Village toxique

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

FLBLB

Genre :

Documentaire

Humour

Sortie :
ISBN : 9782357610224

Résumé de l'album Village toxique


Nous sommes en 1987 après Jésus-Christ ; toute la Gaule moderne bénéficie d’une politique nucléaire à grande échelle et de fait, est potentiellement concernée par les problèmes de stockage des déchets radioactifs qu’elle génère et que l’on pourrait traiter via l’enfouissement dans les sous-sols… Toute ? Non ! Car un village de la région de la Gâtine peuplé d'irréductibles autochtones a pris comme résolution de résister aux tentatives pernicieuses de l'enfouisseur et à ses nombreuses campagnes d’intimidation et de corruption. Et la vie n'est pas facile pour les services des camps retranchés de l’Andra qui vont devoir supporter l’inlassable détermination d’une coalition régionale d’individus de tout horizon qui fera date. Une épopée glorieuse longue de trois années pour la sauvegarde d’un territoire et de ses habitants narrée par le non moins glorieux journaliste Yves Mourousi.

 

Par Phibes, le 11/08/2010

Notre avis sur l'album Village toxique


Afin de commémorer la double décade de l’abandon du projet d’enfouissement des déchets nucléaires sur la commune de Neuvy-Bouin (et de fait, de la victoire de ceux qui s’y sont opposés), Le Nombril du Monde et les éditions Flblb se sont associés, en marge du festival lié à cet événement prévu les 13 & 14 août prochain en la petite bourgade de Pougne-Hérisson, pour traiter cet événement sous une forme plus pérenne.


Pour la circonstance, ce sont Grégory Jarry et Otto T., les deux créateurs de la maison Flblb qui, fort des retombées favorables de leur album Petite histoire des colonies françaises, se chargent de relater ses faits authentiquement irradiants qui ont transformé une région agricole en un véritable terrain miné. A ce titre, Grégory Jarry ne pouvait qu’être le mieux à même pour traiter ce dossier puisque sa famille est originaire de la Commune de Pougne-Hérrisson.


Réalisé selon un mode opératoire narratif simple et efficace, le présent album se révèle d’une grande valeur informative voire didactique quant aux évènements qui ont réellement touché la région de la Gâtine. Traité sous la forme d’un reportage subtilement partisan et aux élans volontairement humoristiques, le récit démontre ouvertement, dates et noms à la clé (on sent pertinemment que l'auteur a dû recueillir bon nombre de témoignages), les nombreux travers administratifs et politiques auxquels ont été soumis les résidents et les acteurs locaux et contre lesquels ces derniers se sont élevés, aux gré d’abondantes manifestations et d’actions soutenues. Malgré une narration conséquente qu’il est rare de trouver en bande dessinée, le récit a le don de sensibiliser le lecteur au point de lui faire saisir que le bon droit de chacun peut encore être entendu à la seule condition que celui-ci soit le fruit d’une démarche unanimement maîtrisée. L’affaire de Neuvy-Bouin en est la preuve formelle et devrait faire jurisprudence.


Les dessins d’Otto T. accompagnent de façon surprenante les écrits de Grégory Jarry. En effet, ne se référant pas aux codes graphiques habituels que l’on utilise en bande dessinée avec un découpage bien établi, il opte plus pour une sorte de renchérissement des informations développées par le scénariste. Par ce biais, il met en œuvre des dessins très stylisés, dans lesquels les personnages à l’apparence minimalisée se révèlent dans une très bonne expressivité et dans une démarche volontairement ironique.


Un excellent petit album plein de vérité et d’humour sur une aventure territoriale qui a donné lieu à une pièce de théâtre réalisée par Nicolas Bonneau, et qui laisse toujours en suspens le problème du traitement des déchets radioactifs. A moins que la solution soit toute trouvée par nos chers décideurs avec le site du canton de Bure en Lorraine sur lequel ils s’ébattent sans relâche depuis 10 ans. L’avenir nous le dira !


 

Par , le

Nos interviews liées

Otto T. met l'Histoire sur orbite

A 36 ans, Otto T. a déjà une riche carrière derrière lui. Outre une jolie production littéraire, notamment avec son complice Grégory Jarry, cet « alter éditorialiste » a fondé avec Grégory Jarry une maison d’édition, ouvert une librairie et anime des ateliers scolaires. Un modèle qui marche ! Sceneario.com : Comment êtes vous entré dans le monde de l’illustration ? Otto T : Tout a commencé alors que j’étais encore étudiant. Nous étions un groupe de jeunes auteurs, qui publiions le fanzine Flblb. A un moment donné on a eu envie d’aller plus loin, mais nous souhaitions rester ensemble, pas aller chez des éditeurs. Contrairement à des auteurs qui travaillent seuls, nous formions un groupe et nous nous entendions bien, avec un vrai esprit commun. En allant bosser chez un autre éditeur, nous risquions de perdre cet esprit [...]

Lire la suite ›