X-Men : Supernovas

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Science Fiction

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782809460773

Résumé de l'album X-Men : Supernovas

Nogales, au Mexique. Victor Creed est aux abois, il semble être poursuivi. Alors qu'il trace la route, deux inconnus, agissant dans l'ombre, sont sur ses traces. Pendant ce temps, une équipe de X-Men est en mission dans une sorte de clinique spécialisée. Scott Summers et Emma Frost sont à terre, Malicia prend les commandes...

Par Berthold, le 16/03/2017

Notre avis sur l'album X-Men : Supernovas

Ce volume propose les : X-Men 188 à 199, ainsi que le X-Men Annual 1.

X-Men : Supernovas permet de retrouver la saga datant de 2007 où l'on voit Malicia prendre les commandes d'une équipe d'X-Men composée de Rocket, iceberg, Cable, mais aussi de Mystique, Lady Mastermind et de Dents-de-Sabre.
C'est sur ce run que le scénariste Mike Carey (Lucifer, The Unwritten,...) fait son entrée dans l'univers des X-Men pour une période qui durera plus de 70 numéros ou il met en avant Malicia.
Mike Carey surprend, d'entrée, les fans des X-Men. Déjà, quand nous verrons l'équipe que dirige Malicia, composée en partie de quelques "bad mutants" ! Imaginez ce X-Team où se cotoient Sam Guthrie, Bobby Drake, Mystique et Victor Creed !!! Les rapports entre les membres de l'équipe vont être tendus. Et pourtant, Carey réussit son pari en renouvelant l'univers X. Il n'hésite pas, par exemple, à mettre en scène une relation amoureuse entre Mystique et Iceberg !!!

Ce tome permet aussi de découvrir une nouvelle menace pour la race mutante, "Les Enfants de la Crypte" qui utilisent Véga et sa soeur pour s'en prendre aux X-Men.
Dans cette aventure, les lecteurs ne s'ennuient pas un instant, ils se retrouvent au centre de combats épiques et de rebondissements phénoménaux.
En fait, ce run de Mike Carey est plutôt une belle surprise.

Quand à la partie graphique, Mike Carey est bien épaulé par Chris Bachalo en très grande forme. Ses planches sont fabuleuses à voir. Il y a toujours une touche géniale dans la composition des cases. Et puis, il y a ce look très particulier qu'il donne à ses personnages. Humberto Ramos (Crimson, Superior Spider-Man,...) fait aussi partie de l'aventure. Il rajoute sa touche personnelle et ne dénote pas avec le style Bachalo, même si les deux ne se ressemblent pas.

Une très bonne surprise que je vous recommande !

 

Par , le