XIII MYSTERY #5 Steve Rowland

voir la série XIII MYSTERY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Policier

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782505013433

Résumé de l'album Steve Rowland


Alors que la journée semble des plus profitables au président William Sheridan qui a décidé, lors d'un passage à New York, de prendre un bain de foule, un homme se prépare à exécuter une terrible besogne. Arme au poing, ce dernier aspire à entrer dans l'Histoire. Steve Rowland, tel est son nom, a un passé, un passé marqué par l'autoritarisme et l'ambition d'un père raciste, par l'effacement d'une mère, par des aspirations extrémistes et par une rencontre primordiale, celle avec Kim Carrington, la fille du général commandant l'unité des SPADS. Fort de ces évènements, Steve va subir des coups du sort malheureux entre vengeance et manipulations insidieuses qui vont le conduire irrémédiablement à accomplir une action radicale. Restera-t-il le premier dans la course car il n'y a pas de place pour le second ?


 

Par Phibes, le 09/10/2012

Notre avis sur l'album Steve Rowland


Après la Mangouste, Irina, Little Jones et Colonel Amos, c'est au tour d'un autre personnage qui a marqué de son empreinte la grande saga XIII initiée par Van Hamme et William Wance, à savoir l'énigmatique Steve Rowland. Ce dernier ayant donné son identité et son effigie au fameux amnésique, il était de bon aloi d'en savoir un peu plus sur ce personnage capital.


Pour ce faire et comme le veut le concept de ces histoires parallèles à la série mère, ce sont deux nouveaux artistes reconnus dans le monde du 9ème art pour leurs travaux respectifs (Fabien Nury et Richard Guérineau) qui ont planché sur l'évocation de ce personnage. A ce titre, l'association est profitable et permet de nous immerger dans une aventure parfaitement huilée qui, du début jusqu'à la fin, reste entreprenante. En effet, dans un premier temps, cette dernière vient donner une vision complémentaire à la saga d'origine habilement exploitée de telle manière qu'elle vient combler des trous restés ouverts. Par la suite, l'histoire de Steve Rowland ne manque pas de rebondissements liés au épreuves que le personnage a dû traverser pour finir enrôlé, via une Kim Carrington multi faces et surprenante, dans une conjuration des plus structurées et sans pitié pour ses membres.


De son côté, le graphisme de Richard Guérineau reste, pour notre plus grand plaisir, de haut vol. Utilisant un découpage dynamique, ce dessinateur talentueux, qui a su parfaire son trait sur des séries à succès telles Le chant des Stryges nous régale de sa beauté, sa rigueur, de son authenticité qui vient se caler bien agréablement à celles du dessinateur d'origine William Wance. On retrouve bien sans équivoque les personnages de la première heure, preuve que le dessinateur a su s'accaparer judicieusement l'univers initial. Les ambiances sont également finement travaillées par un jeu de lumière maîtrisé, associé à un encrage qu'il convient, de par son usage, de saluer.


Un épisode rondement mené qui trouve incontestablement sa place aux côtés de la série mère.


 

Par , le

La sortie d'un nouveau tome de la série XIII Mystery est toujours un événement, un rendez-vous incontournable du mois d'octobre.
Ce cinquième opus s'intéresse donc à Steve Rowlands : l'homme qui va jouer un rôle important dans la saga XIII.
C'est au tour de Fabien Nury de nous concocter cette histoire.
Avec tout le talent qu'il a, le scénariste va écrire l'histoire de ce jeune garçon qui va devenir un impitoyable tueur. L'auteur va s'intéresser à son enfance, au rapport qu'il a eu avec son père, comment il a rejoint un groupe faciste et comment il va rencontrer Kim Carrington.
Thriller, espionnage, drame, Nury mixe tout cela pour en faire un très bon récit. Le lecteur ayant droit à de nombreuses surprises au fil de sa lecture. Il va aussi pouvoir mettre quelques pièces du puzzle en place.
Nury va aussi permettre à Richard Guérineau de pouvoir mettre en images de très belles planches. Le style du dessinateur du Chant des Stryges s'apparente fortement par moment à celui d'un Jean Giraud.
Cette histoire est servi par une excellente mise en scène qui donne un très bon rythme à cette lecture qui ne vous lâchera pas comme ça. Avec ce récit, Guérineau va aussi vous faire visiter quelques périodes de l'histoire des USA jusqu'à cette guerre en Asie où les Spads entrent en action.

Un tome fort réussi, passionnant et indispensable pour tout amateur de la série XIII.

Par , le

Les albums de la série XIII MYSTERY

Nos interviews liées

Un entretien avec Richard Guérineau

Un entretien avec Richard Guerineau à l'occasion de la sortie de Charly 9
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Fabien Nury et Pierre Alary

Sceneario.com : Fabien Nury, Pierre Alary, ce n’est plus la peine de vous présenter, comment vous êtes-vous rencontrés sur le projet Silas Corey ?
Fabien Nury : Par téléphone, on s’est dit qu’on aimerait bien travailler ensemble. J’avais un scénario de prêt, je l’ai fait lire à Pierre, il m’a répondu : Super, ça va être beaucoup de boulot mais on y va.
Sceneario.com : Un scénario qui a pour cadre la première guerre mondiale, après Il était une fois en France, les guerres sont-elles un terreau propice aux histoires ?
Fabien Nury : Ah oui, bien sûr que oui. En tant que territoire de fiction, la guerre est un terreau particulièrement propice. Elle brise des vies, elle crée des destins exceptionnels. La guerre c’est la violence universelle. C’est parfois le règne du mal et c’est assez souvent la dedans que vous pouvez placer des fictions dramatiques [...]

Lire la suite ›

Richard Guérineau

Sceneario.com : Commençons par l’incontournable une petite présentation :o)
Richard Guérineau : J’ai commencé à faire de la bande dessinée en 93/94. J’ai réalisé une première série qui s’appelait L’as de pique chez Dargaud. Elle a été rééditée depuis chez Delcourt en version intégrale noir et blanc. Ensuite j’ai travaillé sur Le chant des Stryges. En parallèle je fais un peu d’illustration et quelques bricoles à droite à gauche. Je viens de terminer quelques couvertures de romans pour les éditions J’ai lu. J’ai relooké les romans de Lovecraft, des choses diverses comme ça. Sceneario.com : Uniquement chez J’ai lu ?
Richard Guérineau : Essentiellement. Ils étaient venus me trouver il y a quelques années parce que j’avais fait un porte folio avec la librairie Ciné flash sur des thèmes gothiques fantastiques, époque 19e et ça leur avait bien plu [...]

Lire la suite ›