Old Man Logan

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Marvel Comics Group

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Thriller

Sortie :
ISBN : 9780785131724

Résumé de l'album Old Man Logan

(Wolverine 66 à 72 + Wolverine: Old Man Logan Giant Size)
50 ans que Logan n'a plus réutilisé ses griffes, 50 ans qu'il s'est exilé loin de ce monde de super héros, traumatisé par la mort de ses amis, par la prise de contrôle des États-Unis par les pires super-vilains de la planète... Maintenant, il vit tranquillement en Californie, dans sa ferme, avec sa famille, même si les fins de mois sont parfois difficiles, comme en ce moment ! Alors quand la famille Banner vient réclamer son impôt mensuel, qu'il ne peut pas le payer, il n'a plus le choix, il lui faut accepter l'offre que lui fait son vieux pote Hawkeye, traverser les States pour l'aider à convoyer une mystérieuse marchandise...
Logan ne veut plus redevenir Wolverine, ses fantômes sont loin derrière lui...
Le voyage risque d'être long...

Par Fredgri, le 04/05/2017

Notre avis sur l'album Old Man Logan

Récemment est sorti le film Logan, mettant en scène un Wolverine vieillissant qui se perd dans l'alcool et le désespoir !
Il est affiché partout que ce film est librement inspiré de la saga Old Man Logan de Millar et McNiven, il convenait d'aller vérifier sur pièce !
Et, tout de suite, le constat est sans appel, si les scénaristes avaient décidé de garder quelques éléments du récit de Millar ils se sont très vite éloignés du matériau de base pour partir dans une direction complètement opposée ! Il faut donc laisser tomber toute comparaison pour se concentrer sur la lecture seule de ce très sympathique recueil !

Mark Millar, en 2008, est déjà un scénariste très réputé, qui se permet toutes les audaces. Il a déjà signé auparavant, sur le même titre "Enemy of the states, avec Romita Jr. Mais, ici, il propose de se projeter quelques 50 ans dans le futur, dans un monde post apocalyptique dirigé par des super vilains, avec Red Skull à la tête du pays ! L'ère des super-héros n'existe plus et les quelques survivants se sont soit résignés, soit ils ont carrément disparus. Logan est de ceux qui ont baissé les bras, qui se contentent de subsister avec leur famille. On devine que derrière ce refus d'utiliser ses pouvoirs se cache une douleur très profonde, le souvenir d'un passé que le vieil homme ne veut plus revoir, même s'il le hante sans cesse !

Bien sur, Millar en rajoute une couche en mettant le pays sous le contrôle de la famille Hulk, de Doom, du Kingpin... D'autant que les Hulk sont dorénavant une famille de dégénérés consanguins à tendance cannibale...
Le scénario est donc très astucieusement mené, il ne se contente pas d'amener des idées borderline, il fait réfléchir sur le statut du héros, sur le personnage de Wolverine ! Cela reste assez absolutiste dans la formulation, pas énormément de finesse tout de même, si ce n'est dans la caractérisation de Logan lui même, évidemment !
Toutefois, Millar glisse des pistes à explorer deçi delà, des pistes qu'il laisse assez étrangement en plan. Il n'exploite pas du tout, non plus, les divers territoires traversés par nos deux héros qui vont d'un point A à un point B, sans pratiquement aucune difficulté. Ça aurait mérité d'avoir un peu plus d'attention sur ce background (qui laisse aussi deviner qu'une suite était déjà envisagée, même sans Millar aux commandes, comme il sera ensuite le cas avec Bendis et Lemire aux scénarios !), que cela soit un chouilla plus creusé !

Toutefois, comme on pouvait s'en douter avec Millar, le traitement de cet univers est intéressant et très porteur ! De plus il rythme assez bien ce périple, avec deux combats finaux de toute beauté !!! Il faut dire que Steve McNiven est aux dessins et il nous offre une prestation très réaliste absolument magnifique, même si je trouve aussi l'ensemble plutôt froid et deshumanisé !

Finalement, cet Old Man Logan restera certainement, à mes yeux, l'un des projets les plus stimulants sur Wolverine, une lecture qui donne envie d'aller creuser du côté de la série qui a suivi...

Très recommandé !

Par , le