ATTENTION : CONTENU RESERVE
A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités.
En affichant cette page, vous déclarez prendre vos responsabilités vis-a-vis de ce contenu.

Afficher Sortir

VICTOR LALOUZ #2 L'idole des jeunes

voir la série VICTOR LALOUZ
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Collection :

Poisson Pilote

Genre :

Ado

Adulte

Humour

Vie Quotidienne

Sortie :

Résumé de l'album L'idole des jeunes

Victor fait maintenant fureur comme nouvel animateur de Smack FM. Chaque jour il répond aux questions et aux moqueries des auditeurs toujours sur un ton décalé involontaire.
Coté cœur, Victor sent qu’il a sa chance avec Nadège, la réceptionniste de la radio, alors il drague à grand coup de textos.
Mais entre le mauvais sort et sa mère, le pauvre Victor n’est pas près de connaître le grand amour avec une fille en chair et en os ! Pourtant son psy est là pour l’aider à aller plus loin... pauvre psy...

Par M@t, le NC

Notre avis sur l'album L'idole des jeunes

Et oui ! Le petit looseur est déjà de retour ! Et pour notre plus grand plaisir...
Victor Lalouz est toujours un aussi pitoyable séducteur, il n’a pas changé.
Les gags en demi pages sont efficaces et on se laisse très volontiers bercé, le sourire aux lèvres, d’un bout à l’autre de l’album. Diego Aranega à créé dans cette série un vrai personnage à la fois loufoque et crédible dans son rôle, un stéréotype de l’anti-héros avec tout ce qu’il peut avoir d’attachant.
Ce tome 2 ne diffère pas du précédent tome, et puisque celui-ci n’avait pas vraiment de défaut, c’est aussi bien comme cela. Ce nouveau cru est d’aussi bonne cuvée et l’on prend un réel plaisir à suivre toutes les mésaventures de Victor.
Les anecdotes sur ses parents permettent d’ailleurs de ne pas tomber dans une redondance de gags axés sur sa drague catastrophique et sur sa pseudo célébrité. Elles amplifient sûrement aussi l’affection que l’on porte a ce personnage. On comprend mieux pourquoi il est comme cela maintenant...

Par , le

Les albums de la série VICTOR LALOUZ

Nos interviews liées

Interview de Diego Aranega pour la sortie de Victour LALOUZ

Sceneario.com : Diego, te revoilà sur Sceneario, quel est ton parcours depuis notre première rencontre en septembre 2003 ?
Diego Aranega : Après t'avoir quitté je suis allé boire un café, sur le chemin du retour le ciel s'est fendu en 2, un type avec un moule-bite vert fluo à franges violettes et une grande barbe blanche est descendu d'un escalator géant, il m'a posé la main sur la tête et m'a dit : "Diego maintenant tu te calmes et tu te recentres sur les vraies valeurs". Ça a été comme un électrochoc, je suis allé au dépôt des bus et je me suis payé un aller simple pour le Cambodge. Depuis ce temps là je participe à des programmes d'alphabétisation et de reconstruction de ponts, pis le week-end pour me changer les idées je fais de la BD et de l'illustration de presse.

Sceneario.com : Chez télérama, combien de temps as tu pour réaliser une illustration?
Diego Aranega : En presse les délais sont souvent donnés en fonction de la périodicité, quand je fais un dessin pour Le Monde j'ai quelques heures, quand je le fais pour Télérama ça varie entre 1 et 24 heures en fonction de l'urgence, je peux travailler très vite [...]

Lire la suite ›

Diégo ARANEGA l'auteur de FOCU

Sceneario: Pouvez vous vous présenter en quelques mots?
Diego Aranega:Je mesure 2 mètres 15, j'ai les yeux cheveux longs mais ça se voit pas trop vu que ma mère les coupe super court pour éviter les soucis avec les poux. Depuis toujours mon physique hors du commun m'empêchait de me réaliser dans les disciplines qui m'attiraient : bobsleigh, couture, équitation, du coup j'ai dû me rabattre sur quelque chose de plus accessible: l'illustration de presse et de la bande-dessinée.

Sceneario: Pourquoi FOCU?
Diego Aranega:Parce que FOCU, tout simplement.

Sceneario: Comment arrive-t-on a créer un personnage comme FOCU?
Diego Aranega:18 heures de muscu' par jour pendant 15 ans, beaucoup de sucres lents, des pépitos et des petites brioches fourées aux éclats de choco, tout simplement [...]

Lire la suite ›