WILL #2 Si vous croyez que c'est facile

voir la série WILL
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Start

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 284565636X

Résumé de l'album Si vous croyez que c'est facile

Dans le tome 1, Will était étudiant en Arts Plastiques et livreur de pizzas pour payer son loyer. Il tentait de passer son permis de conduire. Il était souvent accompagné de son chien, Klébert et de ses deux copains, Seb et Flo. Il hésitait entre deux filles Maëva et Brigitte. Et bien dans le tome 2, rien n’a changé, son chien est un obsédé sexuel, il a toujours de gros problèmes relationnels avec les filles et n’arrive toujours pas à avoir son permis.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album Si vous croyez que c'est facile

Comme dans le tome 1, j’ai passé de grand moment à rigoler tout seul. On reprend les mêmes personnages et on poursuit les gags et les situations sur les même thèmes, la séduction, la drogue, le permis, les rendez-vous ratés, …). Will est l’archétype du looser. On ne peut que se reconnaître ou penser à quelqu’un dans les gags. L’arrivée de la grand-mère ajoute un nouveau personnage et ajoute de nouveaux tourments. Les dessins sont très sympas et aide beaucoup à l’hilarité. Et si on cherche bien, on peut trouver beaucoup de petits détails en arrière-plan (les cigarettes débordant des cendriers, la vaisselle dans l’évier, d’autres dessinateurs ou scénaristes de chez Soleil).
Comme je disais pour le premier, jetez-vous dessus !!

Par , le

Les albums de la série WILL

Nos interviews liées

Guillaume Bianco, auteur de Billy Brouillard

Sceneario.com : Bonjour Guillaume Bianco ! Pourriez-vous avant tout vous présenter et nous rappeler votre parcours artistique ?
Guillaume Bianco : "Parcours Artistique" ? En ce qui me concerne, et sans fausse modestie aucune, le terme me dérange un peu... Je pense sincèrement ne pas être un "artiste"... Picasso, Van Gogh en étaient... Moi pas... En revanche, je sais m’arranger avec les choses que je sais ou non dessiner, ce qui m’intéresse c’est de transmettre les émotions que j’éprouve... Rien de plus... Mon parcours "non artistique", donc, se résume à un bac d’arts plastiques, où l’ on n'apprend pas grand chose, je crois... En tout cas, pas à devenir artiste... Par la suite, j’ai fait des études de langues orientales et voulais enseigner le Français en Asie... Puis j’ai croisé la route de Didier Tarquin et de Christophe Arleston et je me suis retrouvé à faire l’imbécile au studio Gottferdom (la rédaction de Lanfeust Mag), jusqu'à ce qu’Arleston me demande de faire une page pour le magazine [...]

Lire la suite ›