Canal BD et MobiLire BD lancent leur librairie d’extraits gratuits sur PC :
un pas de plus vers une offre globale de BD numériques

extraitsgratuits1Canal BD et MobiLire BD annoncent le lancement de leur librairie d’extraits gratuits BD sur PC et Mac. Des centaines d’extraits gratuits sont déjà disponibles sur www.canalbd.net et www.mobilire.com et de nombreux albums viendront compléter cette offre chaque semaine.

La librairie d’extraits gratuits s’intègre ainsi dans la mise en place, d’ici la fin de l’année, d’une offre globale proposant le plus grand choix de BD numériques sur tous supports. La prochaine étape, pour cette librairie, est de proposer la vente de BD numériques et papiers au sein d’une offre cohérente et complémentaire, en partenariat avec le réseau des libraires Canal BD.

Les offres numériques multisupports de Canal BD et de MobiLire BD sont déjà accessibles sur iPhone, iPod Touch, iPad et Android Google. L’offre sur les smartphones et téléphones mobiles sera accessible, dès cet automne, en partenariat avec certains opérateurs de téléphonie mobile. Cette logique vise notamment à répondre aux attentes des lecteurs qui souhaitent que la lecture d’une oeuvre numérique soit compatible sur l’ensemble de leurs supports.

« C’est un peu comme l’extension de nos librairies physiques, nos clients peuvent désormais découvrir de nouvelles BD partout où ils le souhaitent. » Marc Szyjowicz, Président du Groupement des librairies Canal BD


Lire l'article

Communiqué de Presse des Editions DUPUIS:

Le petit monde de Jojo est en deuil

André Geerts est décédé ce mardi 27 juillet 2010. Les Éditions Dupuis sont extrêmement touchées par cette disparition brutale, et leurs premières pensées vont à sa famille. Jojo, son adorable petit bonhomme à la casquette verte est aujourd’hui orphelin.

L’évocation des menues aventures quotidiennes de cet attendrissant gamin a conquis les lecteurs de tous âges par sa fraîcheur et sa grande sincérité. A 54 ans, André Geerts était resté un grand bambin. Avec Sergio Salma, il lança également la série « Mademoiselle Louise », une pauvre petite fille riche dont les rares apparitions découlent du même filon de tendresse graphique que son charmant Jojo. Maîtrisant aussi bien le noir et blanc que les couleurs, André Geerts s’est construit un style personnel où se mélangent émotion et ironie, amitié et joies simples. Rarement un auteur aura autant ressemblé à son univers : généreux, sensible, timide et modeste.
Andre_Geerts_Daniel_Fouss-112f0
Mais, au-delà des histoires et des images qu’il nous a laissées et qui continueront longtemps à nous mettre le cœur en joie, c’est avant tout l’homme que l’on regrettera, son extraordinaire esprit d’enfance, sa préoccupation des autres et la chaleur de son accueil vis-à-vis de chacun. Car André Geerts n’était pas seulement un énorme artiste mais également un être d’exception.

Né le 18 décembre 1955 à Bruxelles, André Geerts aurait pu être pâtissier, pharmacien, parolier, joueur professionnel de tennis ou vainqueur du Tour de France. Heureusement pour nous tous, il a préféré se consacrer à la bande dessinée.

Sorti de l’Institut Saint-Luc, comme bien d’autres artistes locaux, il publie sa première planche en 1974 dans LE SOIR-JEUNESSE et envisage une carrière dans le dessin de presse.

C’est le journal SPIROU qui lui ouvre presque aussitôt ses portes, le rodant à l’animation de rubriques (“La Petite chronique vénusienne”, sur scénario de Jean-Marie Brouyère), aux histoires complètes et aux cartoons. Ces derniers seront édités en deux volumes (“Bonjour, monde cruel” et “Bonsoir, monde cruel”) vingt ans plus tard en 1996 et réédités en intégrale en 2008, sans avoir pris une ride.

En 1983, il crée Jojo, la série qui le rendra célèbre, toujours chez Dupuis. Il dessine, sur un scénario de Pierre Le Gall, « Jabert contre l’adversité », en 1990 chez Delcourt Avec Sergio Salma, André Geerts lancera en 1993 la série “Mademoiselle Louise » qui a été éditée d’abord chez Casterman, puis chez Dupuis.

André Geerts a reçu une vingtaine de prix dont
- 1994 : Prix œcuménique de la BD à Angoulême pour le tome 1 de “Mademoiselle Louise” ;
- 1997 : Grand prix de la ville de Durbuy pour “Monde Cruel” ;
- 1998 : Crayon d’or de la ville de Bruxelles attribué par la Chambre Belge des Experts en Bandes Dessinées ;
- 2003 : Grand prix de la ville de Bruxelles attribué lors du festival de Ganshoren ;
- 2007 : Prix des lecteurs jeunesse au festival de Vaison-La-Romaine pour “Jojo vétérinaire”, le 17e album de la série.

Le 18e album de Jojo “Mamy Blues” sortira le 1° octobre.

http://www.dupuis.com

Photo : Daniel Fouss. Dessins : Geerts © Editions Dupuis, 2010.

