Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Terres de Légendes

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 2847899294

Résumé de l'album Union

Weëna s'est réfugié dans le cloître des Soeurs de Glace. A l'intérieur, elle y est à l'abri de Morckoor, le prince maudit.  Celui-ci va trouver une alliée en Soeur Keetha. 
Elle va poser un ultimatum à Weëna : celle-ci doit se convertir ou quitter le cloître.  Le piège risque de se refermer sur la jeune fille.
Quant au jeune pâtre, Gwylym, un grand destin l'attend...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Union

10 mois à peine séparent ce tome 4 du tome 3. Weëna est une série qui, au fur et à mesure des tomes, prend de l'ampleur et dont le récit vous prend.

Dans ce tome 4, l'intrigue est double : d'un côté, le sort qui attend Weêna et Opéra. De l'autre, Gwylym qui fait des rêves de gloire dans lesquel il est un grand guerrier.

Je trouve que Corbeyran devient l'égal de maîtres de la fantasy avec ce récit. Il a su créer un univers avec des mythes et des légendes. Il a su aussi donner vie à des personnages auxquels le lecteur s'est attaché, que ce soit la jeune Weëna ou la couturière.
Alice Picard est devenue une dessinatrice sur laquelle il faut compter dorénavant : ce tome 4 confirme son talent. Elle crée des décors fabuleux. 
Il ne faut  pas oublier de parler de la coloriste, Elsa Brants, qui fait un travail fabuleux sur les dessins d'Alice Picard : regardez la première case de la première planche, ce ciel....beau, non? Et les planches 12 et 13 , magnifiques.  J'espère que les deux jeunes femmes continueront leur association tant elles font un superbe travail ensemble. Corbeyran doit être comblé avec une telle équipe : ).
Weëna est une très bonne série qui mêle humour, action et émotion. Une série qui vous changera de l'Héroic-Fantasy habituelle.

Par , le

Les albums de la série WEENA

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›

Elsa BRANTS

Sceneario.com : Bonjour Elsa. Tu t’es passionnée très jeune pour la BD choisissant d’en faire plus tard ton métier. Qu’est-ce qui a déclenché cet engouement?

Elsa BRANTS : Prenez des grands parents artistes, peintres, sculpteurs, dessinateurs, une mère photographe, un père dévoreur de bd… laissez reposer 12 ans, et vous obtiendrez une petite fille persuadée que dans la vie il n’y a rien de plus beau que la bd ^ ^

Les Week-end et les vacances je dessinais, j’inventais mes histoires, ça n’avait ni queue ni tête mais en 5 ans je suis tout de même arrivée à faire plus de 900 pages…

Si je ne devais retenir qu’un seul élément déclencheur, ce serait sans doute les gags de Gottlib racontant la vie d’un auteur de bd ^ ^.
extrait tome 1

S
ceneario [...]

Lire la suite ›