ZIPANG #17 Volume 17

voir la série ZIPANG
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Collection :

Big Kana

Genre :

Guerre

Manga

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782505001942

Résumé de l'album Volume 17

Avec derrière la tête l’idée d’éviter la future bataille dans l’archipel des Mariannes, la marine impériale japonaise et l’équipage du Mirai désormais sous le commandement de Kikuchi ont planifié d’attaquer les bases américaines et britanniques sises en Inde. C’est ainsi que le Mirai, masqué sous une couche de peinture noire, fait route vers Ceylan, accompagné par une escorte que les « marins du futur » auraient aimée plus importante.

Le Mirai activant son système de brouillage des communications, la première attaque surprise menée par les Japonais serait un gros succès. Mais cette procédure sera aussi la signature qui sera reconnue par leurs adversaires qui anticiperont le second raid...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Volume 17

Beaucoup de nouveauté, dans le scénario de ce 17ème volume de Zipang ! Géographique, tout d’abord, puisque c’est sur fond d’accession à l’indépendance de l’Inde que se jouent les épisodes de ce tome. Puis sur le plan stratégique, surtout, puisque pour la première fois (et ceci sous la responsabilité de Kikuchi et des successeurs de feu l’amiral Yamamoto), le Mirai va participer à des combats en tant qu’entité agressive. Son masque noir symbolise d’ailleurs bien ce revirement dès la toute première planche...

Nouvelle donne aussi au niveau de l’importance des rôles, puisque cette fois - et cela a été assez rare depuis le début – Kadomatsu n’apparaît pas et n’est nommé qu’une ou deux fois. Et pourtant... Il reste bien présent par le biais de deux personnages : le capitaine Oguri à qui il a demandé de rester à bord du Mirai et le marin Tachibana, celui qui avait hésité à le suivre à terre. Le différend entre Kadomatsu et Kusaka est donc loin de passer au second plan ; il matérialise plus que jamais la dualité entre les façons de penser des deux hommes, leurs façons de voir l’avenir, et ce quelque soit le côté duquel penche la balance de la chance ou du pouvoir... (On remarque d’ailleurs qu’en qualité de lecteurs, on se prend au jeu de la nouvelle mission du Mirai... alors que si Kadomatsu avait été aux commandes, les choses ne se passeraient pas ainsi et ça satisferait tout aussi bien notre faim de lecture !!!)

Zipang T17 est aussi l’occasion de faire la connaissance de l’Indien Sin, pro-Anglais et de son antagoniste indépendantiste Bose, lui pro-Japonais. Il est enfin et toujours l’occasion de continuer de suivre et de vivre une grande aventure uchronique pleine d’un suspense que Kaiji Kawaguchi, le mangaka, a encore bien mené pour nous laisser avides de connaître la suite à la fin de ce tome où on laisse le Mirai fort de sa technologie face à un adversaire averti... et qui s’il n’en vaudra pas deux sera de toutes façons plus difficile à neutraliser que s’il s’était laissé surprendre. A noter de plus qu’un épisode a abordé les limites de l’utilisation des techniques du Mirai à l’époque où il est en ce moment : tout performants qu’ils sont, les super-radars du bateau du futur ne peuvent pas détecter les structures en bois des appareils ennemis !

A suivre. Impérativement.
 

Par , le

Les albums de la série ZIPANG