Les super héros Marvel : à qui le prochain ?

Vous n’avez pas pu passer à côté à la vue des nombreuses opérations de communication qui ont été développées (bandes annonces, vidéos virales, affiches, publicités sur des sites internet dont Sceneario.com), Watchmen sort au cinéma en France ce 4 mars (deux jours avant les Etats-Unis, cocorico !).

Avant de consacrer un article sur ce film, il me semble que cela nous donne une bonne occasion de revenir sur un phénomène très important : celui de l’adaptation de bande dessinées en films.

Avec ce premier article, nous allons nous consacrer à un genre bien particulier et assez spécifique à la bande dessinée outre-Atlantique : les comics de super héros.

Watchmen est l’adaptation du célèbre et génial comics en douze volume d’Alan Moore (quel génie !) et de Dave Gibbons. Certes, Watchmen présente des super héros assez marginaux, rejetés par la société, torturés et dénués de super-pouvoirs (Dr Manhattan excepté), il n’en est pas moins que cela présente une énième adaptation de comics de super héros.

Pourquoi un tel engouement pour les super héros dans le monde du cinéma ?

Tout d’abord, les super héros sont quelque chose auquel les américains tiennent beaucoup. Ils font rêver : qui n’a jamais voulu se voir doter du jour au lendemain de super pouvoirs ? La plupart des super héros ont acquis leurs pouvoirs par hasard (Spider-man, Hulk, les X-Men… en fait beaucoup de super héros inventés par Stan Lee), cela renvoie au rêve américain en lequel les étasuniens croient. De nombreux films ont comme thème ce rêve américain, en ce sens les films reprenant les super héros ne seraient qu’à rajouter à cette tendance (même si cette vision est très limitée). D’une manière plus générale, les super héros sont très populaires, et les adapter au cinéma est un bon moyen d’attirer le public. Ils sont le reflet de l’amour pour leur pays qu’ont les étasuniens, Captain America en est le meilleur exemple (on parle d’ailleurs d’une adaptation avec comme acteur pour le rôle titre… Will Smith qui enfilerait son deuxième costume après Hancock qui n’est par contre pas adapté d’un comics), on se souvient aussi de Spider-Man passant devant le drapeau américain dans Spider-Man 3 en courant sauver Mary-Jane (si ici ça fait beaucoup rire, de l’autre côté de l’Atlantique cela a dû beaucoup plaire).

De plus, les super héros permettent de réaliser des films d’action spectaculaires, de véritables block-busters, tout en gardant un vrai fond (les difficultés de Spider-Man vis-à-vis de sa double vie, la haine de ce qu’il porte en lui pour Hulk, le côté sombre de Batman et son désir de venger ses parents…).

Voilà quelques raisons parmi sûrement tant d’autres qu’il existe pour adapter les comics de super héros sur grand écran. Et quand ce ne sont pas des super héros qui sont adaptés, l’industrie du cinéma invente ses propres histoires comme ce fut le cas avec Incassable ou Hancock.

Les adaptations sont nombreuses et ne datent pas d’aujourd’hui même si le genre explose : la première adaptation de Super-man au grand écran date de 1948 et tout le monde se souvient plus spécifiquement de l’adaptation de 1978 avec Christopher Reeves, le premier Batman de Burton date lui de 1989…

Mais le genre explose en ce moment, et cela donne du bon comme du moyen (voire du mauvais…).

Ainsi, Spider-Man a eu droit à trois films (on s’attend à un quatrième pour lequel les principaux acteurs ainsi que Sam Raimy auraient signés), Superman à cinq (on s’attend à un sixième), Batman à huit (Batman illustre bien le fait que l’on ait droit à tout en terme d’adaptation, entre le pathétique Batman et Robin qui n’offrait guère plus qu’un casting alléchant et les très bons Batman de Burton et de Nolan) et Catwoman à 1, La Ligue des Gentleman Extraordinaire d’Alan Moore encore à un (on peut considérer l’homme invisible par exemple comme un super héros), les X-Men à 3, Hulk à deux de même que Les Quatre Fantastiques et The Punisher,   Dardevil puis Elektra à un chacun, et enfin The Spirit, Iron Man, Ghost Rider, Spawn, Mystery Men et Le Fantôme du Bengale à un film également.

Et oui, la liste est longue (et les héros de Stan Lee y ont une belle place !), et la plupart de ces 34 films (tout de même, et cette liste ne comprend ni les 3 Blade, ni Constantine par exemple) sont sortis depuis 2002 et le succès de Spider-Man.

Et le filon n’est pas prêt de s’épuiser, on attend pour cette année, outre Watchmen, Wolverine, spin-off des films X-Men (le 29 avril).

Pour les années à venir, on s’attend à un nouveau Batman de Nolan (qui fera peut-être ce troisième après avoir fait une pause d’un film comme avec Le Prestige entre Begins et Dark Knight), à un quatrième Spider-Man de Raimy, à de nouveaux spin-off de X-Men (Magneto, X-Men First Class…) et peut-être même un quatrième volet et même à une adaptation des Vengeurs comme le laisse sous-entendre la fin de Iron Man, et d’un nouvel Iron Man d’ailleurs. Des rumeurs parlent également d’un film Captain America comme nous l’avons dit plus tôt.

Plus récemment, on a entendu parler d’un Ghost Rider 2 et d’un Green Lantern.

On s’est ici concentré sur les adaptations au cinéma de super héros, mais l’on peut également signaler que les super héros ont aussi été et sont des stars du petit écran à travers des séries télévisées (Hulk par exemple) ou des dessins animés (Batman, Spider-Man…).

Les super héros n’ont donc pas fini d’être transposés sur grand écran. Fan ou amateurs de comics que nous sommes, on ne peut qu’espérer que les adaptations à venir seront plus du niveau des Batman de Nolan ou des Spider-Man de Raimy que du Hulk de Ang Lee ou du Dardevil de Mark Steven Johnson.

Laissez un commentaire