VF BEFORE WATCHMEN #2 Companion

voir la série VF BEFORE WATCHMEN
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloristes :




Éditions :

URBAN COMICS

Genre :

Action

Aventure

Comics

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782365773416

Résumé de l'album Companion

("Before Watchmen: Dollar Bill" 1 + "Before Watchmen: Moloch" 1 et 2 + les back-ups qui figurent dans les "Before Watchmen: Minutemen" 1 à 5, "Before Watchmen: Silk Spectre" 1 à 4, "Before Watchmen: Ozymandias" 1 à 4, "Before Watchmen: Nite Owl" 1 à 3, "Before Watchmen: Comedian" 1 à 4, "Before Watchmen: Moloch" 1 et 2, et "Before Watchmen: Dr. Manhattan" 1 à 3)
Dès que Moloch commence à développer son activité criminelle il va se rendre compte que non seulement cela lui donne la possibilité de prendre sa revanche sur la vie, mais qu'en plus ses sempiternels combats contre les justiciers lui donnent une importance inespérée... Néanmoins, ce tourbillon vers le bas dans lequel il se précipite de plus en plus ne lui donne pas d'autres solutions que de se tourner vers les mains qui s'ouvrent à lui...
Un petit détour par le jeune et idéaliste Dollar Bill qui ne fit qu'une carrière assez brève en tant que Minutemen.

Par Fredgri, le 23/12/2013

Notre avis sur l'album Companion

On en a beaucoup entendu sur ce projet Before Watchmen, mais surtout beaucoup espéré, en dehors de cette polémique assez légitime qui s'interroge sur la pertinence d'une telle démarche, et encore plus quand elle se propose de "compléter" le Magnus Opus ultime de Moore que représente encore maintenant Watchmen. Les mini-séries sont donc non seulement l'occasion de jauger de la pertinence du propos sans toutefois éviter la comparaison avec l'œuvre d'origine.

La démarche de Straczynski se démarque légèrement de celles de Cooke ou Wein dans le sens ou très vite le scénariste veut aller un peu plus loin que simplement "combler les trous". Au travers des mini-séries qu'il prend en charge il tente de préciser les diverses caractérisations en revenant à la fois sur les origines des personnages, mais aussi sur leur parcours. Alors chaque récits est tout de même assez différents des autres, néanmoins Moloch n'arrive pas réellement à décoller, ni même à rendre intéressant ce personnage assez fade. Au final, on reste assez mitigé en finissant ce récit.
Dès le début on reste dans de l'anecdotique avec quelques vagues révélations sans forcément d'impact... Risso y est honnête dans ses planches, mais sans plus, en tout cas suffisamment pour rendre une copie qui propose régulièrement des belles cases (bon, ça m'a fait bizarre d'y voir un gars avec deux pieds droits, mais qu'importe, un boulot de commande en mode automatique, comme un autre)...

Dans ce volume on retrouve aussi le très sympathique one-shot sur Dollar Bill écrit par Len Wein. Il y est donc question d'un super héros assez peu connu qui a longtemps du se résigner à n'être que le symbole réducteur du super-héros marchandising au logo en forme de dollar, qui est mort stupidement la cape coincée dans une porte battante, n'apparaissant que l'espace de quelques cases dans Watchmen.
Wein revient donc, aux côté du très inspiré Steve Rude (enfin de retour dans les comics, lisez ses Nexus !!!), sur ce personnage quelque peu obscur, pour dépasser cette image ironique et lui donner une substance plus profonde. En soi, la non plus il n'y avait aucune nécessité, malgré tout c'est certainement l'un des meilleurs récits de ce Before qui va au delà de cette image du héros pour parler de convictions, de l'âme d'une époque, même si elle véhicule aussi des valeurs capitalistes moins séduisantes ! Mais cela reste aussi très très beau !

Dans ce récit Wein décrit le parcours d'un individu qui doit se battre lui même contre le reste du monde pour s'imposer. Même s'il reste sans doute victime de sa naïveté !

Pour conclure, on a droit à l'ensemble des récits sur le Black Freighter. J'avoue que cela ne m'a pas énormément séduit, peut-être à cause du graphisme quelque peu brut et violent de Higgins, je ne sais pas, toujours est-il qu'ici sont exploitées à la fois l'ambiance glauque et les zones d'ombres du récit initial. Ça n'a pas forcément grand intérêt, si ce n'est que ça se laisse lire et c'est tout !

Un album très honnête qui reste une bonne surprise aussi !

Par , le

Les albums de la série VF BEFORE WATCHMEN