VASCO #26 La Cité ensevelie

voir la série VASCO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 9782803635412

Résumé de l'album La Cité ensevelie

Le pays a été durement touché par les guerres. Vasco  est à Naples pour contribuer au redressement financier du pays, et il y a aussi retrouvé trois amis d'enfance : Nicolo, devenu Sénéchal de la reine, Loretta, qui vit de ses charmes et Lucas.
Vasco a été choqué par les méthodes de son ami pour extorquer l'impôt au peuple.  De plus, il y a ce groupe d'enfants qui pillent et volent dans la région et qui se cachent quelque part, et dont Vasco aimerait bien connaitre l'identité de leur chef.
Et là, les évenements s'enchainent.
Chez les Corvado, il y a un massacre...

 

Par Berthold, le 25/03/2015

Notre avis sur l'album La Cité ensevelie

La Cité ensevelie fait donc suite aux Enfants du Vésuve, la précédente aventure de Vasco.

Je dois dire qu'avec Dominique Rousseau, l'oeuvre de Gilles Chaillet est bien servie et protégée. Rousseau perpétue le style de Chaillet depuis quelques tomes. Bien sûr, il part toujours sur les scénarios écrits par Gilles Chaillet avant sa disparition. Rousseau nous régale ainsi avec cette nouvelle aventure riche en rebondissements et coups de théâtre. Il arrive à garder le mystère entier, jusqu'au dénouement.
Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié ce récit. Je n'ai pas lâché sa lecture lorsque je l'ai eu en main. C'est vrai que depuis que Chaillet est décédé, j'ai toujours peur que la série perde en charme. Mais pour l'instant, j'ai tort. Ce n'est que du bon travail de la part de Rousseau.
Le scénario tient la route et sa mise en images fonctionne vraiment bien.

Quant au dessin, il n'y a pas à dire, il rend un très bel hommage à l'oeuvre de Chaillet. Nous avons vraiment l'impression de voir le style de celui qui avait dessiné Guy Lefranc.
Rousseau réalise un travail de titan pour bien perpétrer la tradition. Nous avons droit à de superbes décors, des scènes fouillées et bien servies par les détails, mais surtout du rythme et de belles scènes assez spectaculaires ! Je trouve que la reconstitution historique est assez phénoménale à voir.
Le tout est servi par les très belles couleurs de Chantal Defachelle.

La Cité ensevelie est un excellent tome de la saga Vasco. Au bout de ce 26ème tome, nous ne sommes toujours pas déçus et nous en réclamons même une nouvelle aventure !

 

Par , le

Les albums de la série VASCO

Nos interviews liées

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Gilles CHAILLET

Sceneario.com : Si quelqu’un ne vous connaissait pas encore, que pourriez vous dire en quelque mot pour vous présenter.
Gilles Chaillet : Je suis dessinateur de Bande Dessinée, passionnée d’histoire et plus particulièrement par Rome. J’ai eu enie de faire de la Bande dessinée en découvrant le journal de Tintin à l’age de 8 ou 9 ans. Je disais à l’époque à mes parents : »quand je serai grand je voudrais faire de la Bande dessinée »… à cela on me répondait : « va faire tes devoirs on verra ensuite… ».
Dans le même temps je découvrait la civilisation Romaine dans l’œuvre de jacques Martin avec Alix, et mes deux passions sont nées en même temps. Je voulais faire de la BD et représenter Rome comme ça devait être à l’époque des Romains. Mes deux passions m’ont suivi toute ma vie [...]

Lire la suite ›