W.E.S.T. #3 El Santero

voir la série W.E.S.T.
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Fantastique

Western

Sortie :
ISBN : 2205057626

Résumé de l'album El Santero

Cuba : janvier 1902 -
On enterre le Président de la United Fruit, Edward Nash. Un américain qui a oeuvré pour la liberté et la prospérité des cubains.
Il serait mort de la "fièvre jaune", mais la rumeur dit que ce serait l'oeuvre d'Islero, un "Santero". Le général Wood a fait interdire le culte de la Santeria sur l'île. 
Malgré cela, il s'y passe d'étranges choses et d'ailleurs le corps de Nash n'est plus dans son cercueil.
Le Président des Etats-Unis T. Roosevelt veut faire arrêter ce Islero. Il demande à Clayton de s'en occuper.
Ce dernier envoie donc W.E.S.T. sur place...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album El Santero

Le premier tome de cette série m'avait bien emballé.
Le second a été un de mes coups de coeur. Ce fut une claque.
Le nouveau W.E.S.T. est donc sorti. Je l'attendais avec impatience  celui-là. 
Je me suis jeté dessus, je l'ai dévoré;
Nouvelle claque !
C'est....comment dire...et bien, c'est superbe. C'est encore bien meilleur que le premier dyptique. 
On retrouve Chapel et son équipe, Bart Rumble, Joey Bishop et le Docteur Kathryn Lennox qui a pris la place d'Angel Salvaje.
c'est avec plaisir que l'on va partir dans cette nouvelle mission avec eux. Missions d'infiltrations, d'intimidations, de coups bas, mais tout cela ne marche pas comme convenu. Mais ça c'est à vous de le découvrir;
Et puis, n'oublions pas Coursier, il est de l'aventure lui aussi.
C'est une mission passionnante. On sent l'influence de westerns comme "il était une fois la révolution"," Le mercenaire", "La horde sauvage"et bien d'autres....
Comme dans les tomes précèdents, il y a de grandes scènes comme l'attaque de la léproserie.Nous allons de surprises en surprises. On ne va pas rester indifférents.
Rossi comme toujours fait un superbe travail. Son trait est parfait pour ce récit, il n'y a rien à redire. Il sait rendre La Havane magnifique.
Dorison et Nury prouvent qu'ils sont deux des auteurs à suivre actuellement. Leur scénario est d'une grande richesse; très documenté aussi. Au début, un texte vous remet dans le contexte historique et politique de l'époque. 
d'ailleurs, un des personnages page 7, s'exprime sur cette mission de libération de Cuba du joug espagnol. on peut faire le rapprochement avec ce qui se passe actuellement dans certains pays.
Les auteurs nous dévoilent aussi un peu sur le personnage come Morton et sa fille, Megan. Et on le nomme aussi "El Santero yankee". Ce qui en rajoute un peu plus sur le mystère du personnage.
L'aspect fantastique aussi nous met dans l'ambiance exotique de ce pays.
Bref, il vaut mieux que vous prenez votre billet pour Cuba et que vous découvrez par vous même ce nouveau chef d'oeuvre de Dorison, Nury et Rossi.

Par , le

Ce deuxième cycle commence de façon vraiment passionnante, nous entrons dans l'histoire, dans un Cuba très réaliste avec un scénario encore une fois parfait de bout en bout, mêlant à la fois une lourde documentation, un peu de magie, pas mal d'action, de l'espionnage et la révolution... Bon il faut aussi ne pas louper de page, car il y a pas mal d'informations, il ne faut pas se laisser distancer, car c'est très précis et le creux de l'action, justement, s'inscrit dans cette histoire ! De son côté, Rossi, livre là, certainement le meilleur album depuis le début de la série, on le sent quand même très largement plus à l'aise dans ces paysages arides, rappelant ceux des vieux Western, que dans ceux plus urbains des deux premiers tomes, ceci rajouté à une couverture vraiment très réussie et on obtient un album sublime.

Par , le

Les albums de la série W.E.S.T.

Nos interviews liées

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Fabien Nury et Pierre Alary

Sceneario.com : Fabien Nury, Pierre Alary, ce n’est plus la peine de vous présenter, comment vous êtes-vous rencontrés sur le projet Silas Corey ?
Fabien Nury : Par téléphone, on s’est dit qu’on aimerait bien travailler ensemble. J’avais un scénario de prêt, je l’ai fait lire à Pierre, il m’a répondu : Super, ça va être beaucoup de boulot mais on y va.
Sceneario.com : Un scénario qui a pour cadre la première guerre mondiale, après Il était une fois en France, les guerres sont-elles un terreau propice aux histoires ?
Fabien Nury : Ah oui, bien sûr que oui. En tant que territoire de fiction, la guerre est un terreau particulièrement propice. Elle brise des vies, elle crée des destins exceptionnels. La guerre c’est la violence universelle. C’est parfois le règne du mal et c’est assez souvent la dedans que vous pouvez placer des fictions dramatiques [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›