YU-GI-OH #34 Volume 34

voir la série YU-GI-OH
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Genre :

Ado

Aventure

Fantastique

Manga

Sortie :
ISBN : 2871297665

Résumé de l'album Volume 34

Seto et les autres prêtres collectent les "ka" (les démons) des âmes de citoyens égyptiens pour en accumuler les pouvoirs et pouvoir les ré-utiliser ensuite contre l’âme noire du double de Bakura. Lors de cette chasse, une certaine Mana va avoir un traitement de faveur : en elle a été découvert un très puissant ka se révélant sous forme de grand dragon blanc. Seto cache de moins en moins son ambition de profiter personnellement de tout pouvoir qu’il pourrait s’attribuer pour se renforcer et réserve à cette Mana un autre sort qu’aux autres de ses prisonniers. Il va en outre déstabiliser un autre prêtre dont le double ténébreux apparaîtra.

De son côté, Bakura ne perdra pas de temps pour montrer qu’il n’est pas mort dans le temple Veju comme beaucoup l’espéraient et il revient à l’attaque, affronter le pharaon Yûgi. Un duel va éclater entre les deux, pendant laquelle le Yûgi actuel et ses amis vont réussir à entrer en contact avec le pharaon (eux qui étaient jusqu’alors un peu comme des êtres invisibles et impalpables) et faire tourner à l’avantage de celui-ci son combat contre Bakura le roi des voleurs...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Volume 34

A part Anzou et Maï, les personnages féminins étaient rares voire inexistants dans la série. Depuis deux tomes, c’est timidement que se présente le personnage de Mana, mais ses caractéristiques laissent entrevoir un rôle important pour elle par la suite.

Les choses semblent s’accélérer un peu. Des têtes tombent et d’autres apparaissent. On sait que la fin de la série Yu-Gi-Oh est pour bientôt et ainsi on craint de moins en moins de s’embourber dans d’inutiles circonvolutions scénaristiques...

L’histoire est toujours aussi dynamique, rendue nerveuse par un découpage 200% manga avec ses cases rarement rectangulaire et des dessins souvent réalisés avec des points de vues mettant l’accent sur l’action, la vitesse, etc... Les personnages principaux ont grandi depuis les tout premiers tomes, ayant laissé certains arrondis de leurs silhouettes (à part pour les arrondis pectoraux d’Anzou, hein) pour les voir remplacer par des traits plus durs, plus raides, plus pointus, plus adultes (?!).

Comment Yûgi et ses amis vont trouver leur place dans ce monde qui leur est nouveau ? Comment Seto va-t-il gérer ses ambitions, lui qui pourtant vient aider avec succès Pharaon dans son combat contre Bakura ? Pour le savoir, lire la suite !
 

Par , le

Les albums de la série YU-GI-OH