Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

Marvel Transatlantique

Genre :

Action

Thriller

Sortie :
ISBN : 2845388128

Résumé de l'album Saudade

Logan, alias Wolverine des X-men, a besoin de vacances. Il compte faire un voyage à moto au Brésil.
Mais, lors du débarquement de son engin, des jeunes gamins lui piquent sa moto. Ces enfants sont poursuivis par une bande de tueurs. 
Logan va affronter une bande organisées surarmées et  un guérisseur doté d'un pouvoir mutant pour aider ces gamins des rues, dont un doté lui aussi d'un pouvoir mutant. 

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Saudade

La collection "Marvel : transatlantique" se dote d'un nouveau titre. 
Après un one-shot sur Spiderman écrit et dessiné par des auteurs italiens, voici le plus terrible des mutants, le griffu des X-men : Logan ! 
Et c'est un duo de choc qui s'occupe d'envoyer Wolverine au Brésil. Rien de moins que les auteurs de Sillage : Morvan et Buchet.
Et bien, c'est une agréable surprise. Sans être un chef d'oeuvre, cette aventure est assez sympathique. Elle tient bien la route et reste dans la continuité des X-men période Morrisson (comme on peut le voir à la fin avec les costumes noirs et Jean Grey qui est encore vivante). 
Morvan  a plutôt réalisé un bon thriller qu'une aventure classique des X-men. C'est un plus "hard-boiled" comme style, ici.
L'idée de placer le héros au Brésil, pays assez violent avec ses gangs, ses favelas, sa misère est une bonne chose. 
Buchet dessine un Logan assez différent de celui qu'on connaît, et on espère le revoir un jour comme on le rencontre là. Son dynamisme, sa contruction, sa mise en page font mouche : l'oeuvre est une réussite. 
Les auteurs font quelques clins d'oeil à l'oeuvre des X-men, comme ce réveil qui sonne "KirbyLeeByrne", par exemple.
Un one-shot réussi agréable à lire qui ne déplaira pas au fans du mutant griffu, aux fans de Navïs et à tout amateur de la samba et du Brésil.
C'est une oeuvre que l'on découvre avant les U.S.A.

Par , le

Voilà, encore, un album de Morvan et Buchet fort recommandable !
Déjà pour tous les fans de Wolverine qui apprécieront de voir leur super-héros préféré mis en scène par des européens. En nous racontant cette histoire se passant dans les bas fonds du Brésil, ils sortent des histotres classiques de X-Men. Ils amènent notamment à cet univers bien connu, leur touche bien particulière mélangeant thème grave de société et scènes d'actions savamment découpées.
Et ce one-shot leur permet aussi de traiter un album de manière plus crue qu’à l’accoutumée. Avec un Wolverine ultra violent et grossier, il amène un traitement plus adulte que ce qu’ils font dans Sillage par exemple.
2 versions de cet album existent, une version standard et une version collector qui vaut le détour avec interviews, carnet de croquis et fait rare, une BO. Le prix de cette version collector est d’ailleurs assez élevé, mais lorsque l’on est fan…

Par , le

Les albums de la série WOLVERINE

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›