Zapatistas

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Aaarg!/Bigger Boat Scop SARL

Genre :

Chronique sociale

Humour

Sortie :
ISBN : 9782370310248

Résumé de l'album Zapatistas

(Regroupe les épisodes parus dans les Aaarg! 1 à 7 + bonus !)
Carmen et Jorge sont deux révolutionnaires mexicains qui n’ont de cesse de rythmer leurs combats de leurs ébats, quand bien même Jorge ne supportant pas la vue du sang et Carmen ne pouvant jouir que pendant des séances de torture. Mais à eux deux ils représentent tout les paradoxes de ces conflits enflammés et passionnels, de ces êtres qui se sont engagés pour la cause, avec des idéaux et ce malgré le dérisoire qui se glisse au milieu des coups de fusils et autres exécutions…

Par Fredgri, le 16/05/2015

Notre avis sur l'album Zapatistas

S'il y a bien un album que j'attendais plus que les autres dans ces publications Aaarg! c'est bien celui là, le recueil Zapatistas qui regroupe tout les épisodes publiés depuis le numéro 1 de la revue !!!

Il faut dire que chacune de ces histoires est un vrai régal, qu'il s'agisse de Carmen et Jorge, comme des autres personnages croisés le temps d'une ou deux planches.
Pierre Place ancre chaque récit en pleine révolution mexicaine, détournant très habillement les idéaux des rebelles avec beaucoup d'humour noir, de dérision. L'écriture est habile et intelligente, car dans un format finalement assez court l'auteur arrive à développer des micro-intrigues finement ciselées, dressant des portraits savoureux qui mettent en exergue l'absurdité de ces combats et ce côté extrême qui tranche avec des destins parfois assez ordinaires (un gars amoureux d'une fille...) !
On se laisse alors emporter dans cette lecture passionnante ou rien ni personne n'est épargné. Pierre Place parodie ainsi les récits révolutionnaires, leur emphase parfois ampoulée qui donne des tournures de phrase enflammées, à double sens et il ne se gène pas pour y glisser des clins d’œil assez sympa (comme cette histoire avec un premier ministre à peine dissimulé !!!).

Et c'est intéressant de jouer avec ces codes. On se rappelle, jusqu'à un certain point "Il était une fois la révolution" de Leone ou les personnages se retrouvaient impliqués malgré eux en pleine révolution zapatiste. Le cadre n'était pas forcément propice à l'humour et c'est peut-être même ce qui en fait un terrain idéal pour des récits décalés, des jeux d'écriture...
Pierre Place a vraiment trouvé la bonne formule, il y prend un plaisir évident, tant narratif que graphique, dans ces segments d'histoire. Et ce plaisir est communicatif, on sourit rapidement au détour d'une phrase, d'une idée, on s'arrête devant une case magnifique, un jeu d'ombre incroyable, on en redemande, c'en est presque addictif !

Alors oui Zapatistas fait partie de ces albums qui ne laissent pas indifférent. On a envie de les prêter, de les conseiller sans plus attendre, il faut passer le mot... D'autant que cet album contient du matériel inédit, une petite histoire mettant en scène l'équipe d'Aaarg! en révolutionnaires déjantés, hilarante parodie des récits que nous venons de lire juste avant...

Non vraiment c'est un indispensable !

Par , le