YIU, PREMIERES MISSIONS #5 Exfiltration Geisha

voir la série YIU, PREMIERES MISSIONS
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Mondes Futurs

Genre :

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782302000070

Résumé de l'album Exfiltration Geisha


Nero-Empurio-Daï-a avait vécu comme un des plus gros salauds que la terre ait portés. Il avait même mis enceinte une prostituée pour que sa lignée ne s’arrête pas le jour où il allait immanquablement mourir dans le fief des 4000, l’élite de l’armée chinoise... Mais une seule et unique chose pourtant comptait par-dessus tout pour les défenseurs de la cause tibétaine : que son enfant à naître, le futur Dalaï Lama, puisse voir le jour.

Ce n’est que 19 minutes avant la mort de Nero-Empurio-Daï-a par injection létale que Yiu a connu les dernières précisions sur sa mission : faire dire au condamné où était la geisha dont le ventre protégeait le futur maître spirituel des Tibétains pour l’exfiltrer du territoire chinois.

19 petites minutes...

Impossible.
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Exfiltration Geisha


C’est très simple : tout y est. Tout ce qu’on peut attendre d’une excellente BD d’action lorsque l’on s’installe dans son fauteuil. Sauf que là, il vaut mieux avoir checké le mécanisme du siège éjectable et vérifié la ceinture de sécurité, car en vous plongeant dans la lecture de cette cinquième mission de Yiu, vous signez pour une expérience vraiment décoiffante.

Ebouriffant, tout d’abord, le dessin de Vax. Joli, précis, SF à souhait et porté par les couleurs qu’il faut, le graphisme est effectivement un atout de cette nouvelle aventure. Mais la palme (partagée) revient pourtant plus, à mon sens, au scénario. Car ainsi que je vous le laissais entendre, on est vraiment secoué tout au long de l’album. On est emporté dans une cascade d’événements dont le timing est aussi millimétré que sont extraordinaires la mission et les moyens utilisés pour la mener à bien.

D’abord, cette impression de vitesse, sans arrêt, ce contre-la-montre qui s’engage dès les premières vignettes ; puis les rebondissements incessants et les surprises qui ne manquent pas d’arriver, comme par exemple la mort de Nero-Empurio-Daï-a... de qui, post-mortem, Yiu doit tirer des informations !!! S’ensuit l’épisode oppressant du cocon de métal dans lequel les héros sont menacés, le surnombre des ennemis, la fuite... et c’est ainsi, à mach 5, que se déroule toute cette mission ; une mission à la fin elle aussi très déroutante... On n’a pas l’habitude de voir traité(e)s comme cela ses héro(ïnes)s ! Waouh !!! Trop fort !

Une grande claque que cette histoire. Le lecteur a vraiment l’impression d’être une balle tirée d’un canon sans trop savoir où et comment il s’écrasera...

Cible en tout cas atteinte par les auteurs : Yiu a encore un très bel avenir devant elle et un potentiel énorme. Vivement la prochaine feuille de route, et bravo les artistes !
 

Par , le

Les albums de la série YIU, PREMIERES MISSIONS

Nos interviews liées

Yiu, Premières Missions Tome 5 : Exfiltration Geisha

Sceneario.com : Vax, le dessin ne se démarque pas trop de la série mère, était-ce pour ne pas blesser les fans de la première heure?
Vax :
Je n'ai pas vraiment eu à me forcer pour coller à l'univers graphique de la série mère, ce genre de décors, de persos, c'était exactement ce que j'aimais dessiner avant de faire de la bd, du coup c'est assez naturellement que je me suis mis dans le bain. Et oui, c'est certain que le but était de garder une certaine homogénéité entre les deux séries, même si en regardant bien on trouve beaucoup de différences au niveau dessin. Je dirais même que d'albums en albums, je me sens de plus en plus libre d'apporter des choses qui n'existaient pas forcement dans la série mère, comme ce coté japonisant qu'on retrouve dans les tomes 2 et 5.    


Sceneario.com : Vax, Souhaiterais-tu diversifier ton talent de dessinateur en t'attaquant à un ou d'autres genres que la science-fiction ? Si oui, lesquels ?
Vax :
J'aime beaucoup le médiéval fantastique, les series plus actuelles et réalistes m'intéressent également, et j'ai une envie d'album humour sur des ninjas que je traine depuis quelques temps [...]

Lire la suite ›

Interview de Téhy, auteur avec Lalie de L'ange et le dragon

Sceneario.com : Bonjour ! "Téhy"... Forcément, ce nom dit quelque chose aux amateurs de bandes dessinées, notamment à ceux qui connaissent tes réalisations et à ceux qui ont déjà lu une première interview que tu avais accordée à Sceneario.com en janvier 2003, mais pourrais- tu quand même te (re)présenter ?
Téhy : Je suis un modeste auteur BD, partagé en deux parties : une partie "Jim" multipliant les expériences BD humour, avec différents titres, différents formats, différents types d'humours, et une partie "Téhy" plus axée sur les scénarios "fantastiques", avec moins de morceaux d'humour à l'intérieur ^^ . Mais là aussi, avec une tendance à vouloir essayer des projets différents, décalés, comme avec le projet YIU (7 tomes de 72 planches) ou sa série parallèle Premières missions [...]

Lire la suite ›

TEHY

Sceneario.com: Bonjour et merci d'avoir accepté de répondre à mes questions. Tu portes deux noms de scène, tu as plusieurs métiers (dessinateur, réalisateur, scénariste.), alors finalement, comment te décrire ?

Téhy: Plutôt un scénariste, je suppose, en phase d'apprentissage perpétuel, mais content à chaque fois que j'ai l'impression - subjective, forcément - de faire des progrès, de savoir un peu mieux raconter. Je considère ces années comme une sorte de passage pour apprendre à raconter des histoires, à s'y frotter, tester, jouer à essayer de s'épater, et toutes ces choses là. A côté de ça, dessinateur ou réalisateur, ce n'est jamais que des façons de faire passer les idées.

Sceneario.com: Ton métier de scénariste t'a conduit vers différentes histoires, dont celle de « Fée et Tendres Automates » qui se conclut ce mois ci. Après des péripéties tumultueuses tant dans la fabrication de la série que dans son récit, le troisième et dernier tome arrive enfin [...]

Lire la suite ›