YIU, PREMIERES MISSIONS #6 L'inquisiteur et la proie

voir la série YIU, PREMIERES MISSIONS
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782302003750

Résumé de l'album L'inquisiteur et la proie


Yiu enchaîne mission sur mission avec un taux de réussite exceptionnel. Préparée, équipée, renseignée pour que chacune de ses expéditions soit couronnée de succès, elle est véritablement un outil perfectionné au service de la Coalition des Trois Majeures.

Il faut dire que ses interventions sont planifiées au millimètre et à la seconde près par celui qu’on appelle l’Inquisiteur Noir, un être d’une intelligence brillante, craint et protégé au-delà de tout entendement puisqu’il est en outre la précieuse mémoire de la Coalition.

Or, un jour, au sortir d’une mission, Yiu est interceptée en violation de tout protocole par des membres de la Coalition. Ils sont porteurs d’un message pour elle émanant justement de cet Inquisiteur Noir. Seulement, comme il s’est récemment fait approcher par des satanistes (oeuvrant contre les intérêts des Trois Majeures) aux arguments desquels il n’a pas été imperméable, c’est sa personne, et par extension ce qu’il représente, qui est menacé.

Yiu écope donc pour cette fois d’une mission non officielle : protéger l’Inquisiteur Noir pour pouvoir lui faire dire où se trouve la Mémo-Tech contenant ses archives « diplomatiques » ultra secrètes...

Ceux qui en veulent au cerveau de la Coalition ne sont pas loin. Yiu sait que rien ne sera facile, d’autant plus que lorsqu’elle se retrouvera face à face avec le mystérieux Inquisiteur Noir, elle reconnaîtra quelqu’un qui a fortement marqué son existence...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album L'inquisiteur et la proie


On a peine à imaginer comment des auteurs qui ont déjà offert le top à leurs lecteurs pourraient réitérer l’exploit, voire faire encore mieux. On peut être curieux, aussi, dans le cas de séries comme Yiu Premières Missions, de savoir lorsqu’un nouvel album paraît comment ils ont pu se renouveler une fois de plus pour nous captiver avec une énième mission...

Et bien il vous suffira de vous procurer ce 6ème album de Yiu Premières Missions pour comprendre que ce genre de doutes et de questions n’est pas de mise avec des auteurs de talent comme Téhy, Vax et Vee !

Lorsqu’éclate l’action dès les premières planches, on a juste le temps de se demander si les 18 secondes qu’il reste à Yiu pour quitter les lieux de son dernier coup d’éclat ne font pas trop écho aux 19 minutes qu’il lui restait dans sa mission d’exfiltration de la Geisha n°11 du tome précédent ; si on ne va pas avoir droit au même type de suspense "compte à rebours".

Mais déjà à la planche 4, on a la réponse et on comprend que cet album sera différent des autres dans sa construction. Et en effet, après une première partie cataloguant des exploits de la tueuse Yiu, on accède au cœur de la nouvelle aventure qu’attendaient avec impatience les fans de la belle héroïne. Et bien laissez-moi vous dire qu'ils ne vont pas être déçus, et qu'ils auront presque droit à deux histoires en une, les auteurs nous réservant la surprise d’un superbe flashback sur la jeunesse de Yiu ; flashback qui non seulement parfait la construction de l'identité de Yiu mais qui, de plus, est intimement lié à sa nouvelle mission...

Après "Exfiltration Geisha", "L’inquisiteur et la proie" est une nouvelle création exemplaire. Par son découpage précis qui balise l’aventure dans laquelle Yiu va se jeter, par le superbe dessin de Vax et enfin par des couleurs participant au dynamisme du tout : regardez ces sillages sanglants des malheureux tombant dans l’eau ou encore ces luminosités qui peuvent même rendre chaud le métal ou froides les chairs... Un excellent travail !

C’est sûr, ce Yiu Premières Missions T6 va faire un malheur ! Et pour les lecteurs, c’est "que du bonheur" !
 

Par , le

Les albums de la série YIU, PREMIERES MISSIONS

Nos interviews liées

Yiu, Premières Missions Tome 5 : Exfiltration Geisha

Sceneario.com : Vax, le dessin ne se démarque pas trop de la série mère, était-ce pour ne pas blesser les fans de la première heure?
Vax :
Je n'ai pas vraiment eu à me forcer pour coller à l'univers graphique de la série mère, ce genre de décors, de persos, c'était exactement ce que j'aimais dessiner avant de faire de la bd, du coup c'est assez naturellement que je me suis mis dans le bain. Et oui, c'est certain que le but était de garder une certaine homogénéité entre les deux séries, même si en regardant bien on trouve beaucoup de différences au niveau dessin. Je dirais même que d'albums en albums, je me sens de plus en plus libre d'apporter des choses qui n'existaient pas forcement dans la série mère, comme ce coté japonisant qu'on retrouve dans les tomes 2 et 5.    


Sceneario.com : Vax, Souhaiterais-tu diversifier ton talent de dessinateur en t'attaquant à un ou d'autres genres que la science-fiction ? Si oui, lesquels ?
Vax :
J'aime beaucoup le médiéval fantastique, les series plus actuelles et réalistes m'intéressent également, et j'ai une envie d'album humour sur des ninjas que je traine depuis quelques temps [...]

Lire la suite ›

Interview de Téhy, auteur avec Lalie de L'ange et le dragon

Sceneario.com : Bonjour ! "Téhy"... Forcément, ce nom dit quelque chose aux amateurs de bandes dessinées, notamment à ceux qui connaissent tes réalisations et à ceux qui ont déjà lu une première interview que tu avais accordée à Sceneario.com en janvier 2003, mais pourrais- tu quand même te (re)présenter ?
Téhy : Je suis un modeste auteur BD, partagé en deux parties : une partie "Jim" multipliant les expériences BD humour, avec différents titres, différents formats, différents types d'humours, et une partie "Téhy" plus axée sur les scénarios "fantastiques", avec moins de morceaux d'humour à l'intérieur ^^ . Mais là aussi, avec une tendance à vouloir essayer des projets différents, décalés, comme avec le projet YIU (7 tomes de 72 planches) ou sa série parallèle Premières missions [...]

Lire la suite ›

TEHY

Sceneario.com: Bonjour et merci d'avoir accepté de répondre à mes questions. Tu portes deux noms de scène, tu as plusieurs métiers (dessinateur, réalisateur, scénariste.), alors finalement, comment te décrire ?

Téhy: Plutôt un scénariste, je suppose, en phase d'apprentissage perpétuel, mais content à chaque fois que j'ai l'impression - subjective, forcément - de faire des progrès, de savoir un peu mieux raconter. Je considère ces années comme une sorte de passage pour apprendre à raconter des histoires, à s'y frotter, tester, jouer à essayer de s'épater, et toutes ces choses là. A côté de ça, dessinateur ou réalisateur, ce n'est jamais que des façons de faire passer les idées.

Sceneario.com: Ton métier de scénariste t'a conduit vers différentes histoires, dont celle de « Fée et Tendres Automates » qui se conclut ce mois ci. Après des péripéties tumultueuses tant dans la fabrication de la série que dans son récit, le troisième et dernier tome arrive enfin [...]

Lire la suite ›