Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TONKAM

Genre :

Public Averti

Science Fiction

Seinen

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782845807099

Résumé de l'album Tome 4

Koga entre dans ce curieux bâtiment perdu au milieu d’une forêt. Il avance d’un pas déterminé mais se reproche déjà de ne pas avoir su anticiper le gaz somnifère et donc de n’avoir aucune idée de l’endroit où il se trouve. De plus, les gadgets électroniques ne fonctionnent pas dans l’enceinte du bâtiment, il ne peut donc pas être repéré grâce à sa montre-émetteur. Koga n’a donc pas le choix, il va devoir avancer le plus prudemment possible aux ordres qui lui sont dictés par l’oreillette à sa disposition.
C’est avec une grande stupeur qu’il découvre de très nombreuses fans à lui, rassemblées dans une salle luxueuse, avec un somptueux buffet pour les accueillir mais sans personne d’autre puisque tout se met en place automatiquement. Koga tente de dissimuler sa surprise et son inquiétude pour éviter à tout prix la panique dans le groupe et il réfléchit le plus rapidement possible à une manière de les évacuer. En faisant le choix de ne pas saisir l’occasion de s’enfuir et de rester dans la volonté de toutes les sauver, il va involontairement lancer un jeu macabre particulièrement insoutenable. En voyant les premières victimes succomber sous ses yeux dans un spectacle sanglant, provoquant la panique générale dans le groupe, Koga va devoir garder son sang froid pour limiter les dégâts dans ce qui ressemble à une véritable descente aux enfers…

Par Braider, le 13/04/2010

Notre avis sur l'album Tome 4

Ce tome est majeur. La descente aux enfers, car il s’agit bien de cela, que l’on vit aux côtés de Koga est aussi réussie qu’insoutenable. Cet évènement essentiel ancre définitivement l’univers de Zetman dans un monde résolument adulte. C’est même peu dire, car la perversité et la violence de ces scènes, mêlées à un rythme ne laissant aucun répit au lecteur, vont dégoûter voire choquer une partie des lecteurs.
Vous voilà donc prévenus, ce tome 4 est à réserver absolument à un public averti. Si dès le début de l’histoire, Zetman ne cache pas son ambiance adulte teintée d’une violence sombre et omniprésente, ce passage particulier mettra les nerfs du lecteur à rude épreuve. Si l’horreur atteint ici son paroxysme sous quasiment toutes ses formes, ça ne restera heureusement pas gratuit.
En effet, ce 4ème tome est extrêmement travaillé et rarement un personnage (Koga) n’aura été si douloureusement développé. Le cauchemar qui prend forme sous nos yeux est aussi puissant qu’efficace et on est complètement happé par cette construction diabolique. On ne parviendra à s’arracher l’esprit de notre lecture qu’une fois celle-ci terminée, révélant le fruit de l’incroyable travail de Masakazu Katsura, dont on ne pourra cependant que se questionner sur la santé mentale à l’issue d’une telle production…
Marquant un tournant et un énorme coup d’accélérateur dans l’histoire de Zetman, ce tome magnifie la série et lui donne une aura définitivement incontournable, tout en affirmant avec force un ton incroyablement glauque et malsain qui rebutera certaines personnes.
La personnalité de la série trouve ici un ancrage fort et devient aussi hypnotisante que passionnante. On ne peut pas sortir indemne d’une telle lecture, et tout ceux qui seront parvenus jusque là suivront Zetman jusqu’à la fin dans une soif infinie de réponses. Oserez- vous être de ceux là ?

Par , le

Les albums de la série ZETMAN