WALKING DEAD #7 Dans l'oeil du cyclone

voir la série WALKING DEAD
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Comics

Horreur

Sortie :
ISBN : 9782756017235

Résumé de l'album Dans l'oeil du cyclone

Rick et ses compagnons ont réussi à fuir le Gouverneur et son armée. Ils ont pu rejoindre le pénitencier et les leurs. Mais ils savent que cela n'est pas terminé et qu'il faut se préparer à se défendre au cas où l'armée du gouverneur déciderait de les attaquer et prendre leurs réserves.
En attendant, ils s'entraînent au tir, décident de trouver le dépôt de la garde nationale, assez proche, pour y prendre essence et munitions. Au retour, le petit groupe mené par Tyreese s'arrête devant un supermarché, décide d'y entrer et voir ce qu'ils peuvent ramener comme nourritures ou autres...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Dans l'oeil du cyclone

Kirkman et Adlard continuent de nous conter ce futur apocalyptique où le monde n'est plus le même, où les morts sont revenus et s'attaquent aux vivants. 

Ce tome 7 semble plus calme que les précédents. En effet, nous y voyons le groupe de Rick se préparer en cas d'attaque mais aussi, nous aurons droit à un mariage, à une naissance et même à un enterrement, une des protagonistes tombant dans une sorte de dépression et se suicidant. Kirkman décrit très bien les relations entre ces personnes, ces survivants. Et il le fait vraiment bien.

Personnellement, je trouve que souvent l'horreur ne vient pas des zombies (bon, quelques scènes le sont) mais des tensions, de certaines scènes entre êtres humains qui font l'ambiance de la série, qui donnent cette tension, ce ton. La scène du "suicide " et la mort de Carol n’est vraiment pas facile et est très dure à suivre. On voit aussi que les hommes ne s'entendent pas entre eux et sont prêts à s'entretuer pour survivre : voir cette scène du supermarché. Mais Kirkman n'oublie pas non plus les scènes d'action et nous sommes servis de ce côté là.

Adlard fait vraiment un superbe travail en noir en blanc, rehaussé par ces tons de gris. Il retranscrit avec une telle facilité ce monde là, cette horreur quotidienne, avec une telle aisance que l'on s'y croirait, et cela fait froid dans le dos.

Tiens, en parlant de Charlie Adlard, il est aussi à l'honneur chez Soleil ce mois ci avec la sorite de Corpus Hermeticum tome 5.

Bon, maintenant, il n'y a plus qu'à attendre la suite qui, vue la dernière image de ce tome, parait "explosive".

Par , le

Les albums de la série WALKING DEAD