Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TONKAM

Genre :

Public Averti

Science Fiction

Seinen

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782845807105

Résumé de l'album Tome 5

Koga, sérieusement blessé et affaibli, se retrouve impuissant dans un fauteuil roulant high-tech à devoir écouter les explications de l’homme qui l’a mis dans cet état. Celui-ci s’appelle Jiro Nakata et il décide de raconter à Koga son passé de scientifique dans Amagi Corporation.
Pendant ce temps, la seule rescapée du massacre tente de s’enfuir de ce bâtiment diabolique avec l’aide d’une mystérieuse créature. Mais l’homme qu’on croyait de mèche avec cette horrible machination sort de l’ombre et ne tarde pas à faire feu sur Jiro et la créature, qu’on pensait être ses alliés.
Il ne se montre cependant pas plus amical avec Koga et la jeune fille et se révèle être l’acteur d’un complot insoupçonné…

Par Braider, le 21/04/2010

Notre avis sur l'album Tome 5

Ce 5ème tome reprend là où le 4ème nous avait laissé : avec Koga dans un fauteuil, plus au calme mais toujours pas en sécurité. On va en apprendre bien plus de l’homme qui l’a mis dans cet état .Ainsi, sous forme de flash back, on commence à mieux cerner la société Amagi et son lien avec les players. On en apprend également davantage sur d’autres protagonistes à travers ces évènements passés.
Mais le récit ne s’attarde pas sur ces explications qui s’avèrent d’ailleurs particulièrement bien amenées et fascinantes. Le reste du tome va en effet de nouveau céder la place à une bonne part d’action de manière à conclure, enfin, cette épreuve infligée au personnage de Koga. On en serait presque soulagé pour lui. Le tout reste d’une grande efficacité et montre la même maîtrise qu’auparavant.
Si l’histoire avance globalement peu, ce tome sait quand même donner assez de réponses au lecteur tout en maintenant un rythme excellent pour se laisser dévorer avec la même passion. Le contenu diffère donc du précédent volume, mais la cohérence de l’ensemble reste d’une régularité exemplaire et la suite se fait désirer avec la même impatience.

PS : petite originalité, ce tome présente un chapitre inédit*, à la suite du teaser du prochain tome et de différentes pubs, constitué d’une dizaine de pages blanches. Des « chapitres » comme on aimerait ne plus en voir, d’autant plus que les volumes de Zetman sont jusqu’à maintenant plutôt denses (environ 1h de lecture) et peuvent donc se passer d’une épaisseur artificielle…
*ironie

Par , le

Les albums de la série ZETMAN