Lire l'article

Découvrez par Sceneario.com la claque de la rentrée 2010 :  PHOENIX Tome 1 (album, preview, interview,  work in progress) de JC GAUDIN et F. PEYNET

Lire l'article

Extraits du texte publié le 24 juillet 2010 par vt sur LivresHebdo.fr

« Le Photographe » récompensé au Eisner Awards 2010
La trilogie d’Emmanuel Guibert, Didier Lefèvre et Frédéric Lemerier a été récompensée en tant que meilleure édition US d’une œuvre internationale.
Malgré de nombreuses nominations, la bande dessinée française ne repart qu’avec un seul prix au Comic-Con de San Diego, la plus importante manifestation sur le 9e art en Amérique du Nord. La cérémonie des prix s’est déroulée le vendredi 23 juillet.

La trilogie du Photographe, d’Emmanuel Guibert, Didier Lefèvre et Frédéric Lemercier, parue en France chez Dupuis et aux Etats-Unis chez First Second, a reçu le prix de la meilleure édition américaine d’une œuvre internationale.
Le Photographe était aussi cité dans la catégorie « meilleure œuvre basée sur une histoire vraie » (qui a échu à Yoshihiro Tasumi pour A Drifting Life, sa vision du Japon de l’après guerre) et dans la catégorie « meilleur nouvel album graphique » (gagné par Asterios Polyp, de David Mazzuccheilli, publié Outre-Atlantique chez Pantheon).
D’autres œuvres françaises étaient citées. Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, d’Emile Bravo et Jean Regnaud (Gallimard jeunesse en France, Fanfare/Ponent Mon aux USA) repart les mains vides malgré trois nominations, dans les catégories « nouvel album graphique », « artiste illustrateur » et « édition américaine d’une œuvre internationale ». Dans cette dernière, les artistes français occupaient quatre des cinq nominations puisqu’on y retrouvait aussi Lewis Trondheim et Fabrice Parme pour le premier volume du Roi Catastrophe (Delcourt) devenu Tiny Tyrant (First Second) aux USA, et Jean-Patrick Manchette, d’après l’œuvre de Jacques Tardi, pour Le petit bleu de la Côte Ouest (Futuropolis) traduit en West Coast Blues (Fantagraphics) aux USA. ©Livreshebdo.fr

Lire l'article

Ça Ira Mieux Demain, la première application d’abonnement à du dessin de presse, déjà disponible sur iPhone et BlackBerry débarque sur Ipad

Montpellier, juillet 2010 : AveComics annonce la disponibilité sur iPad de Ça Ira Mieux Demain, la première application d’abonnement à du dessin de presse, déjà disponible sur iPhone et BlackBerry.

Un projet inédit
Ça Ira Mieux Demain permet de recevoir, en temps réel les dessins d’actualité envoyés par plus de 10 dessinateurs de presse, travaillant pour les plus grands journaux francophones et internationaux (Le Monde, Charlie Hebdo, Marianne, L’Express, Le Temps, International Herald Tribune…).

Sur iPad, les dessins d’actualité prennent toute leur mesure et l’application, spécialement adaptée pour l’iPad, offre une navigation optimale.
ipad-left2
Comment ça marche ?
Chaque jour, les dessinateurs de Ça Ira Mieux Demain publient leurs dessins d’actualité et les abonnés reçoivent ces dessins. Chaque dessin peut renvoyer vers un article de presse, une vidéo ou une interview audio. Les dessinateurs ont aussi la liberté de publier des planches de bandes dessinées ou des strips. Pour la première fois, les dessinateurs de presse s’adressent directement à leur public et peuvent publier en temps réel leur analyse de l’actualité.

Les créateurs
Ça Ira Mieux Demain a été conçu directement par deux dessinateurs de presse : Aurel et Pascal Gros, ensuite rejoints par Tignous et Lewis Tondheim. Pour réaliser ce projet innovant, ils ont choisi AveComics, société créatrice de solutions innovantes pour la création, la diffusion et la vente de livres au format numérique qui s’appuie sur la technologie d’Aquafadas.

Comment s’inscrire ?

- Ça Ira Mieux Demain est une application disponible :

* sur iPad, iPhone et iPod Touch depuis l’App Store ;
* sur BlackBerry ;
* sur Internet depuis le site www.cairamieuxdemain.com.

- Plusieurs formules d’abonnement sont possibles :

* Abonnement personnel dédié à un dessinateur : 0,79 € / mois
* Abonnement aléatoire à deux dessins par jour, piochés au hasard : 1,59 € / mois
* Offre d’été : l’abonnement illimité pour environ 150 dessins par mois, d’une dizaine d’auteurs différents à 3,99€ / mois seulement

Lire l'article

Disparition de Bernard Giraudeau

Posté par Aub - Catégorie : Un peu de tout

Sa famille, ses amis, le cinéma, le théatre, la littérature, la mer mais aussi la Bande Dessinée pleurent la disparition de Bernard Giraudeau.
Auteur de « R97, les hommes à terre », aux coté de Cailleaux aux éditions Casterman, Bernard Giraudeau était un auteur qui s’était essayé à la BD avec succès.
L’Equipe de Sceneario vous invite à découvrir son album.

Lire l'article