YS LA LEGENDE #2 Vengeance

voir la série YS LA LEGENDE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Celtic

Genre :

Aventure

Fantastique

Légendes

Sortie :
ISBN : 9782302022317

Résumé de l'album Vengeance


Cinq ans après sa terrible rencontre avec Urien, Ambrosius et Vortigern, à l'issue de laquelle sa femme Branwen, sauvagement assassinée, a donnée post mortem naissance à Ahès, Gradlon est prêt à reprendre la route. Habité par un désir fort de vengeance qu'il a pu communiquer à sa fille, l'exilé Picte part tout d'abord à la recherche de son traître de frère, Cormak. Celui-ci a fini par se mettre sous la protection de l'église, protection totalement désuète pour Gradlon qui ne tarde pas à le retrouver et à l'éliminer. A la suite de ce forfait partagé avec Ahès, le guerrier poursuit ensuite sa quête vengeresse sur le territoire de la Grande-Bretagne et fond sur les traces des trois mercenaires à l'origine de sa soif de justice. La légende de Gradlon et la future cité d'Ys est en marche.


 

Par Phibes, le 22/07/2012

Notre avis sur l'album Vengeance


Sous l'égide de la collection Celtic de la maison Soleil, Jean-Luc Istin relance son évocation de la cité mythique bretonne disparue. Totalement inspiré par les nombreuses moutures fabuleuses perpétuées sur celle-ci, ce scénariste prolixe, en fin connaisseur des légendes celtiques (rien que pour l'année en cours : Merlin – La quête de l'épée, Excalibur, Les Druides, Templier…) nous en délivre une version pour le moins captivante et intrigante de par sa noirceur ambiante.


Gradlon revient donc à nous, dans sa narration au contact du prélat Antonius Avea, venu l'interroger sur la création de la légendaire cité d'Ys. Si antérieurement, le massif personnage crevait les pages, ce dernier semble, dans ce deuxième volet, s'éclipser en faveur d'un autre personnage clé de la légende d'Ys, sa fille Ahès. A ce titre, Jean-Luc Istin se permet de jouer avec le charisme de cet enfant de 6 ans, qui, à la faveur de son parcours atypique tout frais, révèle bien des surprises ténébreuses.


Au travers des 48 planches, la légende de Gradlon commence à prendre son essor, se fondant sur des faits graves, tout d'abord sur la trahison d'un frère, puis sur une vengeance et la possession de territoires de vaincus. Le récit ainsi constitué nous promet des rencontres fortes, sanglantes, barbares qui n'exclut pas quelques accents de féminité tel que peut le laisser entrevoir la couverture. L'usage de la voix-off complète parfaitement les échanges sans retenue entre les protagonistes qui nous réservent, dans cette brutalité environnante, quelques bons revirements scénaristiques.


Au niveau du dessin, le travail de Dejan Nenadov se veut toujours de grande qualité. Bénéficiant d'un découpage habile, moderne, et d'un encrage appuyé qui conforte l'impression de dureté, son graphisme donne vie à des personnages graves, bâtis à la "Conan", possédant un ego surdimensionné. Les combats mis en avant sont remarquablement impressionnants, réalisé sur des planches entières qui valent leur pesant de détails et de puissance évocatrice.


Un deuxième album efficace sur une légende celtique plaisante à parcourir et pour le moins frissonnante qui possède toutefois une singularité (erreur d'impression), celle d'arborer sur sa tranche deux noms d'auteurs qui n'ont rien à voir avec la saga et qui concerneraient plutôt celle de Merlin – La quête de l'épée qui sort en même temps.


 

Par , le

Les albums de la série YS LA LEGENDE

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›