-rebirth-is-it-all-about-the-memberberries/, ça fait de fort bonnes nouvelles venant d’outre-Atlantique. Et si un éditeur accepte notre comics : Mother Woman, que nous voulons faire en direct là-bas avec Kim Jung Gi, le dernier trimestre de 2016 sera vraiment sous le signe de la bannière étoilé.

Work, wait and see…

Sceneario.com : Merci Jean-David.

Jean-David MORVAN : Merci à Sceneario

Laissez un commentaire