Verax

Dessinateur :


Éditions :

ARENES (LES)

Genre :

Chronique sociale

Document

Espionnage

Reportage

Sortie :
ISBN : 9782711201549

Résumé de l'album Verax

"Verax : le pseudonyme d’Edward Snowden.
En latin : « Celui qui dit la vérité »
Après les attentats du 11 septembre 2001, les services de sécurité américains (CIA, NSA, FBI…) se lancent dans une course folle à la surveillance de masse. À travers une enquête journalistique édifiante, Verax dévoile le fonctionnement des grandes agences de renseignements et dénonce les dérives du complexe militaro-industriel américain, comme l’utilisation abusive des drones qui tuent chaque année des centaines d’innocents. Verax est aussi un hommage aux lanceurs d’alerte : ces hommes et ces femmes, au péril de leur vie, n’hésitent pas à révéler les excès qui mettent à mal les fondements de la démocratie et soulignent à quel point il est urgent d’éveiller les consciences."
Présentation de l'éditeur

Par Fredgri, le 15/10/2019

Notre avis sur l'album Verax

Paru symboliquement le 11 septembre, ce passionnant album nous plonge dans les méandres d'une enquête très poussée sur ce qu'est aujourd'hui le renseignement américain, sur l'importance des lanceurs d'alertes et le risque de dénoncer les dérèglements d'un système de contrôle de masse ou chaque geste est stocké dans une gigantesque base de données, qu'il s'agisse des conversations téléphoniques, des e-mails, des cookies ou sont sauvegardés les mots de passe, l'historique des uns et des autres…

Nous suivons donc le journaliste Pratap Chetterjee qui commence à enquêter sur les drones et leurs dérives, sa rencontre avec Julian Assange, le créateur de Wikileaks, avec la réalisatrice Laura Poitras, puis les premiers contacts avec le mystérieux Verax qui s'avèrera être Edward Snowden.
Malgré la complexité de ce qui nous est démontré, le propos est clair et le plus didactique possible. J'avoue néanmoins avoir parfois eu du mal à recoller certains morceaux, mais la fibre journalistique de l'auteur permet toujours de retomber sur nos pieds, de bien tout appréhender. Malgré tout, on comprend très bien que le processus d'investigation est long, pesant et surtout ponctué de menaces, de complications et chaque information doit être vérifiée encore et encore…

L'ensemble de l'album met surtout en avant ce spectre du 11 septembre 2001 qui plane sur une nation traumatisée qui s'est réfugiée dans un réflexe de renseignement ultra anxiogène et paranoïaque, quitte à ne plus respecter les libertés individuelles, ni même sa propre constitution !

Il y a de plus en plus d'enquêtes qui mettent en accusation ces dérapages, surtout dans la presse dite "alternative" et je vous encourage vivement à vous pencher sur le sujet, tant il est révélateur d'une forme de main mise sur l'individu tel que nous le concevons.

Par , le