W.E.S.T. #2 Century Club

voir la série W.E.S.T.
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

DARGAUD

Genre :

Fantastique

Western

Sortie :
ISBN : 2205055585

Résumé de l'album Century Club

1901 : l'équipe connue sous le nom de W.E.S.T : Morton Chapel, Angel Salvaje, Joey Bishop et Bart rumble, mène l'enquête au sujet de ces vagues de crimes et de suicides qui frappent les Etats-Unis.
Morton Chapel va approcher la jeune psychiatre, Kathlyn Lennox, tout juste revenue d'Europe. Et dont le père, le sénateur Lennox, semble lié à cette affaire. Clayton, l'homme qui a réuni l'équipe de W.E.S.T, et ancier conseiller de la Maison Blanche à la retraite, est mis aux arrêts par ordre du gouvernement. Chapel et ses hommes vont découvrir qui se cache sous ce complot diabolique. Et ils vont devoir sauver le Président des U.S.A, même si la police les considère comme des hors-la-loi...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Century Club

Ce tome 2 est une vrai réussite, un vrai bonheur. A la lecture, on ne ressent aucun ennui.
Déjà, le dessin de Rossi ("Jim Cutlass", "la gloire d'Héra"...) est sublime, lumineux, parfois je me suis demandé si ce n'était pas de la photo. Son style a évolué. L'histoire est mené tambour battant. Un découpage cinématographique, une construction habile, de magnifiques cases dynamiques, du génie dans la mise en scène des planches : voir cette planche où toute l'équipe est réunie autour d'un plan vu d'en haut. J'y ai retrouvé aussi des hommages - peut-être - à "La horde sauvage" ce chef d'oeuvre du western de Sam Peckimpah : voir les planches 23-24-25 : un "gunfight" d'anthologie. De même que l'action finale découpée du point de vue des personnages qui me rapellent la scène finale de cet autre chef d'oeuvre du 7ème art qu'est "Le Parrain" de Coppola. Une mention aussi pour les deux scénaristes : Xavier Dorison ("Sanctuaire",...) et Fabien Nury ("Je suis Légion",...) : Messieurs, si vous lisez ces lignes, je vous tire mon chapeau, BRAVO! Ce tome 2 clot superbement ce 1er cycle. Un deuxième cycle est annoncé : "1902 : El Santero" et "1902 : Le 46ème état". C'est sur, je serai au rendez-vous!

Par , le

A part cette couverture assez laide ce deuxième album est en effet un vrai plaisir de BD, on a même assez le sentiment que le scénario est écrit pour être adapté au cinéma tant tout y est, de l'action, une équipe de héros complètement atypique et un méchant vraiment méchant! De plus l'intrigue est parfaitement ficelée, très documentée et bien rythmée. Rossi alterne un style moderne avec des cases ebaucoup plus classique, on a encore le sentiment qu'avec cette série il expérimente une approche graphique bien particulière, c'est très souvent très réussi et cela donne un résultat vraiment convainquant.
Excellente finale de ce premier cycle plein de promesses.

Par , le

Les albums de la série W.E.S.T.

Nos interviews liées

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Fabien Nury et Pierre Alary

Sceneario.com : Fabien Nury, Pierre Alary, ce n’est plus la peine de vous présenter, comment vous êtes-vous rencontrés sur le projet Silas Corey ?
Fabien Nury : Par téléphone, on s’est dit qu’on aimerait bien travailler ensemble. J’avais un scénario de prêt, je l’ai fait lire à Pierre, il m’a répondu : Super, ça va être beaucoup de boulot mais on y va.
Sceneario.com : Un scénario qui a pour cadre la première guerre mondiale, après Il était une fois en France, les guerres sont-elles un terreau propice aux histoires ?
Fabien Nury : Ah oui, bien sûr que oui. En tant que territoire de fiction, la guerre est un terreau particulièrement propice. Elle brise des vies, elle crée des destins exceptionnels. La guerre c’est la violence universelle. C’est parfois le règne du mal et c’est assez souvent la dedans que vous pouvez placer des fictions dramatiques [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›