VO LEGION OF SUPER-HEROES (NEW 52) #1 Hostile World

voir la série VO LEGION OF SUPER-HEROES (NEW 52)
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Genre :

Action

Science Fiction

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9781401235017

Résumé de l'album Hostile World

(LEGION OF SUPER-HEROES (2011) 1 à 7)
A peine remis des évènements qui précèdent la Legion doit néanmoins continuer sa mission de protection. Chameleon Boy, accompagné par 4 autre légionnaires va donc enquêter aux abords de Panoptes ou se trouve une base d’observation qui surveille les Dominators. Cette base ne donne plus de nouvelle, il est donc temps d’aller voir ce qu’il se passe sur place. Ils découvrent qu’un Daxamite renégat a pris le contrôle de la base et qu’il s’est associé avec les Dominators…

Par Fredgri, le 25/06/2012

Notre avis sur l'album Hostile World

Au contraire du reste de l’univers DC (et comme Batman ou Green Lantern) la Legion n’a pas réellement été affecté par le reboot ou plutôt par Flashpoint (mis à part que Flashpoint les empêche désormais de revenir vers le passé). Ce qui fait que les évènements qui se déroulent dans cette nouvelle série suivent directement ceux qui se déroulaient auparavant !

En France la Legion n’est pas réellement connue, il n’empêche ue son histoire remonte tout de même à la fin des années 50, quand elle fut créée pour apparaître aux côtés de Superboy. Il s’agit d’un groupe de super-héros qui, au trentième siècle, fait respecter l’ordre et la justice, en intervenant partout dans l’univers. Ses effectives évoluent avec le temps, les uns se mettant en couple, les autres se faisant tuer en mission, ce qui amène aussi pas mal de recrutement. Au fil du temps, l’histoire de cette équipe se complexifie, il y a eu quelques reboot et c’est vrai que le lecteurs « non initié » a un peu de mal à s’y retrouver entre tout ces noms, ces pouvoirs, ces versions différentes, d’autant que comme tout titre majeurs du DC universe, il y a eu aussi quelques gros évènements qui ont chamboulé le jeu plusieurs fois.

Alors peut-on commencer à lire cette série en ne connaissant pas ce qu’il y a eu avant ?

Oui et non ! Je sais, c’est un peu ambiguë comme réponse !
OUI, car, à part quelques allusions, les évènements qui se passent ici ne sont réellement ancrés, pour l’instant, dans ce qui s’est passé avant. C’est de l’aventure, de l’action, les gentils contre les méchants. De plus Levitz prend aussi le temps de s’attarder sur les personnages, de présenter le rapport qu’il y a entre chacun, qui est en couple avec qui, les pouvoirs (il faut dire que la tradition veut que dans chaque numéro, chaque fois qu’un légionnaire apparaît on voit une note qui le présente très brièvement, moi ça m’agace à la longue, mais au moins ça permet de savoir qui est qui). Ca démarre tranquillement pour faire passer la pilule plus doucement. On a donc le temps de s’immerger.
NON, car, quand même, si on veut capter certaines allusions il faut se documenter. Ca n’entrave en rien la lecture, c’est juste que parfois on a aussi le sentiment de louper une référence. D’ou la sensation aussi qu’il faut lire la précédente série !

Personnellement, les derniers Legion que j’ai lu datent des années 80, donc même si je suis un tout petit peu habitué aux perso j’avoue que j’ai patiné un tout petit peu au début, ne serait-ce que pour comprendre qu’il s’agissait majoritairement d’autres membres ! Mais ce sentiment a assez rapidement disparu, étant donné que l’intrigue se concentre vite sur les interventions des légionnaires, pas forcément sur ce qui précède. Le scénario est vraiment dynamique et très accessible, on voit bien que Levitz maîtrise son sujet, qu’il prend le temps de bien développer ses perso et l’action. C’est du très bon comics de super-héros.

Graphiquement, je découvre Francis Portela et je suis complètement sous le charme de la finesse de son travail. C’est simple, c’est superbe de bout en bout. On a même droit à un épisode de Walt Simonson qui signe un numéro de répits ou chaque personnage vaque à son quotidien…
Ainsi, artistiquement c’est du très bon boulot, rien à redire. Et cela devrait même permettre aux nouveaux lecteurs de se laisser prendre au jeu, tellement c’est efficace et bien mené.

Une série qui n’est pour l’instant pas prévue en VF, mais croisons les doigts !
En tout cas, je ne saurais assez vous conseillé de tenter le coup !

Par , le

Les albums de la série VO LEGION OF SUPER-HEROES (NEW 52)