Watchmen

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

URBAN COMICS

Genre :

Aventure

Drame

Roman Graphique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9791026828228

Résumé de l'album Watchmen

2 octobre 1985, New York. Un homme est mort, jeté depuis la fenêtre de son appartement, du haut d'un immeuble. Il se nommait Edward Blake, il approchait la soixantaine tout en étant en très bonne forme physique. La police mène donc l'enquête, mais ils ne sont pas les seuls. Malgré la loi Keene de 1977, un héros nommé Rorschach est toujours en activité. Il vient mener l'enquête à sa façon et découvre rapidement que Blake n'était autre que le Comédien, un des Minute Men, puis des Watchmen, et qu'il travaillait encore pour le gouvernement.
Pour Rorschach, cela ne fait pas de doute : quelqu'un s'en prend aux "héros costumés". Il se doit de prévenir Daniel, l'ancien Hibou, Adrian Veidt, alias Ozymandias, Doc Manhattan et Laurie. Personne ne le croit vraiment, surtout avec ce qui se passe dans le monde. Mais si - finalement - tout cela était lié, que cela faisait partie d'un complot et que Rorschach avait raison ?

 

Par Berthold, le 31/08/2022

Notre avis sur l'album Watchmen

Dans sa nouvelle collection Nomad, Urban Comics propose le chef d'oeuvre des chefs d'oeuvres de la bande dessinée : The Watchmen.
Et croyez moi, le format "poche" ne gêne en rien la lecture du récit. Le format est très correct. Le papier et les couvertures sont agréables au toucher.
Ca va vous faire drôle de lire le chef d'oeuvre de Moore et Gibbons à la plage. Le format s'y prête bien.

Quoi de mieux, pour ce prix là, de s'offrir l'intégralité de la série à un prix très abordable. Surtout si vous un êtes un néophyte et que que vous n'avez jamais ouvert cette grande oeuvre.

Watchmen a donc révolutionné le monde du comics, par sa narration, par son traitement des super-héros et par la brillance de son scénario. Elle a fait découvrir et propulser Alan Moore au sommet. Il a, depuis, écrit de nombreux autres scénarios, d'autres séries qui vont aussi marquer les esprits tels que From Hell ou les titres ABC Comics.
La partie graphique est confiée à Dave Gibbons, très inspiré par le récit. Il est vrai que chaque page, chaque case, chaque coup de crayon restent gravés pour longtemps dans la mémoire des lecteurs.

L'histoire débute par la mort du Comédien, très violente, sans qu'on sache qui l'a poussé dans le vide.
Première case : le badge du Comédien, le fameux smiley dans une flaque de sang avec cette tâche au dessus de l'oeil gauche. Une image qui frappe et qui ne s'oubliera pas de sitôt.

La narration suit des fragments du journal de Rorschach. Les auteurs nous présentent ensuite les personnages principaux. C'est d'ailleurs une des forces de cette mini-série, cette façon de s'intéresser aux autres "gens", les individus "lambda", comme vous et moi, autour desquels se joue cette "comédie" ou ce "drame".

D'entrée, le premier héros costumé que l'on découvre est le Comédien, celui qui vient de mourir et qui est un beau salaud finalement. Ce qui fait qu'on n'est pas trop marqué par cette mort. et davantage par l'intrigue.
L'intrigue va captiver jusqu'au bout. Le lecteur sera embarqué aux cotés de ces héros, Laurie, Dan, Rorschach, Ozymandias ou encore le Dr Manhattan.
Et même quand nous connaissons l'histoire, nous sommes scotchés à ce suspense. 
Chaque lecture de ce chef d'oeuvre est une nouvelle découverte aussi.

Moore et Gibbons ont donc lancé ce qui va marquer une bonne fois pour toute le monde de la bande dessinée.
En attendant, la question de l'identité de celui qui a tué le Comédien se pose. Oui, même si vous le savez déjà, vous serez à nouveau subjugués par l'intrigue.

 

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec José Villarrubia, auteur avec Alan Moore du Miroir de l'Amour

Le Miroir de l'amour est un poème d'Alan Moore qui retrace l'histoire de l'homosexualité, de la préhistoire à nos jours. La première version date de la fin des années 80. A cette époque, Moore fait parti d' AARGH ! (Artists Against Rampant Governement Homophobia) une association d'artistes qui protège les droits des homosexuels contre la politique du gouvernement Tatcher, qui avait voté la Clause 28. Cette loi considérait comme illégale la valorisation de l'homosexualité. Le poème a ensuite été adapté au théâtre avant d'être publié dans cette nouvelle édition avec les photos de José Villarrubia. C'est à l'occasion de la sortie de la version française que Sceneario a été invité à l'inauguration de l'exposition des photos qui illustrent le livre. Cette exposition a lieu à la galerie Peter's Friend, 25 gallerie Montpensier du 9 au 25 novembre 2006 [...]

Lire la suite ›