Les projets iLatina Editions…

Posté par Fredgri - Catégorie : Actu, Nouveauté, Nouveauté BD

Alors que le confinement nous frappe tous, la jeune maison d’édition iLatina permet de commander deux de ses albums, initialement prévus en avril/mai: « Alvar Mayor » de Trillo et Breccia et « Bolita » de Trillo et Risso ! C’est l’occasion de revenir sur l’incroyable catalogue de cette petite structure qui accueille pourtant les plus grands auteurs sur américains…Remarquées en 2019, avec une campagne Kiss Kiss Bank Bank qui leur a permis de lancer leurs deux premiers albums: « Evaristo« , de Carlos Sampayo et Francisco Solano López et « Notes de bas de page« , de Nacha Vollenweider, les éditions iLatino sont dédiées à la publication du fonds bande dessinée latino-américain.
Dans un premier temps, ils viennent puiser dans le fond patrimonial argentin encore méconnu en France, ainsi que dans le vivier de jeunes auteur/es actuels. Mais dans un second temps, c’est l’ensemble de la tradition sud-américaine et « latine » qui viendront enrichir ce jeune catalogue.

Et il faut bien avouer que les annonces sont des plus alléchantes. Jugez par vous même…

Dans la collection « Grande autores »:

« Alvar Mayor, les cités légendaires » de Trillo et Breccia

Créé en 1977, cette série est restée dans les mémoires des lecteurs comme l’une des plus grandes séries d’aventures de la bande dessinée argentine.
Alvar Mayor, fils du cartographe de Pizarro, fait partie des premiers descendants d’espagnols nés en Amérique du Sud. Il connaît parfaitement les routes qui sillonnent ce continent dont il respecte la culture des peuples autochtones. Pour gagner sa vie, il se charge de guider les aventuriers gagnés par la fièvre de l’or qui cherchent les cités légendaires : de l’El Dorado à la cité de Cibola la ville perdue de Patagonie.Les planches d’Enrique Breccia sont vraiment de toute beauté et l’on peut faire confiance en Carlos Trillo pour nous entraîner dans des aventures successives et dépaysantes !

« Chroniques Amérindiennes » de Gustavo Schimpp et Quique Alcatena

Ces récits des peuples du grand nord américains nous plongent dans les mythes et dans une réalité magique qui n’est pas sans rappeler Dans le grand cercle du monde, de Joseph Boyden.
La découverte d’un grand artiste encore assez méconnu en France, les planches d’Alcatena sont extrêmement impressionnantes, regardez plutôt…

« L’Intégrale de La grande Arnaque« , suivi de « l’Iguane », de Carlos Trillo et Cacho Mandrafina

Plus de vingt ans après leur première édition en France, voici l’intégrale de La grande arnaque et L’Iguane, le chef d’œuvre de Trillo et Mandrafina.
Cette œuvre fondamentale de la BD argentine n’a pas pris une ride et continue de dénoncer avec son ton mordant le fonctionnement des régimes totalitaires auxquels sont soumis les pays d’Amérique du Sud… mais pas seulement ! Dans un pays imaginaire d’Amérique Centrale, un dictateur sanguinaire qui couche avec sa nièce qu’il fait passer pour la vierge intouchable afin de limiter les naissances d’enfants pauvres… qui rejoignent ensuite les troupes de la guérilla.
Un ex-policier alcoolique est chargé par une femme fatale de retrouver certaines photos compromettantes où elle apparaît aux côtés du chef de la Police…
Un polar noir qui dérive rapidement en un vaudeville et une persécution menée tambour battant par l’Iguane, tortionnaire officiel du régime dictatorial en place et véritable bête noir d’une société régie par la peur.

« Bolita » de Carlos Trillo et Eduardo Risso

Dernier scénario de Carlos Trillo « Bolita », c’est l’histoire d’une jeune bolivienne, appelée Rosmery Ajaya, qui vit dans un bidonville de Buenos Aires. La jeune femme souffre de tous les préjugés que les gens de la « haute » ont envers les « bolitas » comme ils les appellent… Mais Rosmery a tout d’une détective amateur et n’hésite pas à s’embarquer dans une enquête si sa curiosité flaire quelque chose de louche… Même si cela doit lui attirer des ennuis et lui faire perdre son boulot de femme de ménage!
Rosmery est engagée par un frère et une sœur descendants d’Allemands dans les beaux quartiers du nord de Buenos Aires. Leur relation étrange n’est pas la moindre des découvertes que va faire la jeune détective…

« Evaristo » de Carlos Sampayo et Solano Lòpez

Evaristo est un commissaire argentin, héros de récits à énigme, avec un duel Borgésien, des intrigues politiques, des assassins en série…

Dans la collection « Novela Grafica »:

« Notes de bas de page » de Nacha Vollenweider

Le récit autobiographique de ce premier roman graphique utilise avec intelligence le fonctionnement de nos mémoires. Autour d’une histoire linéaire: un voyage en train pour rejoindre Hambourg, des notes de bas de page viennent expliquer des souvenirs, des épisodes décisifs de la propre histoire de la jeune artiste.
Le récit joue alors avec le temps, les lieux… Toute la fluidité des souvenirs qui s’imbriquent se retrouve dans cette histoire qui évoque l’histoire de la dictature militaire de 1976 qui a durement frappé sa famille, celle des migrants d’hier et d’aujourd’hui. Ceux qui, comme l’arrière-grand-père de l’auteur, sont partis d’Europe pour espérer trouver un futur plus souriant, ceux d’aujourd’hui qui viennent se réfugier en Europe pour les mêmes raisons qu’il y a 200 ans…
Un graphisme épuré et très juste, avec une vraie maturité dans les cadrages. Une très belle surprise…

Les éditions iLatina ne s’arrêtent pour autant pas là, est déjà prévu « Compendium » par Jorge Gonzalez (en mai) et « Le coup de cafard » par Gato Fernandez (en juin)

Je vous encourage à aller visiter leur site: http://ilatina.fr/, afin de pouvoir en découvrir davantage sur leurs albums, voire même en cette période de confinement, de leur commander directement !
Ils ont aussi une page Facebook: https://www.facebook.com/editions.ilatina/ ou sont relatées toutes leurs actualités, comme en ce moment un concours pour recevoir un exemplaire de « Alvar mayor » !

Restez attentif, nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

Laissez un commentaire