Le sentier des amitiés perdues

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Aventure

Historique

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 2203344180

Résumé de l'album Le sentier des amitiés perdues

1774 – Wheeling –
Les tensions entre blancs et indiens sont telles qu’une nouvelle guerre indienne pourrait être déclenchée.
Les hommes du capitaine Michael Cresap, profitant de son absence vont chez Baker, celui-ci accueille des Mengwees et des Cayugas chez lui. L’alcool aidant, les pionniers agressent les indiens et cela se termine par un massacre. Les pionniers dirigés par Greathouse ont tué hommes et femmes. Ces indiens là faisaient parti de la famille du chef Logan. Celui-ci réclame vengeance. Des fermes seront brulées. Les pionniers massacrés, faits prisonniers et torturés. L’armée prend le chemin de la guerre.
Cela va être le début de l’aventure pour Criss Kenton, un virginien de 17 ans dont la famille fut tuée par les indiens.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Le sentier des amitiés perdues

Attention, œuvre culte.
C’est aussi un chef d’œuvre du à Hugo Pratt.
« Fort Wheeling » est paru en 1962.
C’est une œuvre qui lui fut inspiré par ses lectures : la trilogie de Zane Grey, Fenimore Cooper, Kenneth Roberts. Hugo Pratt a réuni par la suite une documentation extraordinaire sur les guerres en Amérique du Nord au XVIIIème siècle.
Une œuvre riche en détails. Extraordinaire côté narration. Riche en péripéties et rebondissements. Un grand livre d’aventure.
Nous allons suivre le parcours de Criss Kenton. Nous n’allons faire sa connaissance qu’au bout de 20 pages, lorsqu’il s’engage dans l’armée coloniale et sa rencontre avec Pat Fitzgerald, l’anglais du même âge que Criss, qui ne comprends pas ce qu’il fait là, car ce n’est pas sa guerre. Une amitié va naitre et ce sera la rencontre avec Mohena, la jeune fille blanche élevé par les indiens, la découverte de l’amour pour le jeune Kenton.
Kenton qui sera aussi ami avec Tiny un jeune indien.
Nous allons croiser des personnages historiques tels que Daniel Boone, la famille Zane, Lew Wetzel (un tueur d’indien), Simon Girty, un renégat blanc (auquel Pratt a donné ses traits) et puis Simon Kenton (le frère de Criss).
Criss Kenton va aussi croiser la route d’un certain Ticonderoga (un personnage crée par Oesterheld et Pratt en 1957 dans « Ticonderoga » dont l’action se passe en 1755).
Puis ce sera le début de la guerre d’indépendance en 1776. Deux amis vont se retrouver dans des camps adverses.
Les planches sont magnifiques, de toute beauté. Des paysages superbement rendus. A la lecture, nous sentons ces grands espaces.
De très belles scènes d’actions. Beaucoup d‘émotion. Et toujours de très beaux dialogues.
Œuvre pour la tolérance, contre la guerre.
Si vous avez aimé le roman « Le dernier des mohicans » de Fenimore Cooper ou l’adaptation sur grand écran de Michael Mann avec Daniel Day Lewis, ce livre vous plaira.
Ce fut le premier Hugo Pratt que j’ai lu. Ce fut un énorme coup de cœur. 
Il en existe  une version roman intitulé  Le roman de Criss Kenton  paru chez Favre (1989). 
En 1995, sort donc la version couleur signé par Patrizia Zanotti. C'est l'intégrale comprenant les tomes 1 et 2 existant en noir et blanc.
Un chef d’œuvre que je ne peux que vous conseiller.

Par , le